Skip to content

Nagasaki de Eric Faye

31 juillet 2015

nagasakiTitre : Nagasaki

Auteur : Eric Faye

Editeur : Stock

Date de parution : 18 août 2010

108 pages

 

 

 

 

Qu’est-ce que ça m’agace ces quatrièmes de couverture qui en disent trop ! J’aurais pu ne pas la lire, certes. Mais ne peut-on donner envie de découvrir un texte sans en raconter les moindres détails ?

C’est Sandrine qui m’a donné envie de lire ce roman. Il se déroule au Japon (d’où le titre, qui est tout simplement la ville dans laquelle se passe l’histoire) et il est tiré d’une histoire vraie (un fait divers rapporté dans divers journaux japonais). Mais il aurait pu se situer dans n’importe quel autre pays.

C’est l’histoire d’une intrusion mais c’est surtout, me semble-t-il, l’histoire d’une solitude ou plutôt de deux solitudes, l’une choisie (on peut le penser, quoi que… n’est-elle pas plutôt subie), l’autre suite à une dépossession. C’est aussi un roman sur la mémoire, les souvenirs, ceux qui nous pétrissent et ne nous quittent jamais, ceux qui font qu’on est celui-là et pas un autre. J’ai aimé le ton du livre, ses mots, la tristesse qui en émane et aussi l’amertume, la douce amertume.

C’est tout simplement un beau texte, troublant.

Un extrait révélateur de l’écriture d’Eric Faye :

« Il ne faut pas laisser les souvenirs rebondir dans le palais des miroirs ; ils deviendraient fous, comme une mouette qu’on enferme par mégarde dans une salle. »

Et la première phrase du roman :

« Il faut imaginer un quinquagénaire déçu de l’être si tôt et si fort, domicilié à la lisière de Nagasaki dans son pavillon d’un faubourg aux rues en chute libre. »

 

 

Publicités
13 commentaires
  1. bien d’accord avec toi sur cet agacement profond à propos des 4ièmes de couv’ trop prolixes !!
    J’étais pour ma part restée un peu sur ma faim avec ce texte… tout est dans le fait divers de départ,incroyable ! Je n’ai pas trouvé qu » Eric Faye ait réussi à amener vraiment quelque chose de fort derrière…
    Si tu aimes les ambiances japonaises (retranscrites par des français) puis je te recommander « les évaporés » de Thomas Reverdy? (qui vient de passer en poche;-)

    • J’ai lu Les évaporés mais… ma lecture s’est évaporée… je n’en ai que trop peu de souvenirs…

  2. keisha41 permalink

    Pas tentée plus que cela…
    Je suis d’accord avec toi pour les 4ème de couverture, pareil pour certaines BA de films, qui concentrent tous les gags ou presque de films amusants…

  3. Centrino permalink

    Je ne lis (plus) jamais les quatrièmes de ciuverture, histoire de rentrer viege de toute influence dans l’histoire 😉

    Bonnes vacances Carole !

  4. C’est une lecture qui date pour moi mais j’avais vraiment beaucoup aimé et je m’en souviens très bien, ce qui est généralement bon signe 😉

  5. Laure Micmelo permalink

    Il m’en reste un excellent souvenir 🙂

  6. sous les galets permalink

    C’est très énigmatique dis donc comme billet….tu n’as pas dit un mot de l’histoire …je serais assez tentée par la thématique du souvenir (et ce que tu en dis à quelque chose de modianesque)

Trackbacks & Pingbacks

  1. Éclipses japonaises d’Eric Faye | Le blog de Krol

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :