Aller au contenu principal

Si l’on me tend l’oreille d’Hélène Vignal

8 octobre 2019

Si l’on me tend l’oreille

Hélène Vignal

Rouergue

Septembre 2019

285 pages

 

 

 

 

Hélène Vignal, je la connais depuis longtemps, je possède tous ses romans, et j’apprécie beaucoup ce qu’elle écrit. Mais alors, là, ce dernier roman pour adolescents me laisse quasiment sans voix. Comment vais-je trouver les mots pour en parler ?

Des provinces imaginaires, des ambulants que le dictateur du pays veut contraindre à la sédentarisation mais attention, pas où ils le veulent, non, ce serait trop généreux, dans la province que l’administration leur aura choisi, des histoires, plein d’histoires, des personnages hauts en couleurs et tellement attachants, une belle écriture, une fin nullement niaise et même un peu dure mais qui débouche sur une vraie note d’espoir, bref ! Tous les ingrédients sont là pour faire de ce texte un excellent roman.

Comme je regrette de ne pas pouvoir le lire à mes élèves, trop jeunes, comme j’aurais aimé avoir sous la main un adolescent pour lui glisser le livre dans la main et quelques mots à l’oreille pour l’encourager à le lire avec toute l’attention requise…

Je n’ai pas envie de vous parler de Grouzna, cette merveilleuse jeune fille qui parle à l’oreille de ceux qui s’approchent d’elle, je veux que vous la découvriez par vous-même, elle ne pourra que vous toucher en plein cœur. Je ne vous parlerai pas non plus des personnages qui l’entourent et  l’accompagnent. Ils ont chacun leur caractère propre, ils nous amusent et nous émeuvent.

Ce roman est à la fois un conte, un roman politique (si, si ! des personnes se révoltent contre l’injustice d’un homme de pouvoir, mais pas d’une manière frontale, d’une manière plus subtile, plus romanesque et la dernière image du livre nous fait vraiment penser à toutes ces personnes qui migrent pour échapper à la misère, à l’injustice, à la prison, à la guerre, à la dictature), un roman sur la liberté, la désobéissance (ça ne pouvait que me plaire), un récit intemporel qui trouve écho dans notre société, un roman flamboyant.

Hélène ne noie pas son lecteur sous une avalanche d’actions, elle dose, elle maintient la tension, elle intercale les histoires des uns et des autres au sein de sa narration, elle déploie des trésors d’imagination, elle nous emmène en voyage dans une roulotte aux côtés de personnages tous plus extraordinaires les uns que les autres.

Lorsque j’ai refermé, à regret, la dernière page de ce roman, j’ai immédiatement pensé à mon autre auteur chouchou, Jean-Claude Mourlevat qui sait si bien nous embarquer dans son monde imaginaire. Hélène Vignal, je le dis haut et fort, atteint des sommets avec ce roman abouti et passionnant.

25 commentaires
  1. Je ne connais pas du tout l’auteure, mais j’ai déjà lu un roman jeunesse de Jean-Claude Mourlevat (Terrienne) qui m’avait enchantée… je n’ai plus qu’à noter !

  2. brigitte baudelot permalink

    Oh! Oh! Fan de Mourlevat également, je vais m’empresser de le lire. Merci!

  3. A_girl_from_earth permalink

    Tu en parles bien ! Je ne connais pas l’auteure mais tu donnes bien envie de découvrir ce roman.

  4. Cette collection fait des merveilles! Je pense aux sublimes romans de Stephane Servant!
    Je m’empresse de le noter! Merci pour la découverte car je ne connais pas du Hélène Vignal.

  5. Et il est dans la sélection des pépites de Montreuil cette année, on croise les doigts du coup !
    (Et il nous attend à Jérôme et à moi pour nos propres pépites ❤ )

  6. keisha41 permalink

    Je ne connais pas l’auteur (mais ça m’a l’air très bien!)

  7. je ne connais pas non plus l’auteur… alors pourquoi pas? La couverture est très belle 🙂

  8. luocine permalink

    Te sentir tellement enthousiaste fait du bien. Les ados proches de moi sont plus du côté des mangas que des romans . Mais je vais voir Si cette auteure est dans ma médiathèque, et que dirais tu as des ados garçons pour les amener à lire ce roman?

    • Ne peut-on pas mettre dans la main des amateurs de mangas un bon petit roman de derrière les fagots, qu’ils soient garçons ou filles ?

  9. Oh lala, il a l’air vraiment fort ce roman.

  10. J’adore Mourlevat !! (il est aussi un de mes auteurs chouchous) et je ne connais pas cette auteure, tu me donnes envie !

  11. Je l’ai terminé aujourd’hui…. Beau coup de cœur ! Merci pour la découverte !!! 😘

    • Ah ! tu ne sais pas à quel point tu me fais plaisir ! Je connais un peu Hélène, et je trouve qu’elle mérite grandement des éloges pour ce dernier ouvrage ! en toute objectivité.

Trackbacks & Pingbacks

  1. Si l’on me tend l’oreille – Hélène Vignal – Mes pages versicolores

Répondre à krolfranca Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :