Aller au contenu principal

Mon désir le plus ardent de Pete Fromm

30 juin 2019

Mon désir le plus ardent

Pete Fromm

Traduit par Juliane Nivelt

Gallmeister (totem)

288 pages

 

 

 

 

Et je me retrouve encore une fois dans le rôle de celle qui n’a pas aimé un roman adulé par la grande majorité des lecteurs. Je n’en parle pas toujours sur mon blog lorsque ça m’arrive… Mais là, je ne sais quelle bête m’a piquée, j’ai eu envie d’écrire une babiole sur un roman qui m’a vraiment ennuyée.

Ce n’est pas seulement dû à mon cœur de pierre. Je suis capable de verser une larme en lisant certains romans. Si, si je vous assure !

Mais j’ai bien failli abandonner celui-ci très rapidement ! Or, comme je l’avais acheté, en poche certes, mais tout de même, j’ai donc décidé d’aller au bout. Si je l’avais emprunté à la bibliothèque, je n’aurais pas hésité à le refermer dès la fin du second chapitre (voire au milieu).

Certes le thème n’était pas porteur : une histoire d’amour. Ce n’est pas spécialement ma tasse de thé. Mais il y avait tant d’excellentes critiques que je n’ai même pas eu peur de m’y attaquer. Cet amour est perturbé par la maladie de la jeune femme. Cependant, il ne perd pas un iota de son intensité malgré la présence de cette putain de maladie comme dirait Mad. On peut même éprouver une admiration certaine pour le personnage masculin exemplaire à tout égard.

Malgré cette pesante histoire, l’auteur ne verse pas trop dans le mélodrame, le début de l’histoire d’amour est un peu nunuche, mais sans plus. Il y a des petites doses d’humour, un ton caustique parfois de la part de la narratrice, mais on le serait à moins.

Alors pourquoi ne suis-je pas parvenue à entrer dans ce roman ?

Le style. J’ai trouvé l’écriture très brouillonne, dès le début. Les pages entières de dialogues m’ont lassée très rapidement. Je sais bien que je suis à contre-courant, mais je n’ai jamais réussi à entrer dans cet univers, à visualiser pleinement les situations. Ce ne sont pas les grands sauts d’années entre deux chapitres qui m’ont gênée mais bien la manière de raconter cette histoire. Je suis restée à distance tout du long. Je n’y ai pas cru. J’ai trouvé ça artificiel. Et même si certains passages ont réussi à entrouvrir une légère fissure dans mon cœur hermétique à cette histoire d’amour, je ne peux pas dire que j’ai aimé l’ensemble.

C’est ce qui s’appelle un ratage total.

31 commentaires
  1. bon, je vais attendre… Je vais commencer par « Indian creek » ou « Lucy in the sky » car je n’ai encore rien lu de l’auteur 🙂

    • Moi non plus je n’avais rien lu de l’auteur et comme c’est le style qui m’a gênée, je ne sais pas si j’y reviendrai un jour…

      • Autist Reading permalink

        De Fromm, je n’ai lu que « Comment tout a commencé » et j’ai adoré (malgré la thématique baseball). Je n’y ai pas trouvé les « défauts » stylistiques qui t’ont gênée. On ne sait jamais, avant de tirer un trait définitif sur Fromm, tu peux peut-être essayé celui-là…

      • D’accord, je suivrai peut-être ton conseil… 😉

  2. Il ne peut pas plaire à tout le monde. C’est normal de voir des avis différents. Dommage que ce soit un achat par contre ! 😊 C’est rare qu’un livre fasse une complète unanimité. Je comprends tes bémols. J’ai failli moi aussi être gênée par le style dans les premières pages puis le récit m’a emporté !

  3. J’ai vu un autre avis défavorable (mais où?). Dommage (il m’est arrivé d’abandonner un bouquin fort vanté, et acheté, e poche heureusement

  4. Pour moi cette histoire est fabuleuse, j’en ai pleuré !
    ( Mais non tu n’as pas de cœur de pierre!)

    • Mais non je n’ai pas un coeur de pierre, parce que ce n’est pas l’histoire qui ne m’a pas touchée, c’est l’écriture… 😉

  5. Moi non plus je ne suis pas fan des histoires d’amour, j’ai également un petit coeur assez « dur » à l’émotion mais j’ai beaucoup aimé la nature mêlée à l’histoire de ce couple, un peu hors norme. Une lecture est très personnelle, elle ne peut être ressentie par tout le monde de la même façon et moi j’apprécie que l’on donne son avis même négatif….. Alors merci 🙂

  6. Peu importe le contre courant. C’est intéressant d’avoir des avis différents ( c’est vrai que souvent on ne fait pas l’effort pour un livre qui nous a déçus, on préfère partager ce qui nous intéresse ), et puis tu expliques très bien ce qui t’a gênée lors de cette lecture.

    • Je ne prends pas toujours le temps d’expliquer ce qui m’a déplu dans un roman, mais je le fais parfois pour alimenter les avis différents ou tout simplement parce que j’en ressens l’envie.

  7. A_girl_from_earth permalink

    Ah me voilà bien embêtée (quoique ça m’arrange aussi^^), car j’avais noté cet auteur (mais pour un autre titre) suite à une majorité d’avis enthousiastes, et là ton billet me refroidit d’un coup.

  8. Delphine Olympe permalink

    Clairement pas pour moi, celui-là.

  9. Comme je suis au ralenti dans mes lectures et dans le blog, je zappe mes abandons. Plus ça va, et plus je n’arrive pas à aller jusqu’au bout d’un roman que je n’aime pas ( à quoi bon se forcer?)

  10. Un avis divergent, ça fait toujours du bien !

  11. mais tu as raison d’en parler quand ça ne colle pas! Je n’ai lu qu’Indian Creek de l’auteur et j’avais adoré mais je crois avoir déjà lu des avis mitigés sur Mon désir le plus ardent…

    • Peut-être faudrait-il que j’essaie d’en lire un autre que j’emprunterais à la bibliothèque pour voir si le style est différent ou pas.

  12. Un mot: merci!

    Et puis deux-trois, finalement: tes mots étaient un pur rafraichissement à lire. On me tord le bras pour que je le lise. J’hésite. Mon instinct me dit «Non! Tu ne passeras pas au travers. Tu le sais, toi et les histoires d’amour saupoudrées d’un peu de nuchitude, ça ne le fais jamais». Tu renforces mon idée! Je ne le lirai pas. De Fromm, je m’arrête à «Indian Creek». Le style n’était pas transcendant, mais l’histoire a su me captiver.

  13. Bon ben je vais éviter un ratage total et passer mon chemin. Surtout que ce que tu n’as pas aimé dans ce roman est souvent ce qui m’est insupportable !

  14. J’avais eu un peu de mal avec le style de l’auteur dans « Lucy in the sky », mais j’ai été transportée par « Mon désir le plus ardent » et j’ai adoré « Comment tout a commencé ». Heureusement que nous n’aimons pas tous les mêmes livres, la vie serait fort ennuyeuse 🙂

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :