Aller au contenu principal

D’acier de Silvia Avallone

8 mai 2019

D’acier

Silvia Avallone

Traduit de l’italien par Françoise Brun

Liana Levi

2011

387 pages

 

 

 

J’ai pioché l’idée de lire ce roman chez Mumu dans le bocage.

Deux jeunes filles, très jeunes, dans leur quatorzième année, à Piombino, en face de l’île d’Elbe, en Toscane. Une ville industrielle.  Des barres de béton. La misère. La violence. Le sexe. La drogue.

Ce livre est un premier roman écrit par une très jeune femme et c’est ça qui épate. La maîtrise de la narration, la noirceur, quelques phrases remarquables, une atmosphère lourde, et puis ce malaise ambiant et qui ne fait que croître au fur et à mesure du roman. La fin tragique des personnages est particulièrement bien écrite, elle est amenée avec une tension, une montée dramatique d’une grande maîtrise.

Globalement, je dois dire que ce roman social est à la hauteur de son ambition, il nous décrit un monde de misère, dans lequel l’aciérie tient une place prépondérante. Des pères démissionnaires, truands ou violents, des jeunes qui partagent leur vie entre travail pénible, plage, drogue, et sexe. Des femmes malheureuses en couple et qui se sentent piégées dans leur vie.  Au milieu de tout ça, ces deux jeunes filles rêvent de liberté, de reconnaissance, mais elles sont engluées dans leur monde, et seule la dernière note finale laisse entrevoir un mince filet d’espoir.

J’avoue que j’ai eu un léger coup de mou à la lecture de certains passages. Les deux jeunes filles, amies pour la vie,  vont se fâcher, s’éloigner l’une de l’autre et cela donne lieu par moments à des pages agaçantes, crispantes, avec des propos d’adolescentes qui m’ont, je dois dire, exaspérée. Mais qui sont le reflet d’une certaine réalité… Cependant, quelques semaines après, j’ai déjà oublié mon agacement et n’ai retenu du roman que la belle peinture sombre de la société ouvrière italienne.

D’acier, c’est le côté obscur de l’Italie et c’est pour moi la découverte d’une auteure qui a écrit bien d’autres romans depuis, que je découvrirais avec plaisir.

 

 

25 commentaires
  1. Tentante cette peinture sociale, je note le titre !

  2. J’avais beaucoup aimé, et l’ambiance de Naples est très juste.

  3. un coup de coeur pour moi!

  4. Un coup de cœur pour moi aussi… les tout petits bémols ont été vite oubliés.

  5. Je ne sais pas pourquoi je repousse sans cesse ma découverte de Silvia Avallone… je ne compte plus le nombre de fois où j’ai pris en mains puis reposé un de ses livres en librairie…

  6. luocine permalink

    je l’ai lu et je vois que je ne l’ai pas chroniqué, donc moi aussi il m’arrive de ne pas faire des chroniques. Mais pour une fois je sais pourquoi : on me l’a offert en me disant « c’est tellement qu’Elena Ferrante » , ce genre de propos m’énerve, je me souviens qu’une libraire ne voulait absolument pas vendre à mon fils de tome 2 de Harry Potter en lui disant qu’il y avait tellement mieux à lire. Ce succès l’énervait au lieu de se réjouir de voir un enfant rentrer dans sa librairie pour demander un livre.

  7. Heureuse qu’il t’ai plu 😋😋😋 Tout ce que je lus d’elle est sur les thèmes de la femme, sa condition , la maternité, les classes sociales…. Passionnant et jamais lassant 😋

  8. ce livre me tente depuis un moment, il va falloir que je le lise mais j’ai tellement de tentations et de découvertes en ce moment que la liste s’allonge 🙂

  9. aifelle permalink

    Comme Nicole, je recule devant cette auteure, sans trop bien savoir pourquoi. Pour celui-ci, le mot acier me repousse, peut-être parce que j’ai vécu mon enfance à côté d’une aciérie et que tout le village y travaillait …

    • Parfois on ne veut pas découvrir certains auteurs, il y a tant de livres à lire qu’on peut se permettre de faire l’impasse sur certains.

  10. Une vision de l’Italie que l’on ne connait pas, je suis tentée.

  11. Bonsoir Krol, comme je l’ai écrit dans mon billet, ce n’est pas de la grande littérature mais se lit agréablement. Bonne soirée.

  12. Encore une auteure à découvrir!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :