Skip to content

Nos amis devenus de Jean-Claude Mourlevat

25 août 2016

mes amis devenusTitre : Mes amis devenus

Auteur : Jean-Claude Mourlevat

Editeur : Fleuve

Date de parution : 12 mai 2016

217 pages

 

 

 

 

Première chose : j’aime le titre, cette tournure un peu désuète et qui reflète bien le ton du roman.

Deuxième chose : l’auteur ! Bah oui, je le connais bien, j’ai lu tous ses romans jeunesse, son roman adulte très autobiographique Je voudrais rentrer à la maison, son roman écrit avec Anne-Laure Bondoux, Et je danse, aussi. Et puis son dernier petit texte jeunesse publié en 2015 dans la collection petite poche de Thierry Magnier, Les trois caramels capitaux, une petite friandise exquise, un peu décalée et tendrement incorrecte, que j’ai adorée…

Bref ! J’ouvre toujours un de ses romans avec appréhension, surtout lorsqu’il n’est pas « jeunesse », de crainte d’être déçue…

Alors ? Qu’en est-il de ces fameux amis ? Que sont-ils devenus ? On n’en saura pas plus que ça, parce que, finalement, ce roman raconte la jeunesse du narrateur-écrivain, de sa naissance (un épisode fameux) aux années adolescentes passées avec ces quatre amis qu’il va retrouver aujourd’hui  à l’île d’Ouessant, alors qu’il n’a pas vu trois d’entre eux depuis quarante ans.

Je pense que l’auteur a mis beaucoup de lui-même dans ce roman, qui, sans être totalement autobiographique, s’inspire de sa vie. Lui seul, peut nous le dire. Mais tout concorde, les dates, les lieux et surtout si l’on a lu Je voudrais rentrer à la maison, on retrouve ses années-collège dans un établissement où sévissaient des enseignants impitoyables. Mais c’est bien un roman, avec les ingrédients qu’il faut : une écriture, un ton, la façon de présenter les personnages, des dialogues hallucinants (notamment lors d’un repas dans une famille genre « Groseille »), une construction. Et puis, cet humour décapant qui m’a fait sourire béatement tout au long de ma lecture. Jean-Claude Mourlevat est un excellent conteur surtout quand il parsème sa narration de pointes de malice, d’autodérision, de situations cocasses. C’est bon, c’est très bon !

Alors oui, j’ai énormément aimé ce livre, qui allie nostalgie et humour et dans lequel on peut s’identifier. Et pourtant, je n’aime pas l’autofiction française, pourtant je râle après les auteurs français nombrilistes mais je ne me suis pas ennuyée un instant à la lecture de ce roman. Tout est dans l’écriture bien sûr ! Et puis un peu (mais un tout petit peu)… dans le fait que je connais l’auteur et que j’apprécie ce qu’il écrit. Avis subjectif donc ? Bah oui, comme tous les avis que l’on donne sur les blogs !

 

Publicités
20 commentaires
  1. Avis subjectif que je comprends tout à fait tant j’aime cet auteur ! Ravie de lire ton avis du coup ! 😉

    • Subjectif et en même temps pas que… parce qu’il existe un roman jeunesse de Mourlevat que je n’aime pas… Comme quoi, je reste lucide !

  2. J’ai eu la chance de l’accueillir dans ma classe. Cet écrivain est fabuleux. Et puis Le Chagrin du roi mort et Le Combat d’hiver restent deux énormes coups de coeur dans mon parcours de lectrice.

    • Oui moi aussi je l’ai accueilli dans ma classe, il y a … quelques années, il n’avait pas encore sorti les deux romans dont tu parles… Écrivain fabuleux et homme charmant !

  3. Eh bien moi, je ne le connaissais pas (je ne lis pas de littérature jeunesse et je n’ai pas lu son roman à quatre mains) et j’ai trouvé ce livre fort sympathique, bien plus profond que ce que j’attendais, avec une très jolie atmosphère.

  4. Encore un roman qui me plara j’en suis sûre. Et ton billet me donne très envie de le lire le plus vite possible. Mais j’accumule le retard en ce moment.

  5. J’ai bien aimé ce livre 🙂

  6. Le subjectif, c’est notre raison d’être, non ? Pas un roman pour moi je pense. Objectivement^^

  7. Laure Micmelo permalink

    Je suis d’accord avec toi, le titre est très chouette. En revanche, je ne connais pas du tout l’auteur moi … Merci de cette découverte.

  8. Ah tu me tentes beaucoup( en plus j’avais beaucoup aimé Et je danse, aussi).

  9. ah mais tu es une fan… donc pas objective du tout ;))

  10. Je n’ai pas lu beaucoup de Mourlevat mais j’ai toujours apprécie ! Alors oui, pourquoi pas (j’aime bien le titre aussi)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :