Aller au contenu principal

Le chemin des âmes de Joseph Boyden

22 avril 2021

Le chemin des âmes, Joseph Boyden, traduit de l’anglais (Canada) par Hugues Leroy, Albin Michel, 2006, Lu en poche, 475 pages.

Xavier, un indien du Canada, de la tribu Cree, revient de la guerre, celle des tranchées, celle qui le ramène chez lui, amputé d’une jambe, seul, sans son ami Elijah. Niska, la vieille indienne est venue le chercher avec son canoë.

Alternent alors les souvenirs de l’un et de l’autre. Lui, sa guerre, ses combats au côté de son ami Elijah, le goût de celui-ci pour la morphine, les horreurs quotidiennes, le bruit, le sang, les cris, les morts, l’odeur de putréfaction… Et elle, sa jeunesse, la mort de son père, son refus de l’éducation des Blancs, son isolement volontaire au creux de la forêt, ses dons, l’apprentissage de son neveu Xavier…

Il est hallucinant ce roman, hypnotique. Comment détacher ses yeux de l’effroyable ? Pourquoi y revenir ? Parce que ça fait mal… Parce qu’il nous ramène tantôt vers l’enfer, tantôt vers une bulle sylvestre et magique… Parce qu’il navigue entre la vie et la mort…

Et même si j’ai préféré les passages sur la vie de l’Indienne, sur sa manière d’appréhender le monde, même si j’aurais bien aimé qu’ils aient plus de consistance, qu’ils soient plus longs que les autres, parce que, parfois, je trouvais les scènes de guerre un peu redondantes mais n’était-ce pas le but, ce roman m’a profondément touchée, sa violence m’a heurtée, sa misère m’a meurtrie, les personnages m’ont touchée ou révoltée. Le regard de Xavier sur ce qui l’entoure m’a broyée, m’a happée et m’a emmenée dans son cercle infernal.

Ce roman avance avec lenteur, au rythme d’une guerre interminable et barbare, d’une remontée en canoë sous le signe de la souffrance lancinante, chaque mot, chaque phrase s’insinue en nous et nous ronge, comme la morphine pénètre dans le bras de celui qui se l’injecte…

Un roman sombre et flamboyant comme je les aime.

38 commentaires
  1. « guerre interminable » est assez rédhibitoire pour moi… Je me souviens avoir abandonné cette lecture mais avoir regretté ne pas aimer.

  2. Tout ce que j’aime aussi! C’est une de mes lectures les plus marquantes. Depuis, je ne l’ai plus lu.

  3. C’est aussi une lecture inoubliable pour moi. Ce mélange des deux histoires est un cocktail très réussi.

  4. Il est dans ma pile à lire depuis un bon moment…
    Metci pour la piqûre de rappel !

  5. je l’ai beaucoup aimé aussi… ce roman va rester longtemps dans ma mémoire

  6. J’allais écrire que je l’avais adoré, et en relisant ma vieille note, je réalise que je n’avais pas été si enthousiaste, bien qu’ayant conclu mon billet par « je garderai dans l’ensemble un bon souvenir de cette lecture »… comme quoi, je n’en ai gardé que le positif, sans doute !

  7. J’ai tout lu de Boyden, romans et nouvelles, sauf ce roman, que je me garde sous le coude, bien au chaud dans ma PAL. J’attends qu’il publie autre chose pour l’en sortir. Ainsi, j’en aurai toujours un en réserve!
    Tu as lu d’autres Boyden?

    • Non, c’était le premier. Il en a écrit tant que ça ? Des nouvelles… tiens, tiens, n’y aurait-il pas un mois réservé aux nouvelles prochainement ?… 😉

      • Deux autres romans (tu as lu le tome 2 de la trilogie) et un recueil de nouvelles… sublimes! Le mois s’en vient…

      • Ce recueil de nouvelles me tente terriblement…

  8. aifelle permalink

    J’ai beaucoup aimé ce roman dans ces deux aspects, guerre et vieille indienne. Les deux sont terribles, mais l’auteur arrive à nous passionner pour ses personnages et on ne s’en détache plus. Et Joseph Boyden est un beau mec (je l’ai déjà dit peut-être ? 😉 )

    • Ah oui tu me l’as déjà dit, il t’a beaucoup marquée, dis-moi… tu as même évoqué ses tatouages…

  9. keisha41 permalink

    Je l’ai commencé … et pas terminé! ^_^

  10. Le recueil de nouvelles est excellent ! C’est Là haut vers le nord, à lire absolument, les histoires se déroulent dans une réserve essentiellement et du coup, ça fonctionne un peu comme un roman choral. Et je confirme, Boyden est absolument un beau mec ! Pfou …

    • D’accord, c’est parti, je vais le commander… Hé tu t’y mets aussi sur le côté beau mec ! 😉

  11. Un de mes auteurs préférés et ce roman… superbe ! N’hésite pas à continuer avec l’auteur.

  12. Comment ça Keisha ? Tu n’as pas terminé ce roman ? je sais je m’adresse à Krol mais je suis entièrement d’accord avec ton billet , je lis aussi les commentaires et je tombe sur celui de keisha qui m’étonne beaucoup.
    lis le deuxième un peu moins bon à mon avis mais comme toi j’avais tellement été saisie par le premier que je n’ai peut-être pas été objective.

    • J’ai été aussi étonnée que toi Luocine concernant le commentaire de Keisha… Je crois que je vais son recueil de nouvelles maintenant…

  13. Jamais lu cet auteur mais il a tout pour me plaire.

  14. je n’ai pas encore eu l’occasion de le lire, merci pour ce rappel!

  15. Jamais lu cet auteur encore mais j’ai beaucoup entendu parler de ce titre en bien.

  16. Mon roman préféré de l’auteur.

  17. Un roman très fort, magnifique, que j’ai beaucoup offert autour de moi. Merci pour cette chronique.

  18. Pas envie de me plonger dans l’horreur de la guerre telle qu’elle semble être décrite dans ce roman. Dommage, la partie indienne aurait pu m’intéresser. Mais comme on ne peut pas tout lire… Ca tombe bien !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :