Aller au contenu principal

Des hommes couleur de ciel d’Anaïs Llobet

13 avril 2019

Des hommes couleur de ciel

Anaïs Llobet

Les éditions de L’Observatoire

Janvier 2019

209 pages

 

 

 

 

Oumar vient de Tchétchénie. Il vit à La Haye, a passé son Bac avec réussite, tout semble aller bien pour lui. Sauf que… il est homosexuel et ça, ça n’est pas du tout du goût de sa famille musulmane, de son frère, de son cousin.

Alissa vient aussi de Tchétchénie, elle enseigne le russe dans le lycée de La Haye et cache sa véritable nationalité à son entourage.

Quand le roman commence, un terrible attentat a été commis dans la cantine d’un lycée. Et où est passé Kirem, ce frère, taciturne, toujours habillé en noir ?

 

J’ai été touchée, coulée.

Voilà un roman bien construit, qui laisse son lecteur s’étonner jusqu’au bout.

Voilà un roman bien écrit qui ferre son lecteur avec brio.

Voilà un roman qui évoque le sujet brûlant du terrorisme islamiste sans aucun aspect didactique, sans manichéisme, sans pathos et avec un angle d’attaque original qui met en lumière toute la complexité du problème.

Et enfin voilà un roman qui évoque l’homosexualité d’un musulman Tchétchène sans caricaturer, avec juste ce qu’il faut d’humanité.

Un petit bémol peut-être : je l’ai trouvé trop court. J’ai failli le lire en une fois et puis je me suis dit que ce n’était pas possible, je ne pouvais pas quitter si vite Adam-Oumar et Alice-Alissa. Par peur de les oublier aussi vite que je les avais rencontrés. Alors, j’ai sagement posé mon livre et ne l’ai repris que… dans la nuit (insomnie oblige) pour quelques minutes… et finalement je l’ai fini le lendemain soir, avec regret et époustouflée parce que je ne m’attendais pas à certaines révélations.

Pour moi, cette auteure est de la veine d’un Pascal Manoukian,  une ancienne journaliste comme lui, qui connaît donc bien son sujet, qui a le talent d’un conteur et qui a une écriture sensible et intelligente.

 

 

 

 

Publicités
37 commentaires
  1. Oui, le rapprochement de ces deux auteurs est pertinent. Et tu l’as lu vite parce que ce roman se dévore ! Pour toutes les raisons que tu donnes…

  2. Je ne lis que des avis positifs et enthousiastes sur ce livre alors qu’il ne me tente pas à la base. Un sujet tellement présent dans les médias que je n’ai pas envie de le retrouver dans mes lectures plus littéraires. Bon, à force de voir les coups de coeur s’accumuler, il va bien falloir que je m’y mette un jour.

  3. il est dans ma PAL car j’ai vu beaucoup de critiques enthousiastes! il faut que je vois si je le trouve à la BM…

  4. Pourquoi pas si je le croise… ton avis y sera pour beaucoup !

  5. Coup de coeur pour moi pourtant en voyant la couverture et le thème de l’attentat ce n’était pas gagné…… J’ai adoré la construction, le style, les personnages, le thème de l’identité …… Tout 🙂

    • Bah voilà, effectivement, ça s’appelle un coup de cœur ! Ce n’en est pas un pour moi, mais je l’ai beaucoup apprécié.

  6. Aïe, j’étais tentée jusqu’à la référence à Manoukian, dont les titres que j’ai lus ne m’ont pas convaincue.. je les ai trouvés trop démonstratifs.Mais j’aime beaucoup les Editions de l’Observatoire, et ton avis est tout de même alléchant, alors je vais peut-être quand même me laisser fléchir !

    • Alors, pas du tout démonstratif celui-ci ! Les échoués ? démonstratif ? Le second, peut-être un peu mais Les échoués… je n’y ai vu aucun effet de démonstration… Mais les goûts…

      • Du coup j’ai relu mon billet sur Les échoués, pour lequel j’ai été en effet moins sévère que pour Ce que tient ta main… et auquel je reprochais surtout le manque de crédibilité de certains éléments. Et je note donc ce titre !!

      • Ah quand même ! Les échoués est très bien écrit et je suis d’accord, il y a plus à redire sur Ce que tient ta main… Je serais curieuse de savoir ce que tu penses de ce titre-là donc…

  7. que d’éloges! La comparaison avec Manoukian fait mouche pour moi, je note!!!

  8. Je me suis dit en le refermant qu’elle avait écrit un roman quasi parfait… et ce n’est que sa deuxième tentative. Et tu as complètement raison de faire le rapprochement avec Pascal Manoukian.

  9. aifelle permalink

    Après un tel éloge, impossible de ne pas le noter.

  10. luocine permalink

    Un avis que j’ai très envie de suivre. Oui ce sujet est trop d’actualité mais ce que tu dis de l’intérêt du roman fait tres envie.

    • Cet hiver j’ai lu Khalil de Yasmina Khadra sur le même thème et franchement, c’était bien moins bon ! Celui-ci est vraiment intéressant dans sa façon d’aborder le thème.

  11. Des sujets intéressants et diablement actuels et glaçant… Concernant l’homosexualité en pays musulman où cette orientation sexuelle signe la mise à mort… Je vais tenter de me le procurer via les bib, car ce que tu en dis semble le rendre incontournable.

    • Concernant l’homosexualité en pays musulman, il y a aussi l’excellent : De purs hommes que j’ai chroniqué il n’y a pas longtemps.

  12. Il est noté mais toujours pas à la Biblio ( patiente, je suis :))

  13. Quel enthousiasme. Il me le faut !

  14. Billet lu, livre commandé. Si c’est pas rapide et contagieux, ça…!

  15. Je partage complètement ton ressenti, et c’est vrai que le livre est presque trop court.

  16. Stephie permalink

    J’avais beaucoup aimé son premier, celui-ci finira dans ma PAL à un moment ou à un autre 🙂

  17. Le parallèle avec Manoukian achève de me convaincre.

  18. Celui-là j’aurais véritablement envie de le lire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :