Aller au contenu principal

Ce genre de petites choses de Claire Keegan

19 janvier 2021

 

Ce genre de petites choses

Claire Keegan

Traduit de l’anglais (Irlande) par Jacqueline Odin

Sabine Wespieser éditions

2020

112 pages

 

 

 

« La dernière blanchisserie de Magdalen d’Irlande a été fermée en 1996. On ignore combien de filles et de femmes ont été cachées, incarcérées et forcées à travailler dans ces établissements : 10 000 est l’estimation la plus basse. » nous dit Claire Keegan dans une note finale.

 

J’ai été, il y a quelques années, choquée, marquée par le film The Magdalene sisters  réalisé par Peter Mullan.

Ce récit aborde ce sujet sous un angle nouveau. C’est comme un conte de Noël. Un homme qui livre le bois au couvent découvre une jeune fille au fond de la réserve à charbon. Que faire ? Prier avec les autres comme si de rien n’était ? Accepter ce que l’institution et les autorités religieuses laissent faire, voire cautionnent ? Ou agir à son humble niveau, parce qu’un jour quelqu’un a osé agir de la sorte pour soi ? Quel comportement adopter face à l’injustice ? Être capable de se regarder dans le miroir le reste de sa vie même si notre décision a eu de lourdes conséquences, ou ignorer ce qui se passe, regarder ailleurs, et continuer sa petite vie tranquille mais ne plus jamais passer devant un miroir…

Bill Furlong est un héros ordinaire qui nous met du baume au cœur. Claire Keegan axe son récit sur cet homme, sur ses pensées, ses hésitations, ses actes.

La délicatesse et la suggestion, c’est ce qui caractérise l’écriture de Claire Keegan. Ses textes sont courts mais puissants, évocateurs. Dans un style épuré, elle parvient toujours à provoquer une émotion forte chez son lecteur. L’auteure égrène tout au long de son texte des remarques sur les difficultés économiques, la rudesse du climat, sans s’appesantir, juste pour que le contexte soit posé. Reste au lecteur à créer son film dans sa tête, ce qui est aisé, tellement le style de Claire Keegan laisse une grande part à l’imagination.

 

 

 

45 commentaires
  1. aufildeslivres permalink

    Il semble très émouvant. Je pense me laisser tenter dès qu’il sera en poche.

  2. Je pense le trouver en numérique à la bibliothèque… j’ai déjà lu un ou deux romans sur ce sujet, mais je ne doute pas que Claire Keegan en ait fait quelque chose de différent.

  3. keisha41 permalink

    Il va falloir le guetter à la bibli

  4. Ce film m’avait aussi énormément marquée… je guetterai soit sa sortie en poche soit un emprunt à la bibliothèque. Je n’ai toujours pas lu un de ses livres.

  5. Il me tente bien

  6. Je ne lis que du bon de cette auteure, alors peut-être pas en achat mais à la bibliothèque 🙂

  7. Un film marquant je te rejoins et ce roman me tente beaucoup pour son sujet.

    • Il est terrible ce sujet, quand on pense que ces institutions étaient encore ouvertes à la fin du vingtième siècle ça fait frémir.

  8. Les grands esprits, je viens d’en terminer la lecture, ce sera mon prochain billet :). La plume de Claire Keegan est toujours une merveille.

  9. Delphine Olympe permalink

    Malgré les éloges, je ne suis pas sûre que ce soit un livre pour moi.

  10. Une auteure que j’apprécie, alors je note ce titre.

  11. je note aussi… J’ai toujours « Les trois lumières » (?) dans ma PAL ce serait bien de l’en sortir 🙂

  12. J’adore cette autrice. Chaque roman a été un coup de coeur et j’aimerais beaucoup lire celui-ci.

  13. Délicatesse, oui, c’est le mot. De ces écritures qui savent jouer des silences avec finesse pour toucher droit au cœur. J’admire.

  14. Philisine Cave permalink

    Je suis ravie que tu aies aimé cette histoire. Tout ce que tu dis est impeccable.

  15. Comme toi ce film m’a énormément marqué, une des raisons pour lesquelles j’ai envie de lire ce livre depuis sa sortie.

  16. Je le note de ce pas. Tant pour la découverte de cette auteure que pour le sujet en lui-même.

  17. Toujours un plaisir de retrouver la plume de Claire Keegan, dommage qu’elle publie si peu.

  18. Je ne sais pas pourquoi je n’ai pas relu cette auteure, depuis ma lecture des « Trois lumières » que j’avais pourtant vraiment aimé…

  19. luocine permalink

    J’aie beaucoup cette auteure et ce sujet me révolte beaucoup , on vient juste de savoir le taux de mortalité des bébés dans ces institutions, c’est une horreur telle que l’église a jugé bon de s’excuser … ça ne change pas grand chose pour ses femmes

    • Tu as raison, c’est tout à fait révoltant, il y a tant de situations dans le monde qui bafoue la liberté des femmes… et même en Europe…

  20. Je ne connais pas le film auquel tu fais allusion. Mais ce roman me tente bien… D’autant qu’il fait écho à un fait redécouvert tout récemment en Irlande, et pour lequel le gouvernement a présenté ses excuse : les milliers d’orphelins, confiés à des soeurs, qui sont mort fautes de soins et de bons traitement…

  21. Emilie permalink

    Et le texte est servi par une magnifique traduction !

Trackbacks & Pingbacks

  1. « Ce genre de petites choses » de Claire Keegan (Sabine Wespieser, 2020) – Les miscellanées d'Usva

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :