Aller au contenu principal

Jeu blanc de Richard Wagamese

15 avril 2018

Jeu blanc

Richard Wagamese

Traduit de l’anglais par Christine Raguet

Editions Zoé

250 pages

 

« Qui aime ne brandit ni ne requiert la peur. »

 

 

Un résumé bref : un jeune indien d’origine ojibwé vit son enfance dans un internat où les Blancs croient pouvoir détruire les histoires personnelles de chacun des enfants pour leur inculquer une éducation chrétienne… Il va trouver une porte de sortie grâce au hockey sur glace mais c’est sans compter sur le racisme des Blancs envers les Indiens. Et le titre prend tout son sens.

 

Lire un livre les larmes au bord des yeux, le cœur lourd, la révolte tapie au fond de l’âme.

Ce roman a tressé à l’intérieur de moi un mélange de colère, d’impuissance devant la méchanceté des hommes, et d’admiration devant la force intérieure de ce personnage.

J’ai lu l’homme dans ce qu’il a de pire et l’homme dans ce qu’il a de meilleur. J’ai haï l’un et aimé l’autre. J’ai compris pourquoi je prenais systématiquement la défense des plus démunis, parce que lire pareilles injustices, pareils traitements envers des êtres humains, et surtout des enfants, attaque ma chair en profondeur, je ressens fortement la souffrance d’autant plus que l’écriture de Wagamese touche à tous nos sens et nous la rend palpable.

« Quand on t’arrache ton innocence, quand on dénigre un peuple, quand la famille d’où tu viens est méprisée et que ton mode de vie et tes rituels tribaux sont décrétés arriérés, primitifs, sauvages, tu en arrives à te voir comme un être inférieur. C’est l’enfer sur terre, cette impression d’être indigne. C’était ce qu’ils nous infligeaient. »

Une écriture comme un ballet, Wagamese a un talent extraordinaire pour générer des images dans l’esprit de son lecteur, j’ai visualisé les matches de hockey sur glace comme si j’y étais et que ce sport me passionnait. Hallucinant !

La fraternité face au racisme, la force intérieure face aux coups de poing, le silence face aux huées, l’honnêteté face aux crachats. C’est tout ça et bien plus encore. J’ai l’impression que mes mots ne parviennent pas à traduire tout ce que j’ai ressenti à la lecture de ce roman. N’est pas Wagamese qui veut ! Et dire que cet auteur est mort et ne nous réjouira plus de ses écrits…

Je me suis forcée à fermer le livre pour ne pas l’engloutir d’une seule longue gorgée, j’ai ralenti ma lecture mais malheureusement, je l’ai terminé…

Un roman qui m’a remuée, qui m’a subjuguée, que je recommande chaudement.

A lire aussi de cet auteur Les étoiles s’éteignent à l’aube.

 

Publicités
35 commentaires
  1. un thème qui me plaît beaucoup (révoltée aussi par les injustices, le racisme … donc noté 🙂

  2. Intéressant, mais absent de mes biblis; cependant j’ai d’autres titres sur des thèmes semblables, donc ça va

  3. C’est par ce très beau roman (sous son nouveau titre « Cheval indien ») que j’ai fait connaissance de Wagamese. J’ai depuis lu « Les étoiles s’éteignent à l’aube » que j’ai encore plus aimé…

    • Je suis incapable de dire lequel j’ai préféré des deux, ils sont si différents. Une chose dont je suis sûre, c’est que cet écrivain a une écriture rare.

  4. Il va vraiment falloir que je fasse connaissance avec cet auteur dont j’entends décidément le plus grand bien…

  5. Quand on sait tout ce qui est vraiment arrivé dans ces pensionnats pour « intégrer » les jeunes autochtones… c’est tellement dur à lire. Bref, je note celui-là, pour un moment où j’aurai le coeur bien accroché.

  6. J’ai beaucoup aimé ce roman aussi, même si j’ai peut-être préféré légèrement « Les étoiles s’éteignent à l’aube » par lequel j’ai découvert l’auteur. Et j’avais déjà lu (malheureusement devrais-je dire) un roman sur les pensionnats « accueillant » des enfants indiens enlevés à leurs parents.

  7. Ohlala Krol ta plume m’envoute 😊

  8. Voilà un avis qui m’inciterait presque à ne pas attendre sa sortie en poche. Il a l’air plus bouleversant que son précédent titre, qu j’avais déjà beaucoup aimé.

    • Ce roman n’est pas plus bouleversant, il est différent et il touche un sujet qui émeut davantage peut-être… Un grand auteur !

  9. Il m’attend dans ma PAL !

  10. J’ai tellement adoré les étoiles s’éteignent à l’aube… voila qui pourrait peut-être me guérir de ma panne de lecture actuelle !

  11. luocine permalink

    Je dois déjà aux blogs « les étoiles s’éteignent à l’aube » je sens que je vais lire très vite celui-là , ton billet est superbe on sent très bien pourquoi tu as tant aimé.

  12. J’ai noté cet auteur grâce à plusieurs blogs. C’est la première fois que je lis à propos de ce titre-là cependant. Il a l’air fait pour moi. Merci !

    • C’est un plaisir et une réussite si je parviens à convaincre des lecteurs ou lectrices de lire les romans que j’ai aimés.

  13. Un auteur qui écrivait des romans magnifiques.

  14. Entre celui ci et Les étoiles tu me conseilles lequel pour découvrir l’auteur ? Par ce que là impossible de ne pas se lancer !

  15. Je le lirai un jour… Je ne savais pas qu’il était décédé, il n’avait que 61 ans…

  16. Rhooo comme tu m’as émue avec ton billet !! Ravie de rajouter cette lecture à mon bilan des coups de coeur, visiblement elle le mérite amplement.

  17. Ce thème fait tellement réagir… du moins moi, il me fait réagir. Tràs beau billet!

Trackbacks & Pingbacks

  1. La blogo littéraire vous conseille… ou les derniers coups de coeur du web ! – Les lectures d'Antigone

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :