Skip to content

Les arbres voyagent la nuit d’Aude Le Corff

17 juillet 2016

arbres voyagentTitre : Les arbres voyagent la nuit

Auteur : Aude Le Corff

Editeur : Stock

Date de parution : 2013 et 2015 en poche chez Pocket

Premier roman

 

 

 

 

Quatre personnages : un vieil homme, Anatole, professeur de français à la retraite, Pierre le mari, Manon, la fille, et Sophie la sœur. De qui ? D’Anaïs qui a disparu depuis quatre mois sans laisser de nouvelles.

Un road movie plaisant, qui se lit très facilement mais…

Pourquoi l’avoir choisir ? Pour le titre. Je ne connaissais rien de l’histoire lorsque je l’ai ouvert, mais j’attendais de ce roman un peu de poésie avec un petit côté décalé… Déception.

L’écriture est scolaire, point de poésie, nul décollage, un style trop terre à terre avec beaucoup trop d’explications, de démonstrations et de clichés. L’auteure ne suggère pas, elle appuie sur tout, ça manque vraiment de finesse. Bon, d’accord, j’exagère. Il y a de bons passages et notamment j’ai aimé le premier chapitre. Mais d’autres passages m’ont tellement assommée que je n’ai retenu qu’eux !

Les moments qui sauvent le roman, à mes yeux, sont ceux qui mêlent et entremêlent les passages du Petit prince avec l’histoire de Manon, cette petite fille abandonnée par une mère, partie vivre une passion amoureuse loin de sa famille, et un père qui noie son chagrin dans les bières, avachi sur son canapé. Les citations littéraires qui émaillent le texte viennent à propos servir l’histoire et le nourrissent agréablement.

Et puis cette fin bonbon rose, qui finit tellement bien, trop bien ! Ca m’a achevée ! Ce n’était pas un livre pour moi. Comme quoi, il ne faut pas se fier à un titre ! Ceci dit, je lirais volontiers L’importun qui a été largement encensé…  le second roman d’Aude Le Corff.

Ceci n’est que mon avis, beaucoup de blogueuses l’ont apprécié : Noukette, BlablablamiaDelphine et bien d’autres… Et puis on sait bien que j’ai un cœur de pierre !!! Et que j’aime les histoires qui finissent mal… et qui me résistent un peu…

 

 

Publicités
16 commentaires
  1. « un cœur de pierre » peut être mais souvent bon goût , ou du moins pour que tu ne rougisse pas trop, un goût qui me convient, lors je ne lirai pas ce roman, merci

  2. Ca arrive d’être déçue.

  3. J’ai découvert l’auteure avec L’importun qui m’a beaucoup plu… alors pas sûre de faire le chemin inverse (a priori si l’écrivain s’améliore à chaque parution, il vaut peut-être mieux attendre la suivante 😉 )

    • Oui, je tenterai de lire L’importun, en espérant que tous les défauts que j’ai repérés dans son premier roman aient disparus…

  4. C’est vrai que le titre est tentant, mais le « pitch » donne une impression de déjà-lu. Je fais confiance à ton avis, je passe !

  5. Moi aussi j’ai un cœur de pierre, j’aime qu’un texte me résiste et que les histoires finissent mal. Donc je te fais confiance les yeux fermés 😉

  6. Ce qui m’intéresse en fait, ce sont les références au Petit Prince mais parce que je vais faire de l’improvisation théâtrale à partir du livre. Comme quoi…

  7. Mince alors… J’avais beaucoup aimé ce premier roman de l’auteure, oui (suis un cœur d’artichaut !) J’espère que tu apprécieras davantage le second 😉

    • Ah oui, il faut avoir un cœur d’artichaut pour aimer ce livre !!! Pour le second, on verra, c’est vraiment l’écriture qui ne me plaît pas plus que ça…

  8. Patrice permalink

    J’ai vu récemment qu’il avait été traduit en allemand ; dommage que nous n’exportions pas le meilleur de notre littérature…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :