Skip to content

J’ai tué Abel, une BD illustrée par Guillaume Sorel

18 octobre 2015

501 J_AI TUE ABEL[VO].inddTitre : J’ai tué Abel

Scénariste : Serge le Tendre

Illustrateur : Guillaume Sorel

Editeur : Vents d’ouest

Date de parution : 2 septembre 2015

64 pages

 

 

 

 

Voici une version (très) revisitée de l’histoire de Caïn et Abel. Elle est stupéfiante et originale, et je pense que certains croyants pourraient la juger impie et en être heurtés. D’autant plus que Dieu est présenté non comme un être bon et juste mais comme un être cruel et sadique.

Cette BD fait partie d’une collection sur les assassinats qui ont bouleversé leur époque. Mais celui-ci (le premier meurtre de l’humanité) s‘inscrit dans une démarche différente. Les auteurs ne présentent pas cette BD comme une transcription biblique mais bien comme une réinterprétation très personnelle. Il ne faut donc pas la lire en pensant apprendre quelque chose sur ce passage très connu de la Bible.

Ce n’est pas simple de comprendre cette version et il m’a fallu une double lecture attentive pour la saisir. Il est difficile d’en dire deux mots sans révéler le fin mot de l’histoire. Alors je me tairai (comme d’habitude, vous me direz… si, si, je les entends ceux qui pensent que je ne raconte pas assez les romans…).

Personnellement, je l’ai  lue comme une allégorie de la cruauté humaine au fil des siècles. Pourquoi l’homme tue-t-il ? D’abord, par vengeance, parce qu’il a été blessé dans ce qu’il avait de plus cher, l’homme est condamné à tuer son prochain, y compris celui qui avait juré qu’il n’en ferait jamais rien… c’est le premier meurtre qui est le plus difficile. Ensuite…

« Courage mon frère, seule la première fois compte. »

Les illustrations de Guillaume Sorel sont sublimes et je pense qu’elles participent  beaucoup à la réussite de cette BD. Les couleurs, la qualité du trait, les détails sont un régal pour l‘œil. De toute façon, j’aime toutes les BD illustrées par Sorel… je ne suis donc guère objective.

J’ai d’ailleurs acheté cette BD parce qu’il en était l’illustrateur.

 

Publicités

From → Bande dessinée

6 commentaires
  1. je me laisserai peut-être tenter…
    J’ai beaucoup aimé ses illustrations dans « Les derniers jours de Stefan Zweig » (magnifique BD)
    je serais plus attirée par « Le Horla »

    • Le Horla est superbe ! Et tu as raison Les derniers jours de Zweig était aussi une très belle BD… Ce Guillaume Sorel a un talent fou.

  2. pour une fois , tu n’as pas besoin de ne pas raconter la fin : on la connaît ! et rien que pour le plaisir je vais l’écrire sur ton blog : Caïn tua Abel , oui oui!

    • Et ben la fin n’a rien à voir avec ça !!! Puisque la BD traite le sujet différemment. Ca, c’est le début ! Na na na nère !

  3. Le sujet ne m’attire pas une seconde mais Sorel est un dessinateur fabuleux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :