Skip to content

L’enfant qui de Jeanne Benameur

28 juillet 2017

L’enfant qui

Jeanne Benameur

Actes sud

Mai 2017

119 pages

 

Ce livre est un cadeau, un magnifique cadeau d’un élève et de sa maman… Ils ne pouvaient pas trouver mieux pour me faire plaisir…

 

Trois personnages : l’enfant qui ressent l’absence de sa mère, le père qui vit l’absence de sa femme, et la grand-mère qui fait le tour des fermes voisines, qui tourne comme les autres, qui tourne en rond, autour de l’absente.

Première phrase du texte :

« Dans ta tête d’enfant, il y a de brusques ciels clairs arrachés à une peine lente, basse, impénétrable. »

Et hop ! On plonge dans l’univers sublime de Jeanne Benameur.

Son écriture m’a emportée, comme d’habitude. Ses mots, sa poésie, sa musique si particulière. Ca m’enveloppe, ça me berce, et en même temps ça me questionne, ça me chavire, ça me remue, ça me dérange. C’est beau et c’est puissant.

Ce roman est le plus proche de mon préféré Les demeurées. Le lecteur accompagne, ressent, vit, ce que  les personnages vivent et ressentent, au plus profond de l’intime, dans ce silence que la mère a légué à son fils, au plus près de la nature.

Ce texte écrit à la deuxième personne, qui s’adresse à l’enfant, nous conte une histoire qui pourrait être la nôtre, la vôtre, la sienne, celle de cette narratrice dont on se demande qui elle est jusqu’à la fin du texte.

C’est le livre du souvenir du temps de l’enfance, de la construction de soi. Et finalement, n’est-il pas un exutoire pour l’auteure, elle-même ?  Imaginer pour comprendre sa propre vie.

Noukette, bien sûr, a beaucoup aimé. Jostein en parle très bien aussi.

 

 

 

 

 

 

Publicités
16 commentaires
  1. Me voilà une nouvelle fois acquise à la cause, merciiiiiii Krol 😉

  2. je ne connaissais pas celui-ci, étant une grande fan de Jeanne Benameur je le rajoute illico à ma PAL 🙂

  3. c’est l’auteure préférée des dames du club de lecture de Dinard , moins le mien mais je ne sais pas expliquer pourquoi

  4. Un beau cadeau, en effet.

  5. C’est terrible, je sais mais… autant je me suis régalée avec Otages intimes au point de déclarer qu’il était le livre parfait (des fois, on s’emballe… 🙂 ), autant je suis restée totalement à l’extérieur de celui-ci pourtant abordé avec envie… Difficile à expliquer… le thème peut-être…

    • Et tu sais quoi, je te comprends. Parce que j’ai lu les premières pages en restant à l’extérieur moi aussi et puis un déclic et hop, c’était parti. Alors j’ai relu le début et là, la magie a opéré. Ceci dit, ce n’est pas le plus simple d’accès de Jeanne Benameur.

  6. Dans mes bras ❤ Toi au moins tu me comprends…

  7. A part un roman jeunesse, je n’ai jamais rien lu d’elle, mais à force de passer et de repasser sur les blogs !

    • Il faudrait absolument que tu lises Les demeurées ! Je l’ai fait découvrir à mon fils hier soir, il a adoré !

  8. La valeur sûre…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :