Skip to content

L’abandon du mâle en milieu hostile d’Erwan Larher

15 mai 2016

abandon mâleTitre : L’abandon du mâle en milieu hostile

Auteur : Erwan Larher

Edité par Plon

Date de parution : 3 janvier 2013

220 pages

 

 

 

 

Mais que n’avais-je décidé avant aujourd’hui de lire cet auteur tant adulé de Keisha ! Elle a tout lu de lui ! Et son enthousiasme est communicatif.

Ca, c’est un écrivain, avec un style, un ton, un humour, et une utilisation de la langue qui m’a enthousiasmée. Il utilise l’imparfait du subjonctif (juste ce qu’il faut) et je n’y peux rien, dès que j’en ai lu un, mes poils se sont hérissés sur les bras, et un délicieux frisson a secoué mon corps (si, si je vous assure, le respect de la concordance des temps provoque tout ça chez moi), il emploie des mots de vocabulaire que je n’avais jamais entendus ni lus auparavant (j’ai donc enrichi mon lexique personnel, même si j’aurai besoin d’une petite piqûre de rappel), il peut être aussi littéraire que cru et ça, j’adore !

Le roman est entièrement écrit à la seconde personne du singulier, le narrateur s’adresse à celle qu’il aime malgré cette première phrase : « Je te haïssais », et parfois le lecteur assiste à un dialogue entre les deux (elle intervient dans sa narration, le coupe, le contredit, donne son avis), procédé amusant qui m’a bien plu.

Et je n’ai parlé que du style…

L’histoire est passionnante et même si j’ai été davantage séduite par la première moitié (grosse moitié !) du roman que j’ai avalée en une seule bouchée, l’ensemble vaut le détour. Je n’ai aucune envie de raconter l’histoire, je l’ai découverte sans en rien savoir et c’est tellement mieux ! Elle se passe dans les années quatre-vingts (mon adolescence…), alors inévitablement, je connaissais tout ce que le narrateur relatait. J’étais en pays connu.

Ce que je peux en dire sans rien dévoiler :

  • C’est la rencontre entre deux idéaux opposés.
  • C’est un roman aussi porteur d’espoir que le précédent chroniqué sur ce blog. Ici, le « corbeau » s’appelle Johnnie (ne peuvent comprendre que ceux qui ont lu les deux !…).
  • « Il va bien falloir que j’en parle » est le leitmotiv des dernières pages avant qu’on apprenne…

C’est simple, il n’est pas question que je m’arrête là dans la découverte de cet auteur, je vais m’empresser de lire ses autres romans. Je suppose que Keisha m’approuvera !

 

Publicités
24 commentaires
  1. très alléchant en tout cas. Moi-aussi, j’aime bien l’imparfait du subjonctif, et un français bien écrit respectant la grammaire, et des phrases qui vont au-delà de « sujet, verbe complément »

  2. Voilà qui me conforte dans mon intention de découvrir cet auteur…

  3. (j’ai le droit de sautiller devant mon ordi?) Oui, enfin, un auteur qui soigne le boulot, ça fait plaisir! (j’aime aussi le subjonctif)
    Je ne saurais trop te conseiller ses autres romans (a hum)
    Exact, c’est bien de ne pas connaître trop de l’histoire avant

  4. Tellement difficile la concordance des temps 🙂
    Auteur encore à découvrir mais qui semble avoir tout pour me plaire.

  5. Du très bon, oui !!!

  6. un engouement total donc? Allez, c’est noté!

  7. J’adore le titre à vrai dire; il y a un ton tout à fait délicieux et original.

  8. on en fait un peu des tonnes avec l’imparfait du subjonctif, à l’écrit ça va à l’oral ça fait bizarre, je n’ai entendu que trois hommes politiques à l’utiliser couramment et fort à propos: Raymond Barre, François Mitterrand et Jean marie Le Pen . j’ai remarqué aussi que les romans traduits de l’anglais sont truffés d’imparfait du subjonctif à cause de la concordance des temps et cela donne des dialogues entre malfrats assez peu crédibles : « comment aurais-tu voulu qu’il trucidât sa mère? ». Et bien sur j’ai envie de lire cet auteur.

    • C’est un temps de l’écrit bien sûr comme le passé simple ! Et j’adore le lire, utilisé à bon escient dans un texte. Je n’ai jamais remarqué qu’il était utilisé en abondance dans la traduction des textes anglais, tout au moins, pas ceux que je lis. Cet auteur a un ton et écrit tellement bien qu’il mérite amplement d’être lu et reconnu.

  9. Centrino permalink

    Merci Krole; c’est noté 🙂 – bon début de semaine à toi

  10. Je compte bien le découvrir très vite tu penses bien ! 😉

  11. J’ai vraiment adoré ce roman ! Tellement beau et surprenant !

  12. C’est un des chouchous des blogueuses ce gars là !…. Bon, ok, j’irai voir 😉

Trackbacks & Pingbacks

  1. Qu’avez-vous fait de moi ? d’Erwan Larher | Le blog de Krol

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :