Skip to content

Marguerite n’aime pas ses fesses d’Erwan Larher

29 septembre 2016

margueriteAuteur : Erwan Larher

Titre : Marguerite n’aime pas ses fesses

Editeur : Quidam

Date de parution : 2016

350 pages

 

 

 

 

 

Marguerite n’aime pas ses fesses, Marguerite n’aime pas non plus les fesses des autres, Marguerite n’aime pas le cul (la moindre allusion à la sexualité l’offense), Marguerite ne s’aime pas beaucoup, Marguerite a un mec détestable qui vit à ses crochets.

Elle est censée écrire les mémoires d’un ancien président de la République qui est un condensé de plusieurs anciens « vrais » présidents (Chirac, Giscard et même Mitterand). A la place de cela, elle va apprendre à découvrir la vie, le sexe, à se découvrir, tout en participant de loin à la résolution d’une affaire d’Etat.

Sous un faux-semblant de texte qui part dans tous les sens, il y a une maîtrise de la construction hallucinante. Cette façon de commencer un chapitre sur un personnage, d’enchâsser des répliques d’autres personnages qui servent le premier, rend le texte extrêmement vivant. On passe d’un personnage à un autre et d’une époque à une autre sans perdre le fil et avec une aisance incroyable.

Satire de la société actuelle, un brin caustique, ce roman est dans la veine de l’excellent Vernon Subutex de Virginie Despentes, tout en étant très différent car beaucoup plus déjanté. C’est bon, c’est jouissif.

Décidément cet auteur me plaît !

Nicole a aimé aussi. Et bien sûr Keisha, celle qui m’a fait découvrir et aimer Erwan Larher !

 

Publicités
22 commentaires
  1. Ah, je n’ai pas aimé Vernon Subtex alors je passe mais je suis contente de ces comparaisons car je n’arrivais pas à me faire une opinion de ce livre.

    • Ce n’est qu’une comparaison pour le côté vision caustique de notre société. En revanche, c’est très différent sur la forme et le côté déjanté !

  2. Ce livre m’intrigue beaucoup…

  3. Sur ma pile, contente de lire ton enthousiasme du coup ! 😉

  4. La Fabulogiste permalink

    La structure m’intrigue!

  5. Ouiiiiiiiiiiii ! Bon, la prochaine fois, on ne rate pas le coche, et je fais tout pour que tu viennes à Mirebeau, tu es quasiment voisine! (moi c’est 150 km en venant de l’autre côté) Tu connais son projet à Mirebeau?

    • Bah oui alors ! Ce serait l’occasion de voir Erwan Larher et de te rencontrer ! Ca serait vraiment très bien. J’habite à environ 45 minutes. Oui je connais son projet, je l’ai lu sur sa page facebook, sur ton blog…

      • Oui, j’espère que l’occasion reviendra!!! Pour moi c’est 2h 10 de route, mais ça se fait, exceptionnelement

  6. Je confirme, on ne s’ennuie pas avec Marguerite ! Et moi pour le coup, j’ai découvert Erwan Larher et me voilà désormais parmi sa cohorte de groupies bien sympathiques 😉 …

  7. très alléchante cette critique!!! je note.
    je n’ai toujours pas lu « Vernon Subutex » alors que pour une fois Virginie Despentes me tentait… PAl trop encombrée, des choix à faire. Hé Hé …

  8. Tu es enthousiaste mais je ne suis pas certain de me joindre à la cohorte de groupies. A voir…

    • Et pourtant je suis sûre qu’il te plairait. Voilà un auteur qui sait écrire, sans parler de lui, et qui a de l’humour. Et il y a du sexe ! Un peu…

  9. Le ton de ton billet me plaît bien et le titre est facile à retenir .. alors si le livre est en médiathèque pourquoi pas!

  10. Ah, il est dans la PAL il faut que je le lise ! Qu’est-ce que j’avais aimé « L’abandon du mâle en milieu hostile… »

Trackbacks & Pingbacks

  1. Le livre que je ne voulais pas écrire d’Erwan Larher | Le blog de Krol

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :