Skip to content

L’invité du soir de Fiona Mc Farlane

11 septembre 2016

c_linvite-du-soir_1761Titre : L’invité du soir

Auteur : Fiona Mc Farlane

Traduit de l’anglais (Australie) par Catherine Chichereau

Editions de l’Olivier

Date de parution : 2014

269 pages

Premier roman

 

 

Comme il est étonnant ce roman ! Et comme il met mal à l’aise !

Ruth, une femme de 75 ans, vivant seule, avec ses chats, dans une maison isolée, au bord de l’océan croit entendre un tigre une nuit dans son salon. Une aide-ménagère, débarquée là sans que personne n’ait rien demandé, se met à avoir une emprise malsaine sur Ruth.

J’ai pensé à Laura Kasischke tout au long de ma lecture. Cette façon de créer une ambiance inquiétante, le malaise qui monte progressivement, l’attente d’une chute forcément terrible. Mais Fiona Mc Farlane n’a pas réussi à créer un suspense haletant jusqu’au bout. On se doute assez rapidement que Frida, l’aide-ménagère, n’est pas innocente et on s’attend à ce genre de fin. Il n’y a aucune surprise finale.

Ce qui est vraiment réussi en revanche, c’est la tension psychologique créée autour du personnage principal. On pénètre dans l’esprit de Ruth de telle manière qu’on comprend parfaitement ses interrogations, ses doutes et ses craintes. Le vieillissement et tout ce qu’il entraîne chez une personne (les confusions, les pertes de mémoire, les oublis, les peurs, la vulnérabilité) est le vrai thème du livre. L’auteure nous livre une description glaçante de la perte des capacités d’un être humain.

A découvrir.

Repéré chez Kathel.

 

Publicités
23 commentaires
  1. Un titre étrange et déstabilisant donc.

  2. Oh oui, c’est un roman étonnant (moi aussi j’ai pensé à Laura Kasichke dans cette façon d’installer peu à peu un climat angoissant, sans violence…). On en ressort assez déstabilisé de ce voyage dans l’esprit de Fiona… Sur le même thème mais dans un autre genre, l’Oubli de Emma Healey vaut également le détour !

  3. biloubb permalink

    Je n’ai pas du tout aimé les sensations qu’il m’a procurées.

  4. joli titre cela dit j’hésite. je n’ai lu qu’un roman de Kasichke « Esprit d’hiver » qui m’a bien plu.
    je vais d’abord lire « L’oubli » d’Emma Healey que j’ai oublié sur une étagère!!!

  5. Tu en parles très bien, j’avais moi aussi été saisie par cette lecture! L’atmosphère de ce roman a quelque chose d’inquiétant et de fascinant.

  6. je vais laisser passer ce roman; ce n’est pas le genre de lecture dont j’ai besoin en ce moment.

  7. Le référence à Kasischke suffit pour me faire fuir^^

  8. Je suis contente que tu l’aies aimé. Au-delà de sa fin, un peu attendue, il est très prenant et reste en mémoire.

  9. dommage pour le bémol, j’aime ce genre de lecture.

  10. Laure Micmelo permalink

    Comme ma dernière lecture de Kasischke est décevante, je ne me sens pas attirée par ce livre …

  11. Sandrine permalink

    C’est drôle comme le nom de Kasischke a des effets divers sur les lecteurs : moi il m’attire beaucoup !

  12. eimelle permalink

    je n’en avais jamais entendu parler, pourquoi pas!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :