Aller au contenu principal

Prodiges et miracles de Joe Meno

5 septembre 2019

Prodiges et miracles

Joe Meno

Traduit de l’anglais par Morgane Saysana

Editions Agullo

Août 2018

375 pages

 

 

 

Un grand-père : Jim Falls, un petit-fils de 16 ans : Quentin. Ils vivent ensemble, tant bien que mal jusqu’à l’arrivée d’un cheval de course dans leur vie.

C’est un résumé qui ne traduit pas du tout l’intérêt du roman. Parce qu’il n’en faut rien connaître et le découvrir pas à pas pour l’apprécier à sa juste valeur.

C’est un roman noir, très noir. Les personnages sont paumés, fauchés, certains sont drogués. Un jour, l’espoir arrive sous la forme d’une jument lumineuse et à partir de ce moment-là, le roman prend la tournure d’une course poursuite impitoyable, très visuelle voire cinématographique, les deux personnages principaux s’étoffent, se densifient, et le roman n’est plus qu’une ascension vers le feu d’artifice final. Les derniers chapitres sont d’une belle puissance émotionnelle.

La langue est abrupte et poétique. J’ai tiqué sur quelques passages, certaines phrases aux tournures étranges, phrases de l’auteur ou de la traductrice, je ne saurais le dire, mais cela ne m’a pas empêchée de tourner les pages avec frénésie, de suivre les parcours des uns et des autres avec stupeur et volupté.

Les personnages secondaires ne sont ni tout noirs ni tout blancs, ils sont complexes et lorsque leurs failles nous apparaissent au détour d’un chapitre cela les rend plus touchants que méchants.

Un bon bouquin, bien prenant, bien dépaysant, et qui prend son envol avec cette relation extraordinaire tissée entre le grand-père et le petit-fils au fil d’un texte tour à tour emprunt d’humanité et de violence.

 

C’est Marie-Claude qui m’a donnée envie de lire ce roman.

Publicités
23 commentaires
  1. Un excellent souvenir de lecture pour moi… Je suis ravie qu’il t’ait autant touchée. Maintenant, tu peux te lancer dans « Joe » de Larry Brown! Contrairement à « Sale boulot », tu ne le regretteras pas!!!

  2. Je n’avais pas accroché au Blues de la harpie, je ne suis donc pas sûre de te suivre sur ce terrain très noir…

  3. J’adore les romans noirs et ça fait longtemps que je n’en ai pas lu de très bons! 😉

  4. Mon roman préféré de l’auteur.

  5. je note, il devrait me plaire et je n’ai encore pas lu les romans de cet auteur!

  6. A_girl_from_earth permalink

    Je ne connais pas du tout cet auteur mais me voilà intriguée par ce roman qui semble à la fois sombre et lumineux.

  7. aifelle permalink

    Je n’ai pas envie de trop de noirceur en ce moment, mais pourquoi pas plus tard.

  8. Et j’ai vu qu’il venait de sortir en poche… j’ai bine aimé Le blues de La Harpie du même auteur, sans doute assez pour me laisser tenter par celui-ci..

  9. Autist Reading permalink

    C’est une belle histoire. J’ai particulièrement aimé les relations entre le garçon et son grand-père.

  10. Ariane daphné permalink

    Il m’attire beaucoup mais je n’ai pas envie d’une lecture trop sombre pour le moment.
    Daphné

  11. Bonjour Krol, malgré la noirceur, ce roman pourrait me plaire grâce à une jument. Les animaux ont souvent un pouvoir bénéfique. Bonne journée.

    • Oui tu as raison, les animaux et les chevaux en particulier ont souvent un pouvoir bénéfique et ici elle va être le révélateur d’une magnifique relation entre un grand-père et son petit-fils.

  12. Je ne connaissais pas du tout, mais la couv’ d’abord, puis sur ce que tu dis sur ce roman me font penser qu’il pourrait bien me plaire !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :