Aller au contenu principal

Bilan livresque de l’année 2020

31 décembre 2020

Quelle année étrange ! A l’heure où l’on se confinait, où les relations sociales s’éteignaient, j’ai eu l’impression de m’ouvrir aux autres à travers les blogs. J’ai participé à des lectures communes (avec Ingannmic et plein d’autres participants), j’ai rencontré des blogueuses « en vrai » avec un grand plaisir, j’ai participé au Mois de l’Europe de l’Est (Patrice/Eva et Goran), au pavé de l’été chez Brize, à l’objectif PAL d’Antigone (pas tous les mois mais de temps en temps), ainsi qu’aux coups de cœur de la même Antigone. Et cela m’a fait un bien fou ! Lire c’est aussi partager.

Livresquement parlant, 2020 fut donc une bien belle année.

Voici un bilan avec quelques livres qui me font encore frissonner rien qu’à l’évocation des titres. Il suffit de cliquer dessus pour consulter l’article (quand j’en ai écrit un).

 

Cette année de nombreux livres français (ou francophones) m’ont marquée, c’est suffisamment rare pour être noté, j’en retiens 5 (il faut bien se restreindre, mais j’aurais pu en évoquer davantage comme le dernier Franck Bouysse ou encore Romain Gary et son python, Laurine Roux ou Olivier Mak-Bouchard ou encore Angélique Villeneuve ou Sandrine Collette…) 

 

Suiza de Bénédicte Belpois, lu en décembre 2019 mais chroniqué en janvier 2020 et qui me fait pétiller quand j’en parle ou le conseille.

Mur Méditerranée de Louis-Philippe Dalembert, émouvant, écriture superbe, touchée coulée.

Aires, de Marcus Malte, original, déstabilisant mais jouissif.

Rivage de la colère, de Caroline Laurent, sensible, subtil pour dénoncer un fait historique méconnu.

Et le petit (ou plutôt le gros) dernier, époustouflant : Histoires de la nuit de Laurent Mauvignier.

 

Les romans américains, bien sûr, continuent à me remuer profondément, qu’ils soient anciens ou récents 

 

Le vagabond des étoiles, de Jack London, ce roman qui m’a laissé des étoiles dans les yeux.

L’herbe de fer de William Kennedy, une écriture magistrale, des passages d’une poésie infinie qui côtoient des situations tragiques, des moments d’une grande violence ou d’une grande détresse, des personnages hauts en couleurs et très attachants.

Le blues de la Harpie de Joe Meno, roman aussi puissant sur la forme que sur le fond, il m’a touchée en plein cœur.

Betty, de Tiffany Mc Daniel, comme j’aurais aimé rencontrer le père de l’héroïne… S’il existe un tel homme sur cette Terre, qu’il se montre, je lui ouvrirai grand les portes de ma maison…

Wilderness, de Lance Weller, un roman qui a laissé des traces, des images fortes.

Le silence d’Isra, d’Etaf Rum, une couverture superbe, des dialogues très réussis, intelligents.

Le petit-fils de Nicolas Butler, une histoire que j’ai suivie avec avidité, forte, émotionnellement puissante, avec une fin en apothéose.

Et puis j’ai eu la joie de découvrir Richard Russo avec deux de ses romans, un troisième m’attend sur une étagère et je ne compte pas en rester là. (Et là je remercie Ingannmic)

 

Des romans anglais (que serait un bilan sans romans anglais ?)

Les graciées, de Kiran Millwood Hargrave, un roman dépaysant, puissant, qui nous propulse en 1617, au nord du cercle polaire.

Les buveurs de lumière de Jenni Fagan, un roman d’anticipation lumineux.

Une machine comme moi, de Ian Mc Ewan, un roman subtil et un auteur que j’aime, j’aime, j’aime.

 

J’ai enfin découvert l’auteure polonaise la plus connue du monde, dont je compte bien lire les autres romans : Olga Tokarczuk. Sur les ossements des morts m’a séduite par un ton incomparable et son album Une âme égarée, illustrée par Joanna Concejo, est une pure merveille.

 

Un roman nigérian

Chigozie Obioma est un conteur incroyable et son dernier roman La prière des oiseaux m’a complètement emportée.

 

Des témoignages forts 

Le lambeau, de Philippe Lançon, nul besoin de disserter sur ce choix.

Je ne reverrai plus le monde d’Ahmet Altan, je ne m’en suis pas remise.

 

Des BD

Le photographe, un superbe reportage graphique de Emmanuel Guibert, Didier Lefèvre, Frédéric Lemercier.

Le vagabond des étoiles, l’adaptation du roman de Jack London. Extraordinaire !

Ciao Bitume, de Thomas Verhille, BD découverte à Angoulême et dont j’ai adoré le graphisme.

Django main de feu, de Rubio et Efa. Une bien belle BD avec de bien belles couleurs et une vie romancée comme on les aime.

 

Je vous souhaite pour 2021 de belles découvertes, des lectures passionnantes, vivifiantes, dépaysantes, jouissives.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

From → bilans

42 commentaires
  1. un beau bilan au final !

  2. J’en ai lu quelques-uns (coup de coeur aussi pour Le photographe, Wilderness, Les graciées… et je compte bien lire au moins Rivage de la colère et Le silence d’Isra tous deux bientôt en poche.
    Bonne fin d’année, Krol, et on se retrouve en 2021 !

  3. aifelle permalink

    Il y a du très bon dans ce bilan, j’en ai encore beaucoup à découvrir. Je crois que les prochaines sorties poche vont être fructueuses. Bonne fin d’année pour quelques heures encore ..

  4. Et merci à toi, d’avoir été fidèle et avec enthousiasme à nos rendez-vous ! Tu le sais déjà mais j’ai fait le même constat que toi : le confinement et les restrictions sociales qui en ont résulté ont paradoxalement coïncidé avec une hausse très significative des aventures bloguesques collectives (une manière de compenser ?!)… Comme je te suis très régulièrement, j’avais déjà noté pas mal des titres qui ressortent de ce bilan, et certains sont d’ailleurs déjà sur mes étagères (comme Suiza, par exemple).
    Belle fin d’année !

    • Oui, mais ta hausse des aventures bloguesques est bien supérieure à la mienne ! Mais comme je partais de pas grand-chose, finalement, je suis plutôt contente. Et c’est ce rapprochement avec certaines blogueuses qui m’a bien plu cette année. Quelle chance tu as de ne pas avoir encore lu Suiza et surtout de l’avoir sur une étagère (je l’avais emprunté à la bibliothèque).
      A l’année prochaine, donc à très bientôt !

  5. beau bilan!!!
    j’en ai plusieurs en commun avec toi « Rivage de la colère » « Betty » « Le petit-fils » et j’ai bien aimé aussi « La prière des oiseaux »

  6. keisha41 permalink

    Chouette bilan, multi teintes.

    • Oui mais il me manque tout de même tous les auteurs sud-américains, je vais essayer de remédier à ça grâce au challenge Amérique du Sud en février.

  7. Beau bilan, pour une année 2020 finalement riche en découvertes, malgré tout. Je serai tout aussi ravie de te suivre en 2021 🙂

  8. Bonsoir Krol, le McEwan m’a aussi beaucoup plu. J’essaierai de lire Betty, prix du roman Fnac de cette année. Je n’ai lu que du bien à son propos. Bonne année 2021 et bonne fin d’après-midi de Nouvel An

    • Bonsoir Dasola, j’espère que tu auras la chance de lire Betty, j’ai énormément aimé. Bonne à toi aussi !

  9. Beau bilan et j’aime ton optimisme, que 2021 te soit une très belle année encore riche en agréables lectures, découvertes et rencontres 🙂

  10. J’espère lire les Graciées, ça a l’air tellement fort.
    Je te rejoins sur Betty, évidemment!

  11. A_girl_from_earth permalink

    Oui, au final, en lisant les bilans des uns et des autres (des unes surtout^^), on peut dire que 2020 aura eu ses quelques bons aspects côté lecture.:) Très belle année à toi, pleine d’aussi enthousiasmantes lectures (mais pas que) !

    • Oui, globalement, les bilans sont plutôt bien fournis. On se sera vengé sur nos lectures. Tout ce qu’on nous a enlevé d’un côté, on l’a gagné en évasion par les livres.

  12. Beau bilan parmi lequel je partage certains de tes coups de cœur.

  13. Patrice permalink

    Quel beau bilan, si varié et source d’inspiration !

  14. Très beau bilan et évidemment je note certains titres car il devient de plus en plus nets que nous avons très souvent les mêmes goûts !! je partage au moins 5 titres coups de coeur avec toi ! Et je confirme : les amoureuses et amoureux des livres ont vécu le confinement bien différemment…

  15. je sais que tu es toujours de bon conseil et que nous sommes assez souvent d’accord. ça en fait des livres à lire encore 🙂 Belle année à toi !

  16. Un bien beau bilan… Dont je n’ai lu que le photographe.
    Tu es allée au niger(ia ?) en littérature, moi je suis allée en Mauritanie, alors que je devais y aller pour de vrai.
    Mon bilan et tag est sur mon blog depuis hier !

    • Je ne suis allée sur le continent Africain qu’en littérature pour le moment. Ce voyage en Mauritanie se fera plus tard… Je vais aller voir ton blog.

  17. Belle année à toi. Je te souhaite autant d’aventures, de rencontres et de partages 🙂

  18. Joli bilan… dont je n’ai lu aucun titre ! Je vais regarder ça de plus près…
    Et je te souhaite une douce année 2021, avec toujours autant de belle lectures !

  19. Plusieurs lectures en commun comme tu le sais 😉 Je compte bien découvrir Russo cette année et m’acheter Histoires de la nuit lors d’un prochain passage en librairie. Belles lectures à toi pour cette nouvelle année!

    • Ah oui il faut que tu découvres Russo et Histoires de la nuit. Et tu sais quoi, on pourrait même se faire une lecture commune de Un homme presque parfait, qu’en penses-tu ? Il est gros… donc pour le printemps par exemple ? Allez, dis oui ! 🙂

  20. Il y a de très belles choses là-dedans ! Aires et Suiza sont sur mes étagères et il serait temps de les en sortir !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :