Skip to content

Tout sur le zéro de Pierre Bordage

27 septembre 2017

Tout sur le zéro

Pierre Bordage

Au diable Vauvert

Septembre 2017

264 pages

 

 

 

 

Ce roman, c’est la folie du jeu, le casino, la roulette qui emporte tout sur son passage, les espoirs et les désespoirs, les gains et les pertes.

Je ne connaissais Pierre Bordage que de nom, un auteur de romans de science-fiction, un genre que je lis peu. Mais ici, il quitte son domaine de prédilection pour le roman plus social, plus ancré dans la réalité.

J’ai découvert un écrivain avec un style particulier, chaque chapitre est une longue phrase, ponctuée seulement de virgules (des points ne feraient pas le même effet), avec laquelle le lecteur voyage, navigue, au gré des mots et des idées, des jeux de mots et des énumérations. Cette logorrhée verbale (c’est l’effet que donne cette absence de points) m’a emportée dans son tourbillon de mots et du jeu, avec facilité, je n’ai opposé nulle résistance, je me suis laissé faire.

J’ai été moins emballée par les passages dialogués (toujours sans ponctuation), que j’ai trouvés souvent (pas toujours) factices, artificiels et même parfois peu crédibles.

Une histoire ? Non. Des histoires qui se croisent, des personnages qui se cherchent, fragiles, malheureux, qui souffrent et qui trouvent dans le jeu, une respiration, un bol d’air qui peut tout aussi bien les faire plonger. Un moment de leur vie où ils ressentent vraiment quelque chose, où le verbe vivre, est proche du verbe vibrer, loin des tracas, d’une vie morne et sans intérêt, loin du deuil.

On sent et ressent beaucoup de justesse dans ce que nous livre Pierre Bordage sur ces personnes addictes au jeu. Mais, on aurait aimé, ou plutôt j’aurais aimé, un peu plus de profondeur dans le propos, dans l’histoire, plus de réflexions, plus de corps. J’ai passé un bon moment de lecture, j’ai même vraiment apprécié certains passages, mais je reste aussi un peu sur ma faim.

 

 

 

 

Publicités
14 commentaires
  1. je ne connaissais (de nom) que le Bordage auteur de SF
    (dis donc, ta photo là haut, je vois La porte et le roman d’Erwan Larher!!!

  2. A_girl_from_earth permalink

    J’aime assez Pierre Bordage côté SF mais ça m’intéresserait bien de le lire dans un autre domaine. Bon, il t’a manqué un petit quelque chose ici visiblement mais ça semble tout de même valoir le détour. Je tenterai à l’occasion.

  3. j’ai lu 2 romans de SF de Bordage : « Le feu de Dieu » que j’ai beaucoup aimé et que je conseille et  » Les dames blanches » j’ai moins accroché
    la SF comme la Fantasy ne sont pas mes territoires de prédilection…

    • Peut-être un jour essaierai-je de découvrir un des romans SF de Pierre Bordage.

      • c’est ma bibliothécaire qui m’avait conseillé « Le feu de Dieu » elle apprécie beaucoup Bordage
        en général elle est de bon conseil elle m’a fait découvrir Yannick Grannec par exemple ainsi que des livres sur des peintres etc.

  4. je passe sans regret même si j’aurais aimé lire quelque chose de cet auteur. Rien qu’à savoir qu’il n’y a pas de ponctuation dans les dialogues, ça me fait froid dans le dos :))

  5. valmleslivres permalink

    Je suis d’accord avec toi, on aurait aimé un peu plus de profondeur. Ca reste une lecture que j’ai appréciée.

  6. Si tu es restée sur ta faim je ne vais pas m’y risquer.

  7. je ne suis pas très SF non plus, mais ce que j’ai lu de Bordage m’a toujours embarqué.

Trackbacks & Pingbacks

  1. Tout sur le zéro de Pierre Bordage — Le blog de Krol – musnadjia423wordpress

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :