Skip to content

The square, un film de Ruben Östlund

19 novembre 2017

The square

Film suédois de Ruben Östlund

Avec Claes Bang, Elisabeth Moss, Terry Notary…

Sorti le 18 octobre 2017

Palme d’or à Cannes en 2017 (même si ce n’est pas une référence)

 

 

 

 

J’écris un article sur ce film pour avoir votre opinion. Que ceux et celles qui l’ont vu lèvent le doigt et surtout participent !

Je reste perplexe devant ce film. Pour résumer, c’est un conservateur de musée qui prépare une exposition, The square, un carré installé au sol qui a pour but d’inciter les visiteurs à l’altruisme (ou tout au moins à y réfléchir). Cet homme est beau, imbu de lui-même et ses actions ne sont pas le reflet du message qu’il voudrait faire passer.

Ce film se présente plus comme une suite de scènes que comme un ensemble parfaitement homogène. Parfois, cela part un peu dans tous les sens. Il n’y a pas toujours de suite logique même s’il y a un fil rouge. Certaines scènes sont jubilatoires, amusantes, d’autres caustiques, dérangeantes, d’autres encore incompréhensibles (mais que fait ce chimpanzé qui se barbouille de rouge ?), d’autres magnifiques.

Le film dresse un portrait cruel de notre société, s’attaquant aussi bien à l’art contemporain en dénonçant son côté pédant et abscons, qu’à notre dépendance aux nouvelles technologies, qu’à notre égoïsme de petits bourgeois. Visuellement, le film est superbe, il y a des plans absolument fascinants, il est inventif, original, mais ne verse-t-il pas lui-même parfois dans ce qu’il dénonce dans la première scène (très réussie) du film, à savoir l’hermétisme d’un certain art ?

En conclusion, j’ai aimé de nombreux passages du film, je n’ai pas tout compris, je pense qu’il est trop long (on pourrait enlever une petite demi-heure), mais il m’a marquée, et ne me quitte pas.

J’ai vu aussi le précédent film de ce réalisateur Snow therapy qui m’avait aussi laissée perplexe…

 

 

Publicités

From → Cinéma

13 commentaires
  1. Ne l’ayant pas vu, je ne pourrais te donner mon point de vue, mais ton avis est le premier que je lis qui me donne envie de le voir !

  2. Je voulais le voir, mais ça ne se fera pas… peut-être en DVD. Malgré ta perplexité, je garde mon envie. 😉

  3. A_girl_from_earth permalink

    Je l’ai vu et j’ai autant apprécié qu’il m’a laissée perplexe.^^ Certaines scènes sont d’anthologie, j’ai aimé l’absurde général qui met bien en évidence les petits travers de notre monde et de la nature humaine, mais sinon, pour beaucoup de scènes, j’aurais bien coupé 5 minutes à chaque fois.

  4. je lève le doigt: j’ai vu ce film et je pourrai recopier ton avis , je partage complètement ce que tu dis et je ne sais pas quoi rajouter. Sauf encourager tout le monde à aller le voir, ce film ne s’oublie pas et est très bien fait. Il y a des scènes qu’on ne comprend absolument pas, moi la scène sur le préservatif est incompréhensible et aussi la scène où cette femme vient lui faire une scène de ménage, pour avoir couché avec elle! le chimpanzé c’est paraît-il du « non-sens » et alors? mais ce film ne me quitte pas et cela fait un mois au moins que je l’ai vu.
    J’ai vraiment aimé la mise en scène de notre mauvaise conscience face à la misère du monde.

    • La scène sur le préservatif m’a beaucoup amusée… Moi non plus il ne me quitte pas et j’ai beaucoup discuté de ce film avec la personne avec qui je suis allée le voir, c’est un film qui génère des débats et qui passionne.

  5. J’ai adoré! Le réalisateur aborde, tout en demi-teintes, les incohérences des êtres et de notre époque. Il s’attache à la notion d’entropie (dégradation, désordre, incertitude), cheval de bataille de l’artiste de land Art Robert Smithson, cité au début dans la réponse du directeur à la journaliste. Tout le film semble basé là-dessus. Comme souvent dans l’art contemporain, c’est l’antagonisme (des comportements sociaux) qui est mis en lumière : bien/mal, humanisme/animalité, domination/soumission, etc. Les scènes avec le chimpanzé le montrent dessinant et se maquillant: des activités humaines alors que les humains présents sont bestiaux. Dans ce film, notre animalité humaine est mise en évidence. https://culturieuse.wordpress.com/2016/05/10/robert-smithson-1938-1973-%c2%a7-entropie/

    • Merci pour ton commentaire, il est très instructif ! J’ai vraiment eu raison de demander vos avis ! J’adore !

  6. Pas vu, justement perplexe, pas décidée, je n’arrive pas à cerner ce que j’irai voir, crainte de rester extérieur. Je comprends mieux pourquoi ! Et pour le coup, tu ravives ma curiosité.

  7. Bonsoir Krol, pour laisser perplexe, il laisse perplexe. Je sais que je ne le reverrai pas. Je ne sais vraiment pas ce que le réalisateur a voulu nous raconter. Bonne soirée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :