Aller au contenu principal

Glaise de Franck Bouysse

26 août 2019

Glaise

Franck Bouysse

La manufacture de livres

2017

435 pages en poche

 

 

 

 

 

« Ce qu’il advint cette nuit-là, le ciel seul en décida. Les premiers signes s’étaient manifestés la veille au soir, quand les hirondelles s’étaient mises à voler au ras du sol. Dans la cour, un vent chaud giflait les ramures du grand marronnier et une cordillère de nuages noirs se dessinait sur l’anthracite de la nuit. Le tonnerre grondait, et des éclairs coulissaient au loin en éclairant le puy Violent. »

J’ai su dès les premières phrases que c’était le bon moment pour lire ce roman. J’avais besoin de cette beauté rugueuse, de ces envolées lyriques, de ces paroles âpres, de ces dialogues de taiseux, de cette nature capturée dans le filet des mots de Franck Bouysse.

Je me suis alors vautrée dans ce roman avec délectation.

Nous sommes en 1914, dans un petit village du Cantal, les maris, les fils sont partis à la guerre. Les trop vieux, les trop jeunes, les femmes, les estropiés sont restés dans les fermes. Ils attendent leur retour en se tuant à l’ouvrage. Les travaux saisonniers sont abattus avec la force des désespérés.

Pour tous ces taiseux, la parole n’est qu’utilitaire, elle ne transmet que l’essentiel. Les dialogues, sont donc, tous, riches de sens. Il n’y a pas de verbiage, de mots inutiles, de paroles superflues, tout mot pèse son poids.

Franck Bouysse manie la plume avec dextérité pour nous faire croire que nous vivons au milieu de ses personnages, pour créer une tension dramatique sans abreuver le lecteur de rebondissements en tous genres. C’est l’auteur des fureurs enfouies, des secrets bien gardés, des choses tues. L’émotion jaillit à tout bout de phrase, elle m’a terrassée.

Après Grossir le ciel lu en 2018, Né d’aucune femme lu l’hiver dernier, Plateau lu début juillet (non chroniqué mais j’aurais pu écrire la même chose que pour ce roman-là, avec des personnages peut-être encore plus attachants, plus originaux) et Glaise début août, je poursuis ma découverte de l’univers romanesque de cet auteur, sans jamais buter, avec allégresse, me nourrissant de la noirceur de son monde.

Publicités
42 commentaires
  1. Wouah conquise par la plume de Franck Bouysse n’est Pas !!!

  2. A_girl_from_earth permalink

    Toujours pas lu cet auteur malgré les avis tentants mais je crois que j’attends le bon moment aussi.

  3. aifelle permalink

    Je n’ai lu que « Grossir le ciel » mais j’ai bien l’intention de lire celui-ci.

  4. J’ai beaucoup aimé Grossir le ciel, mais un peu moins Plateau… peut-être relirai-je cet auteur…

    • Plateau : j’ai beaucoup aimé les personnages, les relations entre eux, le côté énigmatique, en revanche, la fin m’a laissée dubitative.

  5. Comme Katel ! Mon plaisir s’émousse un peu au fil des romans. Mais je suis d’accord avec ce que tu écris quand même, Bouysse est l’écrivain des choses tues, il sait admirablement dire les silences !

  6. Je suis comme toi depuis Né d’aucune femme, je veux lire Franck Bouysse….. Mais celui je ne suis pas la seule à vouloir le lire…. A chaque fois que je passe à la bibliothèque il est pris….. mais je n’ai pas dit mon dernier mot 🙂

  7. Après Grossir le ciel et Né d’aucune femme, Glaise sera ma prochaine lecture et il me tarde de retrouver son univers!

  8. toujours pas lu encore, ils sont pourtant tous dans ma PAL…

  9. J’avoue que cela me donne envie…

  10. Mmmmmm tu as choisi le bon moment, c’est très bien, ça.
    Grossir le ciel a été un coup de coeur, Né d’aucune femme presque un. Plateau m’attend et maintenant, je veux aussi lire Glaise! Bien joué!

  11. Ah j’adore! J’ai lu cet été Grossir le ciel et j’ai adoré! Après Né d’aucune femme, je veux aussi poursuivre ma découverte de l’auteur.

  12. Il y a un « truc » dans son écriture qui me parle énormément. Faut que je lise « Né d’aucune femme » maintenant !

  13. Toujours pas lu cet auteur, et pourtant j’ai Grossir le ciel dans ma PAL depuis longtemps.

  14. Tu me donnes une envie folle de lire ce livre ! Je viens de terminer Grossir le ciel, ayant tellement aimé né d’aucune femme. J’attends un peu, car l’atmosphère semble similaire, et je le lis sans faute !

  15. luocine permalink

    quel plaisir de se promener sur la bogosphère et de découvrir un auteur qui m’attend , tu me conseilles de commencer par « Né d’aucune femme » ?

  16. c’est un auteur que je n’ai toujours pas lu. N’importe quel livre fera l’affaire alors?

    • Oui,n’importe lequel, « né d’aucune femme » est particulièrement puissant mais « grossir le ciel » est excellent aussi…

  17. Comme toi, je découvre ses anciens romans, et j’adore !

  18. J’ai lu Né d’aucune femme, et j’ai la même envie de découvrir ses précédents!

  19. Autist Reading permalink

    J’ai découvert l’auteur avec Né d’aucune femme et je me suis donné comme projet d’approfondir ma connaissance de son oeuvre. Ce que tu dévoiles de ce roman me rappelle de nombreux aspects que j’avais aimés dans Né d’aucune femme. Il devrait donc me plaire tout autant.

  20. Pfff, la blogo est pleine d’auteurs dont je n’ai jamais entendu parler, et pourtant, ce n’est pas faute de lire ! je ne m’en sortirai jamais. je note le nom de l’auteur, ce que tu dis de sa plume est tentant, mais je le lirai via un autre roman, car j’ai un peu une dent contre le cantal… Des mauvais souvenirs !

    • Comment ? Tu n’as jamais entendu parler de cet auteur ? On l’a vu partout cette année avec son excellent dernier roman Né d’aucune femme.

  21. Né d’aucune femme m’a scotchée… bien que j’aie eu beaucoup de mal à supporter certaines scènes, trop noires à mon goût !! est-ce que c’est le cas dans celui-ci aussi ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :