Skip to content

Éclipses japonaises d’Eric Faye

19 mars 2017

Eclipses japonaises

Ecrit par Eric Faye

Editions du seuil

Paru en août 2016

225 pages

 

 

 

 

Des personnes disparaissent au Japon dans les années 70, un GI américain disparaît en 1966 dans la zone démilitarisée entre les deux Corées, un avion de la Korean Air explose en plein vol en 1987.

Quel lien entre tous ces événements ?

C’est ce qu’Eric Faye nous raconte dans ce roman incroyable.

Incroyable par sa construction. Dans le premier chapitre, l’auteur nous jette à la figure une multitude de disparitions sans que le lecteur n’y voie aucune relation. Il énumère des faits froidement. On les lit comme on consulterait un catalogue. Dans les chapitres suivants, il va développer l’histoire de chacun des protagonistes. Et là, le lecteur découvre des vies bouleversées, des vies subies, des vies qui se croisent et s’abandonnent, des vies gâchées ou des vies retrouvées. La troisième partie est encore différente, l’auteur centre alors son récit sur les journalistes, ces hommes qui ont mis au jour cette incroyable affaire des disparus. Ceux qui ont enquêté, qui ont recoupé les maigres informations qu’ils avaient en leur possession, ceux qui n’ont jamais baissé les bras pour tenter de comprendre.

Incroyable par les faits racontés, par cette Corée du nord décrite, et qu’on connait si peu. Ce roman est parfaitement documenté. Eric Faye s’est appuyé sur des faits réels pour les dépasser et les romancer. Fascinant.

Incroyable enfin par cette écriture toujours subtile, que j’avais déjà goûtée avec Nagasaki et que j’ai une nouvelle fois appréciée.

Un très bon roman.

 

Advertisements
18 commentaires
  1. tu l’as visiblement autant apprécié que moi, et que nous, dans notre club il a fait l’unanimité.

  2. le thème me fait penser aux « évaporés » de Thomas Reverdy que j’avais bien aimé…

  3. Et hop, c’est noté ! (j’avais bien aimé aussi Nagasaki)

  4. Bonjour Krol, c’est un très bon livre quand on pense que c’est inspiré de faits réels. Bonne journée.

  5. Je ne l’ai pas relu depuis Nagasaki. Il faudrait pourtant…

  6. De 2017 à 2010, que de jolies lectures j’ai retenues. J’ai noté.
    Je ne pense pas avoir vu : « Une odeur de gingembre » d’Oswald Wynd, alors je vous le soumets. Mais aussi « Grossir le ciel » de Franck Bouysse, « Seule Venise » de Claudie Gallay, « La ballade de Lila K » de Blandine Le Callet, « Le livre des illusions » de Paul Auster, « Le cirque des reves » d’Erin Mongenstern, « La voie Marion » de Jean Philippe Mégnin, ‘Les voleurs de beauté » de Pascal Bruckner..
    Merci pour ce partage, j’ai également pris une liste de film à voir. J’ai passé un bon moment devant tous ces écrits.

    • Merci beaucoup ! J’ai lu Seule Venise, la ballade de Lila K et j’ai sur mes étagères Une odeur de gingembre… Je note les autres !

  7. J’avais beaucoup aimé l’ambiance de Nagasaki, je parie que celui ci me plairait !

  8. Déjà repéré chez Luocine, tu confirmes donc. Un auteur que j’aimerais découvrir.

  9. A_girl_from_earth permalink

    Il est dans ma PAL ! Tout ce qui touche de près ou de loin le Japon me parle énormément. Hâte de le lire au vu de ton enthousiasme !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :