Aller au contenu principal

Rien ne t’appartient, Nathacha Appanah

28 octobre 2021

Rien ne t’appartient, Nathacha Appanah, Gallimard, août 2021, 159 pages.

Tara ou Vijaya ? Elle est l’une, celle qui a perdu son mari et qui s’en remet difficilement. Elle est l’autre, celle qui voit ce garçon partout, celle qui s’est retrouvée dans un coffre pour échapper au massacre, celle qui est passée de « chien méchant » à « fille gâchée », celle qui pourtant aimait rire, danser, insouciante.

Dans un pays jamais cité mais qui ressemble fort au Sri Lanka, Nathacha Appanah nous offre l’histoire de cette jeune fille puis jeune femme, meurtrie, abîmée et qui déploie une énergie hors du commun pour vivre.

Dans une langue poétique, avec le minimum de mots, l’auteure nous plonge d’emblée dans une atmosphère lourde, pesante et en même temps emprunte d’une grande douceur. D’une première partie nébuleuse et obscure, le lecteur sort groggy. La seconde partie donnera une consistance au passé fantomatique de la jeune femme, mais avec subtilité.

Ce roman est d’une sensualité et d’une douceur qui n’ont d’égale que la violence qui transpire de chaque page, une violence jamais exploitée, jamais criée à la face du monde, une violence à peine esquissée et pourtant si présente, violence qui efface bien vite quelques images colorées, douces et légères.

Ce livre enferme en lui une gamme d’émotions incroyable, sa réussite tient entièrement dans le fait que l’auteure suggère tout sans explication, au lecteur de deviner, de comprendre, de ressentir. Ça, c’est de la littérature !

28 commentaires
  1. Complètement d’accord avec ton billet !

  2. D’elle je n’avais lu que Tropique de la violence que j’avais beaucoup aimé.
    Tu me donnes envie de me plonger dans ce nouveau roman.

  3. A_girl_from_earth permalink

    Toujours pas lu cette auteure mais il faudrait, un jour !

  4. aifelle permalink

    Même commentaire que le précédent. J’ai assisté à une rencontre avec elle et elle est très intéressante.

  5. keisha41 permalink

    Hum, pas sûre que ce soit mon genre, mais on ne sait jamais…

  6. uneviedevantsoi permalink

    Tu donnes envie, je n’ai jamais lu cette auteure mais Tropique de la violence se trouve dans ma PAL (encore un)

  7. Si le début est un peu obscure, il s’éclaire par la suite et le roman est magnifique.

  8. Je l’ai beaucoup aimé et pour les mêmes raisons que toi…. Tout se dévoile peu à peu, avec douceur malgré la violence des faits et des événements. C’est décidément une très grande plume de la littérature, tout en finesse, en délicatesse mais sur des thèmes qui vous laissent K.O. 🙂

  9. un beau billet bien tentant ! je n’ai toujours pas lu cette autrice !

  10. Tu es un soupçon plus enthousiaste que moi, mais j’admire son style et cette façon de ne pas trop appuyer sur les faits. Le livre que je préfère d’elle est un petit recueil de nouvelles (Petit éloge des fantômes)

  11. Tu sais donner envie! J’avais eu un coup de coeur pour Tropique de la violence. Il serait temps de remettre ça avec Nathacha!

  12. Etrangement, c’est une auteure qui ne m’attire pas du tout, mais je ne saurais dire pourquoi ..

    • Ah ça je comprends, ça m’arrive avec quelques auteurs, sans savoir vraiment pourquoi je n’ai pas envie de les lire…

  13. Ayant adoré ses deux précédents romans, je ne peux qu’être tentée par la découverte.

  14. Un peu peur de « la violence qui transpire à chaque page »… d’autant que j’achève tout juste un roman très dure : Kinderzimmer de Valentine Goby… J’ai besoin d’air là !

  15. luocine permalink

    j’aime beaucoup cette auteure et je lirai certainement ce roman , le club de lecture ayant repris du service je suis un peu plus que d’habitude très en retard dans mes lectures.

Trackbacks & Pingbacks

  1. Rien ne t’appartient, Nathacha Appanah – Pamolico – critiques romans, cinéma, séries

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :