Skip to content

[Kokoro] de Delphine Roux

13 janvier 2016

kokoroTitre : [Kokoro]

Auteur : Delphine Roux

Editeur : Philippe Picquier

Date de parution : 21 août 2015

114 pages

 

 

 

 

Quelle étonnante expérience de lecture ! J’ai lu ce roman en deux fois. D’abord, jusqu’à la page 40 et puis le reste.

Lorsque j’ai arrêté ma lecture, j’étais extrêmement déçue. J’attendais tellement de ce roman, j’en avais lu des critiques si positives que chaque page tournée ajoutait à ma sidération de ne pas accrocher, ni à l’histoire, et ni, surtout, à l’écriture (que j’imaginais plus… poétique, plus… profonde, plus… quelque chose d’indicible).

Et puis le lendemain matin, je l’ai repris, perplexe et bien décidée à trouver les arguments qui allaient me permettre de faire un billet à charge !

Et là, phénomène incroyable, retournement de situation, je lis page 42 cette fin de chapitre :

« Et puis je repars, redressant çà et là des gerbes culbutées, des petits bouddhas bancals. Je repars léger et pourtant toujours quelque peu alourdi de gravillons gris dans les chaussures.

Des scrupules, aurait dit mon père. »

Totalement sous le charme de ces derniers mots. Ah ! la séduction, à quoi ça tient quand même !!!

Et ça ne s’est pas arrêté là, page 44 :

« Je ne veux plus rentrer dans les histoires. La mienne, même minuscule, me suffit amplement. »

Page 46 :

« Certes, j’ai des cartes en main. Force est de constater que je me refuse le pus souvent à les distribuer. »

Bref ! Toutes ces fins de chapitres m’enthousiasmaient tant que j’ai fini par lâcher prise et me laisser bercer par la douceur de la narration, par la mélancolie qui se dégage du texte et j’ai fondu.

A ceux qui veulent savoir de quoi parle ce roman, il suffit de lire la quatrième de couverture (que je ne copierai pas ici), tout est y est dit. Rrrrrr ! Ca m’énerve ! J’aime tellement découvrir un livre (mais pour les films c’est la même chose) sans en rien savoir que je ne supporte plus du tout les notes des éditeurs.

Alors, je ne sais pas s’il me restera de grands souvenirs de ce roman dans quelques jours (j’oublie si vite… surtout lorsque le livre est court… et qu’il ne m’a pas marquée plus que ça…), mais ce fut finalement et contre toute attente, un moment de lecture agréable.

 

 

Publicités
20 commentaires
  1. luocine permalink

    Parfois je me dis que la séduction tient à peu de chose et l’ennui aussi. Je trouve ça vraiment bien de retourner voir un livre parce-qu’il semblait mieux qu’une première impression. Bravo !

    • Ah oui alors, à peu de choses et selon le moment, on peut aussi bien tomber sous le charme que passer à côté…

  2. Centrino permalink

    Pour ma part, ce fut une déception et un terrible ennui…
    Comme quoi ; )

  3. hum, je laisse de côté pour le moment, peur de la déception …

  4. Pour moi ce fut une très jolie lecture, pleine de charme et de douceur.

  5. moi aussi, j’ai vu des lecteurs et lectrices enthousiastes, je l’avais donc noté celui-là, Picquier en plus…

  6. keisha41 permalink

    A tenter, oui, mais avec la bibli!

  7. bonne lecture aussi pour moi

  8. Laure Micmelo permalink

    Je ne suis pas originale, car moi aussi j’ai aimé ce petit roman

  9. j’avais noté je ne sais plus pour quelles raisons mais là, tu m’intrigues! 🙂

  10. Je fais partie de celles qui sont tombées sous le charme de ce petit roman !

  11. Marrante ton expérience de lecture ! J’avoue avoir été envoutée dès les premières lignes !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :