Aller au contenu principal

Bouées de Catherine Lepage

9 février 2021

 

Bouées

Catherine Lepage

Éditions La Pastèque

2020

172 pages

 

 

 

Marie-Claude a présenté ce roman graphique sur son blog, avec quelques planches, et tout de suite je me suis dit que ça n’était pas pour moi. Les dessins, la bichromie avec une nette majorité de rose (je déteste cette couleur), non malgré tout le bien qu’elle en disait et malgré la confiance entière et parfois aveugle que je lui témoigne, non je ne la lirai pas !

Et puis le soir même, un ami/voisin vient papoter avec moi et me dit qu’il vient de lire « une BD hallucinante et géniale de… de… Lepage mais pas celui que tu aimes… une femme… québécoise… » et là je fais le lien, horrifiée ! Comment ? Tu as aimé ces couleurs, ce rose, ces dessins !!? Mais comment est-ce possible ?

Et le lendemain, il me la prête et… je succombe à mon tour ! On adopte facilement tout ce qui, d’emblée, nous rebutait. C’est incroyable !

Un régal, un vrai, les dérives capillaires, la recherche identitaire et surtout les rêves d’amours imaginaires… tout est succulent. Et d’autant plus qu’on s’identifie pas mal au personnage de cette fille qui se cherche, se perd, rêve, se prend des claques et repart. C’était elle, c’était nous, c’était moi. Il y a une tonne d’humour et d’autodérision.

Et puis les expressions québécoises… délicieuses…

Marie-Claude, tu avais raison, je n’aurais pas dû mettre en doute ta parole, faire la fine bouche, genre euh ouais mais les couleurs… ce roman graphique est une perle !

 

25 commentaires
  1. aifelle permalink

    Oh oh, une BD québécoise, voilà qui m’intéresse, malgré le rose 😉

  2. A_girl_from_earth permalink

    On voit beaucoup de vert aussi quand même, non ?^^ Tout à fait le genre de BD que je pourrais lire juste parce que c’est québécois.:)

  3. Merci pour la «confiance entière et parfois aveugle»! Je ne sais pas si je la mérite!

    Non mais, j’en reviens juste pas du timing avec ton voisin/ami. C’est incoryable! Il a bon goût, en toué cas!

    Si je lis bien entre les lignes, tu aimes un autre Lepage? S’agirait-il de Robert?

    Sachant maintenant ton appréciations des expressions québécoises, je vais «me lâcher lousse, asteure», quand je viendrai ici!

    • Il s’agit d’Emmanuel bien sûr, ce dessinateur, scénariste incroyable ! Tu connais ? Qui est Robert ?

  4. keisha41 permalink

    Emmanuel Lepage? ^_^

  5. keisha41 permalink

    Je rigole, asteure est une expression de ma région (plus usitée)

  6. Entre toi et Marie-Claude, je n’ai plus le choix! D’autant plus que j’aime beaucoup les parutions de cette maison d’édition.

  7. A mon tour de ne pas être convaincue, pas spécialement par les couleurs, mais les dessins… ! Ce n’est pas du tout ce que j’aime en BD…

  8. luocine permalink

    mais dis m’en un peu plus : qu’est-ce qui t’a plu alors dans cette BD ? ni le dessin ni les couleurs mais alors quoi?
    tu peux le dire à Luocine, tu sais celle avec qui tu peux divulgâcher sans la déranger

    • Tu me fais rire. Ce qui m’a plu c’est l’humour, le personnage de cette fille qui se cherche capillairement parlant, amoureusement parlant, qui rêve ses amours imaginaires… C’est difficile de résumer cette BD…

  9. Delphine Olympe permalink

    Ah, je viens aussi de découvrir les expressions québécoises au travers de ma dernière lecture, et c’est vrai que c’est délicieux !

  10. j’adore ton histoire!
    Moi je suis fan de cet univers graphique! Je note illico!

  11. Merci à ton voisin, et à toi pour cette présentation.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :