Aller au contenu principal

San Perdido de David Zukerman

3 mars 2019

San Perdido

David Zukerman

Calmann Lévy

2019

410 pages

 

 

 

 

Voilà un vrai bon roman avec dépaysement assuré, personnages hauts en couleurs, aventures, prostitution, misère, corruption et un héros, aussi mystérieux qu’inquiétant, un justicier qui défend les opprimés contre les puissants.

L’histoire se situe au Panama après la seconde guerre mondiale, dans une ville imaginaire, une ville coupée en deux par la décharge publique. « On dit que les pauvres l’ont placée là pour ne pas sentir la mauvaise odeur des riches qui vivent au-dessus d’eux. » Dirigée par un gouverneur corrompu et avide de sexe, la ville est un personnage à part entière, avec ses zones d’ombre et de lumière, avec sa vie nocturne, avec sa kyrielle de personnages tous plus romanesques les uns que les autres. Et si, parfois, l’ombre du héros, Yerbo Kwinton, ne hante pas les pages du roman, disparu au détour d’une ligne pour ne réapparaître que bien plus loin, nous n’en sommes pas contrariés, nous lecteurs, parce qu’il y a tant de personnages que l’on a envie de côtoyer qu’il peut nous quitter un peu pour vaquer à ses occupations sans que nous n’en sachions rien, on sait qu’il réapparaîtra pour aider ceux que l’on a aimés.

Il n’est pas bon être une femme dans cette société, mais il n’est pas bon être un enfant non plus, comme il est difficile d’être un docker… La cruauté, la perversion, la cupidité, la vengeance, ont main mise sur San Perdido. Cette ville avait besoin d’une figure de légende pour ne pas sombrer.

Je n’ai pas eu l’impression de lire un roman français quand j’ai arpenté les pages de ce livre, c’est un roman fouillé, qui explore les malversations des hommes de pouvoir, qui prend le temps de camper ses personnages, de leur donner vie, d’aller au plus profond de leur âme, mais c’est aussi un roman qui sait se taire, chaque personnage a sa part d’ombre, on ne sait que ce qui sert l’histoire.

C’est aussi un roman très visuel, il pourrait être adapté à l’écran sans souci. David Zukerman sait entrecroiser les destinées de ses personnages, c’est un conteur, généreux et passionnant.

C’est un régal ! Un roman comme on aimerait en lire davantage, un roman que l’on n’a pas l’habitude de lire. J’ai découvert un auteur ! Ce roman vaut le détour, ne passez pas votre chemin, allez à San Perdido, perdez-vous dans ses ruelles, peut-être y croiserez-vous un grand noir aux yeux bleus avec des mains gigantesques, et alors, il vaudra mieux pour vous que vous soyez du côté des faibles…

 

 

 

Publicités
25 commentaires
  1. aifelle permalink

    C’est quasiment l’unanimité autour de ce roman. Il est déjà noté.

  2. un coup de coeur partagé!

  3. J’ai adoré aussi, c’est vrai qu’il est très visuel, on a l’impression de connaître les lieux !

  4. Ravie que la tentation ait tenu toutes ses promesses 🙂
    Je prédis à ce roman un très gros succès dans la session des 68 premières fois…

  5. Je veux le lire depuis que j’ai vu cette jolie couverture!

  6. luocine permalink

    Une de mes amies est partie vivre au Panama , il y a longtemps maintenant, cela me fait une raison de plus pour lire ce livre qui visiblement t’a enchantée, j’aime aussi être dépaysée grâce à mes lectures

    • Enchantée, oui, totalement. Dis donc elle s’y plait au Panama ? C’est un pays qui a l’air bien corrompu…

  7. alors là c’est champagne, un coup de coeur de ta part pour un roman français ( fichtre!))). Ce roman est très, très bien , il n’a que des qualités.

    • Ah oui, c’est incroyable, d’autant plus que c’est le second roman français en deux semaines (le Bouysse avait été aussi un coup de coeur). Mais celui-ci ne ressemble pas du tout à un roman français, aucune introspection, pas d’autofiction, il ne se passe pas en France… on dirait un roman sud américain…

  8. keisha41 permalink

    Je n’en lis que du bien…

  9. A_girl_from_earth permalink

    J’adore la couverture déjà ! Difficile d’y résister, mais si tu en rajoutes une couche en plus… (et on n’est que lundi…).

  10. Un personnage principal qui a su laisser son empreinte dans la tête des lecteurs.

  11. J’ai encore hésité tout à l’heure devant la table du libraire…. Tentant !!

  12. Et bien tant mieux si c’est un coup de coeur ! Il est dans sur ma PAL car dans la sélection du Prix Relay. Je vais donc le lire bientôt. Voilà qui tombe bien.

Trackbacks & Pingbacks

  1. La blogo vous conseille… ou les derniers coups de coeur du web #7 – Les lectures d'Antigone

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :