Aller au contenu principal

Nuits appalaches de Chris Offutt

13 septembre 2019

Nuits appalaches

Chris Offutt

Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Anatole Pons

Gallmeister

2019

224 pages

 

 

 

J’y serais volontiers restée 200 pages de plus avec Tucker et Rhonda ! J’ai lu ce roman bien trop vite, et encore, j’ai fermé les yeux pour ralentir ma lecture. Quel souffle !

L’histoire ? Un jeune vétéran de 18 ans revient de la guerre de Corée et sauve des griffes d’un monstre déguisé en homme-qui-présente-bien, une jeune fille qu’il ne va plus quitter. Ils vont avoir plusieurs enfants mais malheureusement le sort va s’acharner sur eux et les services sociaux vont menacer le fragile équilibre qu’ils avaient réussi à construire.

J’ai aimé le côté amoral de l’histoire, la force inouïe de la relation entre les deux personnages, le comportement de Tucker envers tous ses enfants, et cette description d’une Amérique rurale, rude, si proche de la nature. Parfois Tucker m’a fait penser au personnage féminin de Sauvage, dans sa connaissance du monde animal et végétal, dans sa méfiance des hommes, des cols blancs, de ceux qui savent les lois, qui veulent les appliquer coûte que coûte, sans une once d’humanité.

L’injustice, l’incompréhension,  la peur de perdre ce qu’il a de plus cher au monde, réveillent chez Tucker son côté brutal mais comment l’en blâmer ? Loin de tout manichéisme, Chris Offutt nous présente des personnages acculés, en proie aux doutes, des gens qui font de la violence une arme de défense. C’est sombre, c’est dur, ça râpe, ça crisse, mais au bout du tunnel, il y a une lueur d’espoir même s’il faut pour cela accepter des actes que d’aucuns trouveraient répréhensibles.

Et si je me penchais sérieusement sur la bibliographie de cet auteur ?

 

 

22 commentaires
  1. Oh hé bien… comment résister?!

  2. Et quelle jolie couverture, en plus !

  3. ça y est, je suis convaincue !

  4. Autist Reading permalink

    Depuis le temps qu’on me dit du bien de cet auteur… Allez, c’est parti : dans mon sac ! 🙂

  5. très tentant en effet 🙂 c’est vrai la couverture est très belle !

  6. Un roman intense, profondément humain, sans une once de mièvrerie, sobrement beau… ça se sent que j’ai beaucoup aimé ?! ^^

  7. J’ai lu de lui «  le fleuve et l’enfant », je vois que j’ai inscrit sur la page de garde la date de 2002. Je ne l’ai pourtant pas oublié..

  8. A_girl_from_earth permalink

    Rien que la couverture est irrésistible mais ils ont fait fort chez Gallmeister avec cette nouvelle identité visuelle parce qu’en vrai, ça donne envie de lire tous leurs livres !

  9. aifelle permalink

    Un auteur que je ne connais pas et qui me semble mériter le détour 🙂

  10. Une violence de la part des personnages qui reste lisible pour le lecteur, donc.

  11. Il n’est pas loin, à m’attendre. Je m’en réjouis d’avance!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :