Aller au contenu principal

Dandy de Richard Krawiec

17 mars 2020

Dandy

Richard Krawiec

Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Charles Recoursé

Editions Tusitala

2013

238 pages en poche

 

 

 

Roman de l’exclusion, des laissés-pour-compte, des invisibles.

Il frappe fort ce texte, il s’adresse aux tripes avant tout et vous retourne comme une crêpe. L’auteur ne mâche pas ses mots, il n’enjolive rien, c’est brut de décoffrage et ça fait mal. Et en même temps, ça agrippe le lecteur avec une puissance incroyable.

Ces deux-là, je ne les oublierai pas de sitôt, ils m’ont touchée en plein cœur. Elle est seule avec un enfant, il est quasiment à la rue, ils se rencontrent, et s’aiment, sans le savoir d’abord, puis ils comprennent qu’ils ne peuvent plus vivre l’un sans l’autre. Mais :

« Tous les deux, on fait des tout petits pas et on ne va nulle part. »

Et c’est la descente aux enfers. On espère bien à un moment donné qu’ils vont s’en sortir, parce qu’à deux on est plus forts. Mais la chute est rude.

Ils sont pourtant attachants ces personnages, avec leur naïveté, leurs vaines tentatives pour se sortir la tête de l’eau. Artie, surtout, m’a bouleversée. Il joue les gros durs mais il n’est qu’un cœur tendre, une sensibilité à fleur de peau, un être tout en souffrance.

L’écriture de Richard Krawiec est redoutable, on visualise tellement bien les scènes qu’on a l’impression d’être dans la pièce avec les personnages. Et puis ces brefs flash-back sur la jeunesse horrible de Jolene, ça vous perce le cœur, parce que ça arrive là, au détour d’un paragraphe, sans crier gare et ça nous éclate au visage avec si peu de mots.

Et bien sûr, il y a Dandy, cet enfant de deux ans, qui ne parle pas, ne marche pas, bientôt aveugle, dort dans un carton, biberonne du coca, parfois un peu de whisky, c’est la misère à l’état brut. On ne peut pas tomber plus bas.

La coupable c’est Marie-Claude qui a parlé sur son blog du dernier roman de l’auteur (qui a l’air de la même veine que Dandy). J’ai trouvé en poche celui-ci, son premier roman, j’ai commencé le premier chapitre, comme ça, l’air de rien, pour voir si ça me plairait (j’avais un autre roman en cours) et puis je ne l’ai plus lâché ! La première scène est pourtant saisissante, atypique, un combat de catch entre deux femmes dans un lieu sordide, un truc à faire fuir, mais non, ça a eu l’effet inverse.

C’est sombre, extrêmement sombre. Noir c’est noir. Mais ce n’est pas que ça. L’auteur a une véritable tendresse pour ses personnages et on a envie de les aider, de les porter, lorsqu’il y a des lueurs d’espoir on ressent comme une lame de bonheur. C’est terriblement humain.

Jérôme et Ingannmic ont aussi beaucoup aimé.

 

Richard Krawiec donne des cours d’écriture dans des centres d’accueil de SDF, des prisons ou des cités défavorisées.

 

 

30 commentaires
  1. aifelle permalink

    Ça ne te surprendra pas si je te dis qu’on verra ça plus tard … pour l’instant, je vais me contenter de plus zen, sinon je suis bonne pour les anxiolytiques 😉

  2. Comme Aifelle, même si je ne vais pas me précipiter sur des lectures rose bonbon, je ne pense pas que ce soit pour moi en ce moment… ni même plus tard, pour être honnête ! 🙂

  3. Merci pour le lien et ravie que tu aies aimé toi aussi cette lecture à la fois sombre et émouvante.. (mais je ne doutais pas vraiment !). Son dernier titre a l’air très bien, si on en croit Marie-Claude (et on n’a pas de raison de mettre sa parole en doute !)..

    • Oh oui cette affreuse tentatrice m’a donné très envie de découvrir son dernier aussi…

      • Ah! je suis ravie. Je me sens moins seule d’apprécier ce genre de littérature sombreeeeeee. Mais quelle humanité, derrière ces mots. De ses trois romans, il est mon préféré!

        Ça se passe bien de votre côté?

      • Dis donc, Marie-Claude, j’ai essayé par deux fois de laisser un commentaire sur ton article sur le dernier Marcus Malte (un auteur que j’adore) mais je ne les vois pas sur ton site. Est-ce que ça bloque ? Suis-je dans les spams comme Ingannmic était dans les miens ? Je suis un peu chafouine…

  4. idem pour moi, je note pour plus tard… Vu le contexte, le moins d’anxiété possible…

  5. Autist Reading permalink

    Déjà que Marie-Claude avait ouvert mon appétit… Ton billet me fait baver par anticipation : j’ai hâte de découvrir cet auteur à mon tour.

    • Mon billet te fait baver… et ben dis donc ! Je pense que cet auteur pourrait te plaire. Allez, hop ! Ah non, les librairies sont fermées… Bon, bah tu vas gérer ta frustration !

  6. Je ne vais pas être originale en t’écrivant que, malgré ton enthousiasme et ton billet tentateur, je ne vais pas m’y plonger. J’apprécie le roman noir ( j’ai du Ellroy encore en attente ) mais là, j’ai plutôt envie d’un autre genre de voyage. ( certainement futile, mais cette photographie de couverture est magnifique ).

  7. luocine permalink

    Cela ne m’étonne pas que ce livre plaise aussi à Jérôme, je vais laisser passer ce temps d’angoisse confinée pour lire un tel roman.

  8. J’ai également craqué pour ce roman suite au billet de Marie-Claude 😉 Lecture prévue très bientôt je pense…

  9. Ah ouiiii, je l’avais repéré chez Ingannmic celui-là. Enfin, j’ai Jérôme d’abord mais à cette période, j’étais déterminée à ne céder à aucune tentation pour limiter les dégâts de la PAL.^^ Bon, maintenant, je note et renote mais ça ne rejoint pas ma PAL rapidement pour autant visiblement. Re-renoté, ça ne fera pas de mal.:)

  10. Hum pas trop tentée en ce moment… Il me semble l’avoir vu sur un blog, aussi, mais non, surtout que les biblis sont fermées (la bonne excuse)

  11. Merci pour ton coup de coeur. je m’empresse de le noter.

  12. Je préfère passer mon tour. Trop dur et trop sombre pour moi…

  13. C’est tout ce que j’aime dans la littérature américaine !

  14. Ouh là… peut-être un peu trop noir pour moi en ce moment !!!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :