Skip to content

Aquarium de David Vann

25 octobre 2016

couv rivireTitre : Aquarium

Auteur : David Vann

Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Laura Derajinski

Éditeur : Gallmeister

Date de parution : septembre 2016

271 pages

 

 

 

Caitlin, douze ans, vit seule avec sa mère et passe toutes ses fins d’après-midi à l’aquarium, fascinée par les poissons. Un jour, elle y rencontre un vieil homme et sa vie va basculer…

Nous sommes dans l’univers de David Vann (nouvelle mouture pourtant), nous assistons donc à la dégradation des relations entre mère et fille, nous subissons les descriptions des horreurs que l’une fait faire à l’autre (un peu excessives comme d’habitude) mais, car il y a un mais… le livre finit bien ! Bah oui ! Trop à mon gré, la transformation magique finale et en un temps record,  de la mère m’a décontenancée, David Vann ne m’avait pas habituée à ça !

J’ai apprécié le roman dans son ensemble mais j’y ai détecté des anomalies stylistiques (des tournures maladroites, des facilités), de la traductrice ou de l’auteur, je ne saurais le dire, mais je n’ai pas été subjuguée par le style du livre. L’histoire m’a captivée mais la fin ne m’a pas convaincue.

C’est donc un ressenti en demi-teinte, mais je me rends compte que c’est souvent le cas, pour ma part, avec les romans de cet auteur et pourtant j’y retourne toujours (peut-être parce que je l’ai rencontré et que je l’ai trouvé très sympathique, aussi lumineux que ses romans étaient noirs), comme hypnotisée par les écrits de l’auteur.

Les passages les plus réussis du livre, sont, à mon sens, ceux qui se déroulent à l’aquarium. Moments de plénitude et de sérénité. Il y a aussi une belle métaphore filée sur l’aquarium, représentation de la vie de la jeune fille.

Mon roman préféré reste toujours, à ce jour, Désolations et surtout pas celui connu de tous, Sukkwan Island.

 

Publicités
22 commentaires
  1. Désolations, vraiment…? Je l’avais trouvé en dessous de Sukkwan island moi…
    Pour celui-ci rien ne presse je dois dire…

    • Je fais partie des quelques personnes qui n’ont pas été fascinées par Sukkwann Island… qui en avait même été écœurée ! Alors, Désolations, pour moi est bien meilleur parce que beaucoup moins « gore ».

  2. J’attendrai pour celui-ci…c’est vrai, l’homme est sympathique et ouvert, rien à voir avec ses sombres romans.

  3. Je sens que je vais passer, tiens. (auteur sympa, ça oui)

  4. Mais qu’est ce que ça veut dire, vous avez fait un petit rendez-vous entre copines! vous l’avez invité sans me prévenir ! et évidemment vous n’avez pas osé lui dire la vérité, la prochaine fois invité moi .

    • Non,non, personnellement je l’ai rencontré dans une bibliothèque… et je suppose que pour les autres c’était la même chose, rendez-vous littéraire ! 😉

  5. Oh j’écris trop vite je voulais dire : invitez moi! Désolée

  6. J’en suis resté à Sukkwan Island, le prochain sera donc Désolations puisque c’est ton préféré 😉

  7. Comme toi, j’ai été écoeurée par Sukkvan Island… Je compte redonner une chance à l’auteur, avec Désolations, probablement.

  8. J’ai essayé David Vann mais c’est trop sombre pour moi…

  9. Je n’ai lu que Sukkwan mais j’ai la ferme intention de lire les autres. Désolations m’attend !

  10. comme tu l’imagines, je suis en train de le lire…mais pour l’instant je ne suis qu’à moitié convaincu (et ça m’énerve !!!)…wait and see…

  11. Laure Micmelo permalink

    Je comprends ton ressenti en demi-teinte, ce n’est pas mon préféré non plus.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :