Aller au contenu principal

La vie aux aguets de William Boyd

20 janvier 2019

La vie aux aguets

William Boyd

Traduit de l’anglais par Christiane Besse

Le Seuil

2007

Lu en poche

396 pages

 

 

Qui aurait dit qu’un jour j’allais lire un roman d’espionnage ? Et pire, que j’allais y prendre du plaisir ? Certainement pas moi. Je n’y comprends rien à l’espionnage et je fuis ce genre (aussi bien au cinéma qu’en littérature). Mais voilà, ce livre traînait sur mes étagères, je n’avais jamais lu l’auteur et je souhaitais le découvrir, je voulais aussi commencer l’année en sortant un livre de ma PAL.

Pourquoi ai-je aimé ce roman ?

D’abord, et surtout, parce qu’il est bien écrit. On sent qu’on a affaire à un écrivain, un vrai, qui soigne ses phrases, qui ne fait pas de l’esbroufe, qui ne cherche pas à tout prix à appâter son lecteur, une belle écriture.

Ensuite, la construction du roman m’a certainement aidée à aller jusqu’au bout. L’auteur alterne les chapitres entre l’histoire de l’espionne, la mère, recrutée par les services secrets britanniques durant la seconde guerre mondiale, et celle de sa fille, en 1976, qui découvre la véritable personnalité de sa mère.

Donc, ce n’est pas qu’un roman d’espionnage, c’est aussi deux beaux portraits de femmes, avec leurs doutes, leurs espoirs, leurs erreurs, leur relation compliquée.

J’ai appris des choses, j’en ressors donc un peu moins bête (ce n’est pas négligeable). Et notamment de quelle manière les services secrets britanniques ont œuvré en sous-main pour convaincre les américains d’entrer dans la guerre. Finalement, c’est le Japon qui va faire pencher la balance…

Et cerise sur le gâteau : j’ai compris ce que je lisais !

Bref, j’ai aimé, toujours avide de suivre les deux personnages. Ce ne sera pas la révélation de l’année, mais je ne boude pas mon plaisir.

Et ainsi, je sors un livre de ma PAL et participe au challenge d’Antigone.

35 commentaires
  1. Tu n’avais jamais lu Boyd ? Je suis fan, archi fan… Tu sais que Bernard Pivot, au bon temps d’Apostrophes avait juré de rembourser tous ceux qui n’auraient pas aimé « Comme neige au soleil » son premier roman traduit en France ? C’était quand même un sacré engagement compte tenu de son audience de l’époque :-).
    La vie aux aguets n’est à mon avis pas un de ses meilleurs même si (comme toujours) il fait bien le job… Si tu as envie de poursuivre la conversation avec William, je te conseille A livre ouvert, mon préféré, un exercice littéraire incroyable (le faux journal d’un personnage haut en couleurs).

  2. aifelle permalink

    Les premiers romans de William Boyd sont formidables ! fonce. (« Un Anglais sous les tropiques » « La croix et la bannière » « Comme neige au soleil »)

  3. Je n’ai jamais lu l’auteur non plus… on dirait qu’il me fait un peu peur. Tu me rassures un peu sur ma capacité à aimer ça!

    • Bon, ça va, je ne suis pas toute seule à ne jamais avoir lu Boyd… Mais j’ai un temps d’avance sur toi puisque je viens d’en lire un. Pas son meilleur apparemment et pourtant, j’ai bien aimé.

  4. Je l’ai lu il y a un petit moment, et n’en ai gardé aucun souvenir… Je ne sais même plu si j’avais aimé ou pas !

    • Ce sont des choses qui arrivent ! Ne plus avoir de souvenir d’un roman lu quelques années auparavant…

  5. Ce n’est pas mon préféré de l’auteur, mais pour les personnages, il vaut le coup d’être lu …
    J’ai adoré Un anglais sous les tropiques, Un après-midi bleu ou Les nouvelles confessions, et parmi les plus récents, Orages ordinaires m’a beaucoup marquée.

  6. Lu et aimé, comme les autres je suis fan, écoute leurs conseils pour le choix des titres!

  7. Je n’ai jamais lu William Boyd! Je note celui-ci ainsi que les autres références.

  8. Merci pour ton avis, il pourrait me réconcilier avec l’auteur.

  9. oh oui, moi aussi j’avais aimé! Je l’avais même trouvé « palpitant » en 2010
    http://doucettement.over-blog.com/article-la-vie-aux-aguets-de-william-boyd-43417029.html (vieux billet ^^)

  10. Comme quoi tout arrive:) !

  11. J’aime beaucoup Boyd et le mieux, c’est que je n’ai pas tout lu !

    • C’est vrai que ça fait plaisir de savoir qu’on a encore à lire des romans d’un auteur qu’on apprécie. Moi, j’ai tout à découvrir…

  12. Tu as beau être enthousiaste, les romans d’espionnage ce n’est vraiment pas pour moi.

  13. Je n’ai jamais lu William Boyd non plus ! Je le note dans un petit coin de ma tête 😉

  14. Et bien tu m’as donné envie de lire ce livre ! 😉

  15. J’ai beaucoup aimé ce roman que je n’ai pas chroniqué et je le regrette , quand j’aurais du temps je vais le relire pour faire un billet.

  16. Un auteur que j’apprécie toujours ! Moi aussi, je conseille Orages ordinaires, un coup de cœur !

Trackbacks & Pingbacks

  1. Objectif pal de janvier ~ le bilan – Les lectures d'Antigone

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :