Aller au contenu principal

Entre deux mondes d’Olivier Norek

29 mars 2018

Entre deux mondes

Olivier Norek

Michel Lafon

Octobre 2017

Lu sur liseuse

 

 

 

 

Mais bon sang, je le sais que je n’aime guère les polars et pourtant, j’essaie toujours, tentée par des billets élogieux, je suis faible.

Ce n’est pas que je n’ai pas aimé d’ailleurs. Non. C’est plutôt que ce n’est pas ma came. L’histoire est bouleversante, puissante, amène tout un tas de réflexions, fait frémir, donne envie de hurler notre désespoir, notre impuissance devant tant de lâchetés, de violence, de vies brisées…  De ce côté-là, je n’ai rien à dire, ce roman fait son job ! Et le fait plutôt bien. Olivier Norek s’est beaucoup documenté, est allé dans la jungle de Calais, son texte n’en est donc que plus poignant, il nous décrit la réalité telle qu’elle était, c’est-à-dire sauvage, terrible, nauséabonde. Le plus grand bidonville d’Europe !

Non, c’est d’un point de vue purement littéraire que je n’adhère pas, ou peu, ou mal.

Tant qu’on était en Syrie, tout allait bien, tant qu’on suivait le parcours de la femme et sa fille pour fuir le pays en guerre, l’auteur ne m’avait pas perdue, même si on était plongé dans l’horreur mais j’aime la noirceur, donc ça m’allait bien. C’est à Calais au milieu des flics que je me suis sentie en pays étranger (je veux dire loin de ma zone de confort littéraire). Les dialogues entre flics, les interventions policières, les arrestations, tout ça, bah je lis vite, ça ne m’intéresse pas plus que ça. En revanche, la vie dans cette jungle, les rapports de force entre migrants, les relations humaines, et inhumaines, la place de l’aide humanitaire, m’ont davantage captivée.

J’avoue que le style plus visuel que littéraire m’a empêchée d’apprécier comme j’aurais dû, j’aime m’extasier sur la prose de l’auteur, ici, non, on en est loin, c’est brut, c’est cash, il n’y a pas d’effets, il y a aussi quelques ficelles bien grosses, je n’ai pas l’habitude.

Ceci dit, je l’ai dévoré en un peu plus d’une journée…

Sur le même thème (les migrants) mais sans le côté polar, j’ai bien mieux apprécié Les échoués de Pascal Manoukian.

Oups, j’ai oublié de parler de l’histoire ! Il suffit pour ça d’aller sur Babelio, chez Nadège ou Alex

 

 

 

Publicités
23 commentaires
  1. delphineolympe permalink

    Beaucoup aimé Les Echoués aussi… Mais là, j’avoue ne pas être très tentée…

  2. J’aime bien les polars, mais avec tout de même un peu de style et surtout pas de grosses ficelles… je n’ai rien lu d’Olivier Norek et ne suis pas tentée plus que ça.

    • Ce n’est qu’un avis très personnel, ce livre est encensé partout et recueille des notes qui frôlent la perfection ! Je dois être une vieille ronchon.

  3. Mouais, je préfère les documents aux romans. je n’ai pas lu Les échoués non plus.

  4. Une écriture très visuelle et un roman qui se dévore, ce ne sont jamais des arguments positifs pour moi 😉

  5. Je pense qu’il pourrait me plaire, j’ai des phases « polar » et c’est un auteur que j’ai envie de découvrir.

  6. Tu as raison, la prose est cash, mais colle bien avec le propos.

  7. j’ai des phases polar en général quand je suis très fatiguée (les nordiques ont ma préférence!) , « cela met mes neurones au repos » j’avais envie de découvrir cet auteur mais ta critique semble plutôt réservée alors je vais attendre un peu…

  8. luocine permalink

    je ne suis pas trop polar moi non plus et je sais que j’aurais à peu près le smêmes impressions que toi.

  9. Pas du tout tentée.

    • Alors, là, je comprends, surtout après notre échec commun sur un Vargas. Il faudrait pourtant qu’on retente une lecture commune d’un autre roman, loin du polar…

  10. j’ai écarquillé les yeux en voyant la couverture en me disant : mais qu’est ce qui lui prend ??? j’ai lu ton article. Tu me rassures ;-). J’ai pas mal de bons retours sur cet auteur que je n’ai pas encore lu. Pas sûr que ça soit mon truc.

    • Il faut bien que je sorte de ma zone de confort littéraire… et puis tu n’es plus là pour me guider….

  11. Bonjour Krol, comme j’ai lu tous les Norek précédents, je ne manquerai pas de lire celui-ci. J’aime bien sa manière de raconter. Quant à son écriture, je l’avais bien apprécié jusqu’à présent. Je verrai bien. Bonne journée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :