Aller au contenu principal

Matteo, les trois premiers tomes, Jean-Pierre Gibrat

3 avril 2020

Matteo

Jean-Pierre Gibrat

Futuropolis

Série dont 5 tomes sont parus

entre 2008 et 2019

 

 

Comme je fais souvent les choses à l’envers, surtout en cette période troublée, j’ai commencé par lire le dernier tome paru (le cinquième donc), une semaine avant le confinement, il tendait ses petites pages vers moi, là, sur sa table de bibliothèque et j’ai tout de suite été séduite. J’ai alors demandé les autres tomes et j’ai eu les trois premiers, le quatrième n’étant pas disponible. Et flûte ! Parce que je dois attendre la réouverture de la bibliothèque pour le lire et que je devrais aussi reprendre le dernier parce que je l’ai oublié, et que je dois faire les liens qui me manquaient.

Matteo est jeune, il est beau et amoureux de Juliette. Ah ça oui, il est beau ! Le dessin est remarquable, et met en valeur les traits de ce personnage principal. J’en suis folle ! Si je devais chipoter un peu, je dirais qu’il a la chance de ne pas vieillir au fil des ans…

Chaque tome correspond à une période de sa vie, bien ancrée dans l’Histoire.

Premier tome : La première guerre mondiale. Matteo aurait pu y échapper, il est fils d’un anarchiste espagnol, réfugié en Catalogne française, mais il va s’engager pour des raisons que je ne dévoilerai pas.

Second tome : La Russie. La révolution de 1 917. Il est là pour immortaliser la révolution bolchévique avec l’appareil photo offert par la section anarchiste espagnole.

Troisième tome : Août 1 936. Le front populaire en France. L’action se situe à Collioure, lieu où les différents personnages se retrouvent puisque c’est leur lieu de résidence.

C’est une série éminemment romanesque, les amours s’entremêlent : celui pour une femme bien sûr, et celui pour la liberté, pour le combat anarchique. Les albums nous font voyager à travers les conflits européens du vingtième siècle avec aisance et intelligence. Chaque case est un régal, les dessins sont très réalistes et en même temps très beaux. Les personnages sont expressifs. Les dialogues claquent, mêlant humour, cynisme, et réalisme. J’ai beaucoup aimé le ton. Du trait de crayon ou du texte, je ne sais ce qui me séduit le plus…

C’est une série que je possèderais volontiers.

 

Cette chronique a été écrite il y a environ 2 semaines… depuis je n’arrive plus à lire, encore moins à écrire, je passe mon temps devant l’ordinateur pour essayer de (mal) faire l’école à la maison. Je suis une maîtresse en détresse. Alors, je culpabilise, je peste, je m’énerve, j’essaie bien de varier les supports, les activités, j’essaie de les rendre les plus ludiques possible, mais je ne suis jamais satisfaite. Je me suis même enregistrée en train de lire Le Petit Prince parce que j’avais commencé à leur offrir cette lecture avant. C’est amusant, il suffit de dire avant pour que l’on comprenne immédiatement avant quoi… Alors, quand je prends un livre, j’en lis trois phrases, et pffff… mon esprit s’envole pour aller se percher aux fenêtres d’une classe tellement virtuelle que je ne m’y retrouve pas.

Je ne sais pas quand je publierai un autre billet… après…

 

 

From → Bande dessinée

24 commentaires
  1. Bon courage, Krol ! Vivement qu’on retrouve nos monstres en vrai 😉

  2. aifelle permalink

    J’espère que le goût de la lecture te reviendra avant que nous soyons après (c’est clair ??) Chez moi, la panne n’a duré que quelques jours et j’ai raccroché à travers un livre (très) facile, qui ne m’a pas emballée, mais au moins il a servi de starter pour m’y remettre vraiment. C’est une période tellement étrange.

  3. Je te comprends, si j’avais encore une classe et que je sois dans ta situation, ça m’empêcherait de dormir ! Mais dis-toi que les enfants s’adaptent finalement bien mieux que nous à cette situation bizarre. Je le vois avec mon petit-fils (en CP) ou nos petits voisins croisés en promenade l’autre jour.
    J’espère que tu vas retrouver le goût de la lecture, moi au contraire, j’ai tenté des BD et je m’immerge plus facilement dans des romans.

    • Et bien les enfants ne s’adaptent pas tous, il y en a qui souffrent de la situation et je suis en lien quotidien avec eux…
      Richard Russo m’a permis de sortir de ma léthargie hier… Il faut dire que j’avais fait un break dans le travail.

  4. J’avais adoré cette série, en te lisant, tu me transmets ta frustration, je n’ai pas lu les tomes 4 et 5 ;).
    Bon courage Krol, c’est difficile de se sentir loin de ses élèves, cette insatisfaction. Je rejoins Kathel, c’est incroyable comme ils savent s’adapter. C’est super ta lecture du Petit Prince. J’espère que tu vas parvenir à souffler. Laisse venir. Nous t’attendons, tranquillement.

  5. Bon courage et merci pour la découverte, je note cette série!

  6. bon courage, cela ne doit pas être évident…
    Je ne connais pas cette série alors noté…
    j’essaie de varier les lectures en cette période, mais ce n’est pas évident, les choix ne sont pas toujours judicieux 🙂

  7. luocine permalink

    Krol courage si tu savais comme la maîtresse est importante pour les enfants, mes petits enfants m’en parlent à chaque fois que je les ai au téléphone. En revanche j’ai bien peur que les différences de comportements des parents soient gravement préjudiciables pour les enfants. Et que vont faire les parents qui ne parlent pas français!
    vivement que cette horrible période soit derrière nous!

    • Oh oui je sais combien la maîtresse est importante ! Cette période étrange permet aussi un rapprochement entre les parents, les enfants et les enseignants, elle est riche d’échanges. Mais comme j’ai hâte qu’elle se finisse ! Comme j’ai hâte de les retrouver en vrai ! Et pas seulement à travers les classes virtuelles, whatsapp, skype et tutti quanti.

  8. Merci pour cet article. Comme vous, je suis dans le même état car je fais le même métier. Des heures à rendre la classe virtuelle plus attrayante, encore plus intéressante. Une classe qui puisse accrocher tous les élèves. Une classe qui n’abandonne personne. Mon esprit est occupé à plein temps jour et nuit. J’ai continué aussi la lecture offerte, le roman commencé « avant ». Mes élèves attendent chaque soir mon petit enregistrement. Je n’arrive absolument pas à lire non plus. Bon courage à vous. Je m’inspire souvent de vos conseils de lecture. Merci de revenir !

    • Merci beaucoup pour votre commentaire. C’est essayer de capter tout le monde, de ne laisser personne sur le carreau qui demande de l’énergie, avec parfois de grands moments de découragement. Comment faire suivre tout le monde avec cette fracture numérique, avec ce fosse qui se creuse tous les jours davantage entre les élèves, entre les familles.

  9. A_girl_from_earth permalink

    Hé bien, je ne connaissais pas du tout cette série mais là tu me l’as bien vendue. Dès que les bib’ rouvrent, je fonce !
    Bon courage dans ce contexte bien particulier. Nos esprits ne sont pas tranquilles, c’est normal, et j’espère que le retour à la « normalité » finira par se faire vite…

  10. oh c’est un petit moral… J’étais comme toi au début, là ça va mieux côté lectures même s’il faut que ça reste du léger et pas trop compliqué!
    j’avais adoré cette série : http://doucettement.over-blog.com/article-matteo-troisieme-epoque-aout-1936-de-jean-pierre-gibrat-123554789.html

    • Tout petit moral, oui. Mais c’est tellement difficile de faire correctement son travail d’enseignant durant cette période trouble.
      Qui n’a pas aimé cette série ? Elle est extra.

  11. Je comprends tes difficultés, vivement qu’on sorte de ce cauchemar !
    Et concernant Mattéo, mieux vaut lire le 4 avant le 5 tant les deux sont indissociables 😉

    • Bah oui et moi qui ai commencé par le 5… n’importe quoi ! Bon, maintenant j’attends le 4 et de nouveau le 5 avec impatience !
      Et oui vivement qu’on sorte de ce cauchemar !

  12. argali2 permalink

    Je n’en ai pas entendu parler mais tu me tentes beaucoup. J’espère que cette série est dans ma bibliothèque.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :