Skip to content

Une rencontre littéraire avec Vincent Message

19 novembre 2016

photo-vincent-message

 

Jeudi 17 novembre, dans une bibliothèque de campagne, près de chez moi, était accueilli Vincent Message.

Il nous a parlé, bien sûr, de son roman Défaite des maîtres et possesseurs, que j’ai lu et tant aimé, l’été dernier.

L’auteur est, avant tout, un homme charmant, cultivé, intelligent et passionnant.

 

 

Pour écrire ce roman (qui est son second), il a interrompu la rédaction d’un autre roman (qu’il a repris depuis). C’était comme un sentiment d’urgence. Il lui était nécessaire d’écrire, là maintenant et tout de suite, ce roman-là (en pleine préparation de la COP 21). Nous vivons une crise écologique majeure (avec la centralité de la cause animale), et Vincent Message avait besoin d’alerter ses concitoyens, ses lecteurs. La fiction est plus immersive que le documentaire et nous permet, peut-être de réaliser avec encore plus d’intensité ce qui se réalise sous nos yeux et ce vers quoi nous allons. Le roman a sa force propre, les lecteurs se créent une image mentale personnelle et durable. Les mots s’ancrent en nous avec profondeur. Et les personnages auxquels on s’attache peuvent nous emmener loin dans notre importante prise de conscience.

Il nous expliqué aussi qu’il avait souhaité alterner des chapitres d’action avec des chapitres au rythme plus lent (à la Terence Malick) dans lesquels on voyait le milieu naturel, des moments plus musicaux, plus contemplatifs, des moments qui instillent en nous une réflexion.

L’idée de la reproduction des erreurs est très prégnante dans ce roman et les êtres qui ont succédé aux humains ont reproduit, malgré eux, les mêmes comportements, ils se sont défaits eux-mêmes. Et n’est-ce pas ce que nous montre l’Histoire ? Les hommes ne se sont jamais servis de leurs erreurs pour s’améliorer mais ont, au contraire, tout fait pour les réitérer.

Le roman tend vers la dystopie mais il est en même temps très proche de nous, l’auteur a opéré très peu de déplacements. L’expérience que propose le livre ne consiste pas à redessiner un monde totalement nouveau, mais à n’en modifier que quelques éléments, pour voir ce que cela change. Il n’y a plus d’oiseaux. L’air n’est pas très respirable (mais dans certaines régions du monde non plus). Le seul événement majeur est que les hommes sont dominés par des êtres qui leur ressemblent beaucoup finalement.

Deux moments très agréables de la soirée, lorsque l’auteur a lu des passages de son texte. Quel plaisir de réentendre les mots qui m’avaient bouleversée cet été, prononcés par la bouche-même de celui qui les avait écrits !

En conclusion, si vous n’avez pas encore lu ce terrible et magnifique roman, jetez-vous dessus. Le sujet est captivant et l’écriture formidable. Cette façon d’amener les choses petit à petit, de dévoiler avec parcimonie les indices qui permettent au lecteur de comprendre dans quel monde il est plongé, cette surprise amenée intelligemment au chapitre deux, la violence des mots dans certaines scènes, tout participe à la réussite totale de ce roman.

J’en ai profité pour acheter son roman précédent, Les veilleurs.

 

 

Publicités
10 commentaires
  1. Belle rencontre ! Et tu as raison, l’occasion de rappeler à quel point ce livre mérite d’être lu !

  2. Ayé, je l’ai acheté (la faute à qui…?) 😉

  3. Je vais commencer par « Défaite… » ton coup de coeur estival déjà repéré. Tu as de la chance de l’avoir rencontré.

  4. Patrice permalink

    Oh, la chanceuse 🙂 ! J’ai été aussi enthousiasmé par ce livre et j’ai lu avec plaisir ta chronique si juste. J’espère qu’elle va influencer d’autres lecteurs potentiels. Merci !

  5. From the avenue... permalink

    on ne m’a dit que du bien sur cette rencontre ! tu le confirmes !!

Trackbacks & Pingbacks

  1. Défaite des maîtres et possesseurs : l’expérience de l’inversion du rapport dominant-dominé. – Recherche documentaire, écrivains français du XXIe

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :