Aller au contenu principal

Les choses humaines de Karin Tuil

10 janvier 2020

Les choses humaines

Karin Tuil

Gallimard

2019

341 pages

 

 

 

 

 

Je vous livre le journal intime de ma lecture 

Lecture des deux premiers chapitres : Inintéressant, je m’en fiche de la vie de ces gens. Les hommes et femmes de pouvoir m’ennuient, leurs tracas ne me passionnent pas. Et surtout, c’est mal écrit donc c’est ennuyeux.

Lecture des trois chapitres suivants : je ne suis toujours pas intéressée, à deux doigts d’abandonner et puis ce style insipide ! Les personnages sont caricaturaux, ils ne dégagent rien, n’ont pas d’âme. Des faits, des faits, rien que des faits, ça ne fait pas un roman !

Entretemps petite discussion avec mon fils qui confirme tout le mal que je pense du début de ce livre et qui me dit que ça commence à devenir intéressant à partir de la seconde partie.

Lecture de la fin de la première partie : tout est cousu de fil blanc, ça avance avec des gros sabots, on sait bien ce qui va arriver. Mais bon, comme je n’y suis pas encore, je vais patienter, mais ce roman m’agace fort. Deux prix littéraires quand même !…

Lecture de la seconde partie : Jamais envie de me replonger dedans. C’est un signe. Un mauvais. Bon allez, j’y retourne.

C’est toujours cousu de fil blanc, c’est lourd. La mère qui a un entretien avec une féministe à propos des viols qui ont eu lieu en Allemagne pendant que son propre fils a un comportement inacceptable… ça manque de subtilité. Le viol n’est pas présenté comme tel pour bien montrer plus tard (je suppose) que c’est une question de point de vue (consentement ou non, là est la question). Bref, je continue à pester ! Et toujours ces phrases que je lis les unes derrière les autres d’une manière mécanique, phrases qui ne dégagent aucun souffle. Où est l’art romanesque ?

Evidemment, on est bouleversé à la lecture du procès-verbal d’audition de la jeune fille. Qui ne le serait pas ? Mais autant lire un article de journal, ça ferait le même effet.

Lecture de la troisième partie (donc, on approche enfin de la fin du roman !) :

Je l’avoue cette partie est la plus intéressante. Le procès. Les propos des uns et des autres sont justes. L’auteure montre bien l’ambiguïté d’une telle situation, tout n’est qu’affaire de ressenti, chacun est sûr d’avoir raison. Une femme qui ne dit mot consent disent les uns. Elle n’a rien dit pour que ça finisse plus vite, elle était tétanisée, disent les autres. L’auteure ne prend pas position. Elle permet à son lecteur de naviguer entre les arguments des uns et des autres.

Le dernier chapitre est, à mon avis, de la même veine que le début, c’est-à-dire inintéressant, pessimiste certes (et il y a de quoi l’être) mais futile, pas indispensable (en tout cas pas tel qu’il est écrit).

Ce roman est un produit de l’époque, un pur produit de marketing. Il ne pouvait que plaire ! Personnellement, j’aime trop la beauté de la langue pour l’apprécier. Il est tout ce que je déteste en littérature : opportuniste, voyeuriste et surtout écrit dans une langue fade (mais malheureusement efficace…). C’est tout sauf subtil.

Bien sûr, il met le doigt sur un sujet brûlant : le consentement, et rien que pour ça certains pourraient dire qu’il est utile. Mais je pense, sincèrement, qu’il est préférable de lire un témoignage (comme celui de Vanessa Springora, que je n’ai pas lu) ou un vrai roman avec de la densité et une écriture puissante, un style, une originalité de traitement. Je ne pense pas que je relirai cette auteure.

C’était : lecture d’un livre multi primé, grand moment de solitude !

 

 

 

 

48 commentaires
  1. Je n’envisageais absolument pas de le lire, tout va bien, merci d’avoir testé pour moi ;). Je comprends très bien ton agacement et ta déception, encore un roman qui joue sur le sujet et l’émotion pour emporter l’adhésion, j’en ai plus qu’assez de ces manipulations affectives ( je dois être une lectrice sans coeur ! )

    • De rien.J’y suis pourtant allée à reculons, mais ma bibliothécaire me l’a mis entre les mains… je n’ai pas eu le choix.

  2. C’est fou ce que certains livres puissent être encensés par la critique, mais qu’ils puissent provoquer un ennui mortel à la lecture 😦

  3. Ahahahah je ris 🙂 Merci pour ces impressions au fil de ton avancement!
    J’ai commenté chez Violette le même livre. Elle est beaucoup (beaucoup) plus enthousiaste que toi et m’a donné envie d’aller voir de plus près ce livre. Vu ton avis, je vais plutôt aller le chercher à la biblio 😀

    • Tu fais bien de l’emprunter à la bibliothèque, c’est plus sage, mais peut-être que tes ressentis seront plus proches de ceux de Violette que des miens… On sait jamais.

  4. Nos avis diverges mais chacun son ressenti…. Moi j’ai aimé, je reconnais que le roman peine à démarrer mais j’ai trouvé l’exposé des faits, la neutralité de la narration intéressante. J’ai aimé l’écriture et d’ailleurs j’ai pris un autre de ses livres à la bibliothèque 🙂

  5. J’ai vu l’auteure une fois sur je ne sais plus quel plateau TV, et elle m’a vaccinée à jamais contre l’envie de lire un de ses romans (mais je ne sais plus pourquoi !!). J’avais écrit le même type de billet suite à ma lecture de L’élégance du hérisson (un journal de bord d’une lecture fort laborieuse…).

    • C’est amusant ! J’ai beaucoup aimé L’élégance du hérisson, et notamment l’écriture, comme quoi…

  6. Je n’étais pas tentée, mais peut-être faut-il ce genre de romans pour amener à la lecture ou conserver dans le monde des lecteurs des gens qui sinon ne liraient rien du tout… ça leur rappelle la lecture des magazines féminins, l’écriture semble au même niveau, ça ne les déroute pas…
    Je trouve ça dommage…

    • Je ne juge pas les lecteurs, chacun doit trouver ce qui lui plait et ce n’est pas parce qu’un livre ne me plait pas qu’il n’est pas bon pour quelqu’un d’autre.

  7. Je me suis ennuyée dans ce monde superficiel où manque le principal: le cœur qui bat…. Un livre à la mode….

  8. Je peux comprendre ton point de vue, même si moi je l’ai lu avec un certain intérêt. C’est un monde qui ne m’intéresse pas non plus, mais je ne me suis pas ennuyée et je pense que ce n’est pas mal vu par rapport aux gens de pouvoir. (billet à venir)

  9. Je n’avais guère envie de le lire…

  10. je vais le lire bientôt. J’ai beaucoup aimé « L’insouciance » j’espère que je ne vais pas être tentée de comparer…
    Je suis plongée dans « Le consentement » qui me laisse perplexe 🙂

  11. Moi qui avait beaucoup aimé notamment son précédent roman (et certains d’avant car je la lisais bien avant qu’elle ne passe chez Gallimard avec le transfert du siècle qui a certainement induit bien d’autres attentes), celui-ci m’a beaucoup déçue pour des raisons que j’ai longuement évoquées dans mon billet. Et j’ai le même agacement que toi pour cet emballement pour de mauvaises raisons : un roman n’est pas juste un sujet, c’est surtout et avant tout ce que l’on en fait et comment on transforme une matière brute en objet littéraire… Bref.

    • Oui tu expliques bien ce qui t’a déplu. Nous n’avons pas tous la même définition de l’objet littéraire, je crois.

  12. flyingelectra permalink

    eh ben ! je ne l’ai jamais lu pourtant j’avais hésité mais moi et les romans français et ton billet me dit que je fais bien de ne pas tenter l’aventure avec celui-ci 🙂 allez 2020 début à peine, une autre lecture pour oublier tout ça !

  13. ah oui d’accord^^ … Tu as vu mon billet super positif 🙂 Là où j’émets un bémol, c’est que j’ai l’impression, avec un peu de recul, de m’être fait avoir… C’est tapageur, addictif, rocambolesque façon série télé mais c’est justement parce que je n’ai pas réussi à lâcher le bouquin que j’ai beaucoup aimé et que je trouve son style très efficace. C’est assez bien écrit aussi.

    • Et oui la lecture de ton billet publié la veille du mien m’a amusée. Tu as ressenti tout l’inverse !

  14. C’est fou hein, ton billet de donne envie de le lire. Juste pour voir où je m’en situerais dans l’échelle de « j’aime ou j’aime pas »!

    • Et bien je trouve que c’est très bien ! Parce qu’il n’ y a rien de tel qu’une lecture personnelle pour se faire sa propre idée sur un livre.

  15. j’ai déjà eu une mauvaise expérience de cette auteure, je vais donc n rester là!

  16. Brigitte permalink

    Billet savoureux que j’ai lu ni extenso alors que le bouquin ne me fait pas envie… je crois que je préfère revoir des épisodes mêmes anciens de la série américaine New York unité spéciale qui depuis des années traite ces sujets sous tous les angles ( et je suis sérieuse).

    • Je ne connais pas la série ! Mais personnellement j’accepte plus facilement dans les séries ce que je n’aime pas dans les livres… Suis-je claire ?

  17. Delphine Olympe permalink

    Même si je ne suis pas aussi sévère que toi, je partage plus ou moins ton point de vue.

    • Je n’ai pas vu de critique de ce livre sur ton blog. Suis-je aveugle ou ne l’as-tu pas chroniqué ?

  18. A_girl_from_earth permalink

    Intéressant, il y a un peu de tous les avis sur ce livre. Normalement ça devrait suffire à me donner envie de me faire mon propre avis mais là j’avoue qu’avec tout ce que j’aimerais déjà lire, j’ai envie de passer.:)

  19. Ah ah… ça alors ! Un coup de cœur pour moi, dévoré en un rien de temps ! Mais ton avis m’intéresse beaucoup tant il est opposé au mien !

  20. De toute évidence, je ne le lirai pas. Par contre, la lecture de ton billet était jouissive! J’en aurais pris encore quelques paragraphes, même si tout semble avoir été dit!

  21. https://delire2lire.blogspot.com/ permalink

    J’ai aimé ce roman dérangeant, troublant. L’expérience de juriste de Karine Thuil rend le procès et les débats passionnants.
    A l’écoute de la plaidoirie de l’avocat de la défense, on a presque envie de défendre Alexandre, lui que tout oppose à Mila.
    La fin du livre m’a laissé un peu sur ma faim chacun part dans son coin, retourne à sa vie comme si rien ne s’était passé.

    • Oui, c’est ça, seule la dernière partie, celle du procès m’a intéressée. Et on est d’accord sur la toute fin.

  22. J’avais trouvé le début un peu longuet aussi, mais c’est un des romans de septembre que j’ai aimé.

  23. Une auteure que je n’ai encore jamais lu mais malgré ton avis, je reste vraiment curieuse de la découvrir

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :