Aller au contenu principal

L’autre moitié du monde, Laurine Roux

4 mai 2022

L’autre moitié du monde, Laurine Roux, Les éditions du Sonneur, janvier 2022, 252 pages.

1930. L’Espagne. Dans le delta de l’Ebre, des paysans, exploités par un couple de tyrans dont le fils use et abuse du droit de cuissage, vont peu à peu prendre conscience de l’injustice qu’ils subissent et vont se fondre dans la révolte qui pointe son nez dans une Espagne meurtrie. Nous vivons là les prémices de la guerre civile, Franco n’est pas loin et la République se meurt.

Ce roman de Laurine Roux est très différent des deux autres et c’est une réussite totale. Roman historique, roman de la passion pour une cause, roman qui souligne la maltraitance des femmes, nous sommes loin de la dystopie qui lui allait à ravir. L’écriture est toujours là, celle qui m’avait déjà tant séduite.

Laurine Roux a l’art de trouver le verbe qui fait décoller ses phrases, les mots qui s’harmonisent entre eux et font s’élever une petite musique qui bouscule les cœurs.

« Le jour beurre à peine l’horizon. »

« Nectarines, abricots, pêches, figues, pastillent les arbres. »

« Au loin, l’aube dorlotait l’horizon. »

« Cette fille, elle le débordait, c’était une tempête, une sale petite tempête, qui décoiffait et déployait. Et lorsqu’elle en avait fini, elle laissait un vide immense, des plages désertes qu’un simple rire suffisait à peupler. »

Laurine Roux raconte aussi bien les événements qu’elle évoque la nature. C’est pourquoi on avale les pages avec frénésie. Tantôt on se régale d’un mot bien choisi, tantôt d’une phrase évocatrice, tantôt on soutient les personnages, on les suit avec ardeur, on espère avec eux, on est anarchiste, on veut se venger de la Marquise et de son atroce fils. On ne les accompagne pas, on est eux.

Certains passages résonnent toujours aujourd’hui :

« Le futur des anarchistes, il le promet radieux. Juan se dégage, marmonne entre ses dents. Il est d’avis que les hommes ne sont pas foutus de rester tranquilles autour d’une table. Il y en aura toujours un qui voudra la place d’honneur. »

La construction est habile, certes pas originale, mais la deuxième partie arrive, comme un moment suspendu, après une ellipse d’une trentaine d’années, et elle ouvre la porte des possibles, des suppositions. Elle permet aussi de respirer. Enfin, la troisième partie comble le vide, donne des réponses, et fait couler des perles d’eau sur nos visages en apportant une conclusion qui caresse notre goût pour les fins ouvertes et qui laissent percer un grain d’espoir, parce que « derrière chaque bouquet au bord de la route se tient un fantôme », un fantôme qui accompagne les vivants pour qu’ils n’oublient pas.

Alors, oui bien sûr, lorsque Luz apparait, on se doute qu’elle aura un lien avec les autres personnages, on comprend même très vite lequel, mais peu importe, on y croit, on en veut, on en redemande et on se laisse embarquer au gré de cette superbe écriture, sans broncher, et même avec délectation.

Merci à Joëlle qui m’a permis de gagner ce roman, aux éditions du Sonneur et à lecteurs.com.

36 commentaires
  1. il me tente de plus en plus!

  2. Très différent de ses précédents romans et la moi j’ai beaucoup aimé 😉

  3. Il est déjà dans ma liste de mes envies et en te lisant j’ai davantage envie de le lire 🙂

  4. Une autrice à découvrir, donc. Ce sera dans un 1er temps avec « Le sanctuaire », qui vient de sortir en poche…

  5. aifelle permalink

    Comme j’ai beaucoup aimé les deux précédents, je lirai celui-ci aussi. Qu’il soit très différent n’est pas gênant, si l’écriture est toujours là.

  6. Bah oui, elle est forte, Laurine… 🙂

  7. A_girl_from_earth permalink

    J’avoue que rien pour l’écriture, ça a l’air de valoir le détour. Tes extraits sont savoureux. C’est imagé, fin, élégant et très parlant. Et puis Espagne + roman historique, ça a tout pour me plaire aussi. Jamais lu cette auteure mais je vais me pencher sur ses romans.

  8. Depuis le temps qu’on me recommande l’autrice, je ne savais quel titre choisir. Celui-ci l’emporte pour son sujet et ce que tu dis de la façon dont il est traité. A mon tour de noter !

  9. alexmotmots permalink

    Pourquoi pas, tu as l’air conquise.

  10. Je l’ai lu il y a pas longtemps (chroniqué en même temps que son autre roman « le sanctuaire ») beaucoup aimé aussi !!

    • Oh je vais te lire alors… à moins que je ne l’ai déjà fait… j’y vais de ce pas… 😉 Je reviens… c’est moi qui ai écrit le premier commentaire… Ah… la mémoire !

  11. Quand Sandrion et toi aimez, je suis cuite ! 😉 Je tourne autour de cette autrice depuis un moment, et le thème de ce roman me plaît plus que les précédents…

  12. je n’ai lu que le Sanctuaire… eh bien, elle excelle dans tous les genres ! Tant mieux pour nous !

  13. J’ai un lien particulier avec le delta de l’Ebre, son histoire et ses paysages, alors rien que pour cela, je lirai ce titre, c’est certain, en découvrant peut-être même avant un titre paru en poche ? Vu les commentaires, c’est une autrice très suivie !

    • Oui elle est appréciée ! et ce livre pourrait te plaire… Ses autres romans sont très différents…

  14. Moi qui aime beaucoup les romans historiques, c’est noté !

  15. Je me le suis offert après avoir lu tous les éloges à son égard! J’ai hâte

  16. luocine permalink

    j’ai chez moi un livre de cette écrivaine que j’ai commencé et abandonné sans que je me souvienne pourquoi, celui-là me tente beaucoup.

  17. luocine permalink

    zut j’ai envoyé ce commentaire sans vérifier que j’avais lu et commenter « une immense sensation de calme » et que je n’avais pas aimé effectivement sans Luocine je n’en aurais aucun souvenir

  18. Ayant beaucoup aimé ses deux premiers, j’y viendrai c’est sûr !

  19. Patrice permalink

    Je l’avais découvert dans la sélection du Prix Orange cette année et je dois dire que, si j’étais déjà tenté par la 4ème de couverture, ton avis finit de me séduire complétement !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :