Skip to content

Les filles de l’ouragan de Joyce Maynard

17 septembre 2013

Titre : Les filles de l’ouragan

Auteur : Joyce Maynard

Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Simone Arous

Éditions : Philippe Rey, 2012

 

 

Elles sont nées le même jour, un 4 juillet au début des années 50, neuf mois après un ouragan. Elles n’ont rien en commun, elles sont nées dans deux familles très différentes et pourtant un secret unit ces « sœurs d’anniversaire ».

Les chapitres alternent entre la voix de l’une et de l’autre. On découvre leurs vies très liées à l’histoire des États-Unis.

J’ai passé un bon moment de lecture, agréable, mais… Bah oui, il y a un mais !

On devine ce fameux secret bien avant les dernières pages… L’auteure y va de ses gros sabots  en distillant des indices tout au long des pages. D’ailleurs, elle ne distille pas, et ce ne sont pas des indices, ce sont des évidences qu’elle martèle un peu lourdement ! Moi, qui aime, l’écriture subtile qui suggère, je n’ai pas été servie !

Cela n’a pas gâché complètement ma lecture et j’ai suivi avec plaisir l’évolution des personnages mais j’attendais un roman plus fin…

 

D’autres que moi ont été séduites, sans restriction : Clara, Theoma, Kathel ou encore Caro.

 

 

Publicités
6 commentaires
  1. même si on devine la fin, l’ambiance de ce livre est géniale!

  2. mince alors ! En effet, on devine, on sent venir mais je crois que c’est aussi l’intérêt du roman. Dans la vie, avec le recul on réalise que l’on a vu arriver certains événements. J’aime bcp cette auteure, Baby love est une claque. J’aime tout comme Clara l’ambiance mais c’est ça la richesse de la lecture, autant d’avis différents, c’est nourrissant !

  3. Pour moi aussi, une lecture en forme de « bof », un peu « tout cela pour ça » …. D’ailleurs, je n’ai toujours pas rédigé de note, comme les personnages de ce livre, je lambine. Je garde quand même quand même le titre conseillé par Théoma dans un coin de mon carnet, en forme de deuxième chance.

    • Je me sens moins seule tout à coup… Personnellement, je ne rédige pas de billets sur tout ce que je lis ! Si tu ne souhaites pas écrire sur ce roman, libre à toi !

  4. Je suis d’accord, le secret est un peu trop gros, je l’ai compris dès les toutes premières pages… J’ai finalement été beaucoup plus séduite par long week-end. Même si les deux héroines sont attachantes et que j’ai eu plaisir à les regarder grandir, devenir femmes.

    • Oui tu as raison, les deux personnages sont attachantes, c’est ce qui m’a aussi permis de poursuivre ma lecture avec plaisir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :