Aller au contenu principal

Le sanctuaire de Laurine Roux

19 février 2021

 

Le sanctuaire

Laurine Roux

Éditions du Sonneur

Août 2020

147 pages

 

 

 

Une famille s’est réfugiée dans la montagne pour échapper à un virus transmis par les oiseaux. Ils vivent là, dans le Sanctuaire, et ne sortent pas de la zone (sauf le père pour se ravitailler).

Gemma est née ici, elle n’a pas connu le monde d’avant, contrairement à sa sœur June. Avec son arc et ses flèches, elle est la chasseuse, la tueuse, celle qui permet à la famille de se nourrir.

J’avais déjà été séduite par Une immense sensation de calme même si l’histoire s’est trop vite estompée de ma mémoire (c’est le problème des romans que je lis en une journée). Ici Laurine Roux nous cueille toujours dans un décor montagneux, il y a certes un lien de parenté entre ses deux romans, mais celui-ci est moins « calme », la violence est manifeste et ne demande qu’à surgir. Notamment, au travers de la figure du père, un homme qui impose sa loi aux membres de sa famille sous le prétexte fallacieux de les protéger. Et puis il y a cet autre homme que Gemma rencontrera lors d’une partie de chasse en solitaire. Elle découvrira alors un secret… La rudesse du père s’oppose à l’extrême douceur de la mère, qui à travers, ses mots, ses gestes, n’est en fait que le reflet d’une soumission aveugle à l’autorité. Le phénomène de l’emprise d’un être sur d’autres est exposé avec subtilité.

L’écriture de Laurine Roux a une musique particulière qui a l’art de me plaire, elle a un talent pour nous immerger en plein cœur d’une nature sauvage, avec douceur et fermeté.

De la survie oui mais pas seulement, de la beauté, de la poésie, de la violence… et puis une fin pas si surprenante que ça, tous les indices, même les plus infimes, avaient été semés, pour qu’elle se dévoile doucement…

Laurine Roux c’est une voix singulière, inclassable, qui surfe, sans jamais vraiment tomber ni d’un côté ni de l’autre, sur une ligne de crête entre anticipation et nature writing, entre sensualité et sensation, entre poésie et réalité. Cette fois, je pense que je garderai en mémoire ce roman parce qu’il a créé en moi des images puissantes.

 

 

27 commentaires
  1. Il va falloir que je me penche sur cette romancière. Mais je suis plus tentée par l’immense sensation de calme pour commencer !

  2. J’ai Une immense sensation de calme dans ma PAL (rien que le titre me séduit) et peut-être ensuite vais-je devenir une de ses lectrices 🙂

  3. aifelle permalink

    Il est dans ma PAL, depuis une rencontre avec l’auteure cet automne. J’avais beaucoup aimé « une immense sensation de calme ».

    • Oh la chance ! Tu as rencontré l’auteure à l’automne dernier ? Entre deux confinements ?

      • aifelle permalink

        Oui, c’était une des dernières manifestations possibles en septembre, à une vingtaine de kilomètres de Rouen. J’avais tellement aimé « une immense sensation de calme » que je ne voulais pas la rater. C’était très intéressant et j’ai pu échanger avec elle après. Une jolie rencontre. En fait, j’attends le moment propice pour lire « le sanctuaire ». Je ne veux pas le gâcher, j’ai l’humeur fragile ces temps-ci 😉

  4. J’avais adoré Une immense sensation de calme donc je trouverai un moment pour découvrir celui-ci c’est certain!

  5. Tu as raison d’évoquer cette musique particulière qui vient magnifiquement servir le talent de conteuse de Laurine Roux. Elle a une voix particulière, un véritable univers qui donne envie de la suivre et de la regarder évoluer.

  6. Je n’en lis que du bien mais je me demande si ça me conviendrait : n’est-ce pas très (ou trop) poétique ?

  7. il faut vraiment que je découvre sa plume!

  8. keisha41 permalink

    Comme souvent, tout dépend si je le vois en bibli!

  9. Tu me donnes très très envie !!

  10. Il a définitivement tout pour me plaire, ce roman… Merci de cette découverte!

  11. luocine permalink

    encore une tentation et comme souvent quand je vois que la blogueuse a lu deux romans du même auteure, je commencera par celui qui l’a accrochée . (Donc » une immense sensation de calme »)

  12. Un roman dont la lecture crée des images puissantes, je le note, forcément.

  13. hummm quelques ingrédients qui devraient me plaire et ma BM en a fait l’acquisition.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :