Skip to content

Les étoiles s’éteignent à l’aube de Richard Wagamese

20 janvier 2018

Les étoiles s’éteignent à l’aube

Richard Wagamese

Traduit de l’anglais par Christine Raguet

Editions Zoé, 2016

Lu en poche, 10/18.

307 pages

 

Un vrai gros coup de cœur !

 

J’adore qu’on me raconte des histoires, le soir, au coin du poêle, à la lumière des flammes hautes et vacillantes et aussi à celle indirecte offerte par la lampe (mes yeux ne me permettant pas de lire à la seule lumière du feu). Richard Wagamese m’a raconté une histoire, qui m’a dépaysée, qui m’a emmenée dans les montagnes canadiennes et qui m’a ravie (de la même famille que ravisseur) à mon quotidien banal. Comme si ce roman était fait pour moi. Je venais d’abandonner un certain nombre de livres et là j’ai plongé dedans, et je m’y suis sentie chez moi.

Je remercie Mior, qui un jour, sur facebook (comme quoi les réseaux sociaux ont du bon) a parlé du dernier roman de cet auteur (malheureusement mort en mars 2017), Jeu blanc, avec un tel enthousiasme que je n’ai pu résister à la tentation de m’offrir ce petit livre de poche.

Cet auteur est un écrivain canadien qui appartient à la nation amérindienne ojibwée. Il a un véritable talent de conteur. Il sait aussi décrire la nature, immerger son lecteur au sein de celle-ci, avec une telle puissance qu’on sent les odeurs du sous-bois, qu’on entend la rivière, qu’on vibre au moindre bruit furtif d’animal sauvage, qu’on entend le feu crépiter, qu’on pêche la truite avec une facilité déconcertante.

L’histoire, me direz-vous ?

Un jeune homme de 16 ans accompagne son père mourant et détruit par l’alcool dans les montagnes afin de lui offrir une sépulture de guerrier. Il le connaissait à peine, ayant été élevé par le vieil homme, mais il ne peut se soustraire à cette dernière et seule volonté de l’homme qui l’a engendré.

Avant de mourir, le père lui offrira son histoire.

C’est un livre sombre et lumineux. Frank, au terme de ce cheminement, ne comprendra peut-être pas les actes de son père mais il saura la vérité, celle qui lui a toujours été cachée, parce que les mots ne sont pas toujours faciles à prononcer, parce que les mots parfois restent bloqués dans la gorge, et que l’alcool, illusoire remède, les empêche de sortir, les nimbe dans une brume épaisse.

Richard Wagamese a une écriture variée, sèche et directe dans les dialogues et plus lyrique, plus étoffée, plus imagée dans les descriptions et lorsque le père se livre. J’ai été touchée, coulée.

Et puis j’ai aussi beaucoup aimé la place que l’auteur a faite à l’art de conter, art que possédaient la grand-mère et la mère de Frank, ces moments magiques où plus rien ne compte que les mots, que l’imaginaire.

C’est un livre que j’ai eu de la peine à refermer, j’ai abandonné tout ce que je devais faire pour lui, pour mon plus grand plaisir.

Alex, Ingannmic, Kathel et Jérôme ont adoré.

 

 

 

Publicités
43 commentaires
  1. Je partage ton enthousiasme, j’ai adoré ce roman à la fois sobre et sensible. Et j’ai bien l’intention de lire Jeu blanc, dont j’attends la sortie en poche avec impatience !

  2. Décidément, ce roman fait l’unanimité.
    J’ai découvert Wagamese en décembre dernier, avec « Cheval indien » (nouvelle traduction de « Jeu blanc ») et j’ai beaucoup aimé. Ce serait donc bien étonnant que 2018 se finisse sans que j’aie lu ces fameuses « Étoiles »

  3. A_girl_from_earth permalink

    Il y a eu tellement d’enthousiasme autour de ce livre qu’il m’intrigue de plus en plus. Je l’avais noté mais le côté un peu trop nature m’avait freinée, j’y suis peu sensible dans les livres.;-) Bon, je sens que je ne vais pas tarder à céder à la curiosité tout de même.

  4. ah un bon roman je suis sure qu’il me plaira comme toi j’adore me lover dans de bonnes histoires.

  5. Je ne connaissais même pas l’auteur! étant donné ton enthousiasme je sens que je vais céder à la tentation 🙂

  6. Oh oui, j’ai adoré… en ce moment, mon mari le lit et j’attends le verdict avec inquiétude (il est difficile, parfois !) 🙂

  7. Je note ton gros coup de coeur ce qui me réjouit car je le lis bientôt.

  8. Ah ! Ces moments où plus rien ne compte, qu’ils sont précieux … Hier, plongée dans « Les grandes marées », j’ai laissé tomber le tas à repasser ! Ce qui fait que je vais pas commencer ces étoiles aujourd’hui, sinon, ça va être vraiment la cata ménagère … Et pourtant, ce titre est à la portée de ma main !

    • De toute façon, le repassage ne sert à rien ! 😉 Oui, ça fait du bien de se laisser couler dans un livre sans ne plus penser à rien.

  9. j’aime cette idée d’exil dans les montagnes! Que d’éloges, … j’en ai envie!

  10. delphineolympe permalink

    Pas sûre qu’il soit pour moi, mais tu en parles très bien.

  11. Après Jeu blanc, je me suis précipitée chez mon libraire pour acheter ce volume là, dont tu parles ici. Pas encore lu (d’autres attendaient leur tour 😉
    Jeu blanc m’a vraiment ( et durablement) retournée…
    Merci pour le clin d’œil , amitiés

    • Et si Jeu blanc était encore mieux que Les étoiles ? Waou ! Il faut que je le lise très vite… ou que je sois patiente et que j’attende sa sortie en poche.

  12. Je n’ai lu que des avis enthousiastes!

  13. Un livre coup de ceour pour moi !

  14. Je suis ravie que tu aies toi aussi aimé ce beau roman.

  15. Je l’ai spotté il y a un moment… il faut juste que je me décide à le lire. J’en ai un de l’auteur.. mais je pense qu’il y a un certain rapport avec un cheval… de mémoire. Bref, je vais découvrir!

    • Tu dois avoir Cheval Indien. Je crois qu’il y a trois romans traduits en français et je compte bien lire les deux autres.

  16. J’ai « jeu blanc » dans ma PAL ; je lirai celui-ci après si j’accroche à ce qu’il écrit, mais je n’ai guère de doute à ce sujet.

  17. Un roman formidable, inoubliable même !

  18. Il est dans ma PAL depuis sa sortie en grand format… et je ne l’ai toujours pas ouvert! Il faut que je me décide! Merci pour ce bel article!

  19. J’ai dû passer à côté mais ce que tu en dis me donne envie de l’acheter tout de suite !

  20. Bel article pour un bien beau livrte

Trackbacks & Pingbacks

  1. Jeu blanc de Richard Wagamese | Le blog de Krol

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :