Skip to content

Krol, le fou qui ne savait plus voler de Sigrid Baffert

27 avril 2017

Krol, le fou qui ne savait plus voler

Ecrit par Sigrid Baffert

Illustré par Aurore Callias

Edité par l’école des loisirs

Collection Mouche

Paru en avril 2017

69 pages

Série

 

 

J’ai découvert Krol, l’été dernier, je l’ai aimé… beaucoup… C’était mon double au masculin (un fou !… de Bassan certes, mais un fou), il avait quitté ses congénères ou ils n’avaient plus voulu de lui, mais lui, en tout cas, ne voulait pas mener cette vie monotone (métro-boulot-dodo ou  plonge-pêche-nid). Il a rencontré un jeune garçon qui frisait le temps.

Le petit garçon est parti, Krol plonge pour pêcher son 988ème hareng et c’est là que… son aile gauche est « devenue plus molle qu’un fromage fondu ». Mais qu’a-t-il donc ? Rien de cassé, mécaniquement pas de problème, ça serait peut-être psychomachinchose ? Cette fois-ci, il va rencontrer une petite fille aux bottes jaunes. Je n’en dirai pas davantage.

On retrouve l’humour, les jeux de mots, la qualité indéniable de la langue. Et rien que pour ça, j’applaudis à deux mains. Et puis l’histoire est subtile, finement abordée, non pas à coup de gros sabots mais de petites bottes jaunes ! Le handicap, la ténacité, la force de vivre, la sensibilité, tout y est, savamment dosé. Un petit bijou d’intelligence.

Mes élèves de CE 2 ont lu, seuls, Krol le fou, dans le cadre d’un prix littéraire de la ville. Malheureusement, sans accompagnement, la qualité du roman ne leur a pas sauté aux yeux. Il est évident que je vais leur lire (et je sais que si j’en fais la lecture, leurs petits yeux vont s’agrandir, et leur esprit s’ouvrir), qu’on va en parler et puis je vais aussi leur présenter dans la foulée ce second volet, afin de leur montrer qu’en grattant un peu ce qu’il considérait comme un caillou (un joli caillou pour certains, mais un caillou quand même), il y avait une pierre précieuse.

 

 

Publicités
10 commentaires
  1. J’ai toujours senti un lien entre nos blogs : Luocine a choisi un fou de bassan comme image-emblème , parce que ce sont, pour elle, les plus beaux oiseaux de mer. Ils ne ne viennent jamais vivre avec les hommes et leur vol est somptueux et donc Krol est un fou de bassan …je ferai lire ce livre à mes petits c’est certain. Merci Krol

  2. ça donne envie…

  3. Très touchée, chère Krol…
    Et je reste accrochée aux espoirs fous.

    • Continuez à proposer aux enfants de la littérature de qualité, charge aux parents, aux adultes de les accompagner dans leur lecture !

  4. Il était pour toi ce livre ! Et maintenant j’ai très envie de le découvrir à mon tour.

  5. Vu en rayon et évidemment aussitôt pensé à toi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :