Skip to content

Les portes de fer de Jens Christian Grondahl

18 avril 2016

portes ferTitre : Les portes de fer

Auteur : Jens Christian Grondahl

Traduit du danois par Alain Gnaedig

Editeur : Gallimard

Date de parution : 14 janvier 2016

400 pages

 

 

 

 

Beau portrait d’homme ! Le narrateur s’interroge sur ses histoires d’amour, sur les femmes qu’il a rencontrées, qui l’ont quitté brutalement, ou dont il s’est séparé, sur le sens de sa vie. Malgré un côté nostalgique, le narrateur montre une grande soif de vivre. Il croque chaque moment avec délectation. Et même s’il refuse de s’engager dans une vie commune, il parvient à faire de sa vie une symphonie. Des regrets ? Oui il en a, comme tout le monde, mais cela ne le rend pas amer.

J’ai ressenti une palette de sentiments variés à la lecture de ce roman. Il m’a passionnée (surtout la première partie de la vie du personnage, sa période adolescente), il m’a amusée parfois, il m’a ennuyée parfois aussi, je m’y suis retrouvée de temps en temps, je me suis questionnée sur ma propre vie au regard de celle du narrateur.

Comme dans les deux autres romans que j’ai lus, Grondahl dissèque la nature humaine. Il entre dans tous les recoins du cœur et de l’esprit de son personnage, il analyse, il triture, il remue, il rend compte de l’imbroglio de la pensée humaine.

« Nous formons une sorte de société parallèle, nous, les rats de bibliothèque, les passionnés de Brahms, nous fonctionnons mieux en tête à tête et nous sommes mal à l’aise dans les grandes fêtes. »

 

 

Publicités
23 commentaires
  1. j’aimerais en savoir un peu plus ! mais c’est bien Kroll ,juste piquer la curiosité de la personne qui lit son blog!

    • Pour en savoir plus, il suffit de lire la quatrième de couverture ! Ou toutes les critiques qui racontent…

  2. Tu en dis suffisamment pour titiller ma curiosité en tous cas 😉

  3. J’ai vraiment beaucoup aimé. Ces questionnements sont assez typiques des auteurs nordiques je trouve.

    • Ca ne m’étonne pas que tu aies aimé. Je suis d’accord sur les auteurs nordiques. Cette littérature me plaît de plus en plus d’ailleurs.

  4. très tentant en effet!!!!

  5. keisha41 permalink

    Repéré, prévu, mais sans urgence. Ne pas rater le moment, quoi.

  6. Je retrouve l’atmosphère habituel de l’auteur. Il m’attend dans la bibliothèque.

  7. Il est pour moi, c’est certain !

  8. J’apprécie cet auteur et sa façon de décortiquer la nature et les relations humaines. Je lirai ce titre aussi !

  9. ça fait quelques années-lumières que je veux lire cet auteur… merci de remuer le couteau… 🙂

  10. Patrice permalink

    Jolie mise en bouche et bien sûr bel extrait qui je pense, va parler à certain(e)s d’entre nous !
    Je m’étais noté ce livre de Groendahl qui avait été par ailleurs mis en avant lors de sa sortie. J’ai beaucoup apprécie Les mains rouges, un peu moins Piazza Bucarest.

  11. J’ai lu un autre roman de l’auteur en attendant celui-ci… son tour viendra… 😉

  12. J’avais bien aimé cet auteur, 4 jours en mars, je cite de mémoire mais peut-être que je me trompe.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :