Skip to content

Les esclaves oubliés de Tromelin, une BD de Savoia

14 octobre 2016

bd-esclaves-oubliesTitre : Les esclaves oubliés de Tromelin

Auteur : Savoia

Editeur : Dupuis

Date de parution : 2015

105 pages

 

 

 

 

Passionnante ! Cette BD documentaire est indispensable ! Je l’ai empruntée à la bibliothèque, je pense que je vais l’acheter…

C’est grâce à une émission d’été sur France Inter que j’ai décidé de la lire. L’auteur-illustrateur était invité et a raconté le naufrage du bateau L’utile à la fin du XVIIIème siècle. Il transportait des esclaves dans la cale et s’est échoué sur un îlot de corail au milieu de l’océan Indien. Les survivants construisent une embarcation de fortune mais seuls les blancs embarquent, tout en promettant aux noirs de revenir les chercher. 15 ans plus tard, un bateau sauvera les sept femmes qui restaient et un bébé de 8 mois.

La BD est construite autour de l’histoire reconstituée par Savoia et de son compte-rendu de son séjour sur le fameux îlot avec une équipe d’archéologues. L’alternance entre les deux récits permet au lecteur de respirer. En effet, l’histoire des esclaves abandonnés est assez poignante et on se surprend à se révolter contre la société française d’alors, contre les injustices, contre… un rocher. On s’indigne, on s’énerve et le paisible intermède pendant lequel Savoia raconte sa propre expérience permet de faire retomber le soufflé.

Même si je connaissais l’histoire (entendue à la radio), j’ai été captivée par la BD.

Je vous recommande chaudement cet ouvrage, témoignage de la société esclavagiste d’alors.

Publicités

From → Bande dessinée

14 commentaires
  1. Tiens, je viens juste de l’acheter pour l’anniversaire de mon fils. Il a attiré mon attention quand je flânais en rayon BD car je savais qu’Irène Frain avait écrit un roman sur le même thème et je connaissais les dessins de Savoia grâce à la série avec Marzi.

  2. Il était à la bibli, je l’ai lu (et convaincu une autre personne de l’acheter à un salon) oui c’est une BD indispensable. le livre de Frain est TB aussi. (paresse d’écrire un billet, ne cherche pas)

  3. je note la BD car le thème m’intéresse … et peut-être aussi le livre d’Irène Frain si ma PAL n’explose pas

  4. luocine permalink

    Pour une fois tu racontes l histoire et même la fin. Bravo Krol tu fais quand même bien envie de partager ton plaisir.

    • Je raconte parce que cette BD est un documentaire et qu’elle relate un événement historique ! Donc connu (pas par moi avant l’écoute de l’émission sur France Inter mais quand même…).

  5. Acheté au moment de sa sortie je ne l’ai toujours pas ouverte. Une erreur à réparer au plus vite, surtout après avoir découvert ton billet !

  6. pas lu, mais l’an dernier il y a eu une exposition sur les naufragés de l’île Tromelin au château de Nantes et notamment une salle réservée à la genèse de la BD. Il existe aussi un « roman » d’Irène Frein, pas terrible, mais qui permet de s’intéresser à cette question.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :