Skip to content

Le sculpteur, une BD de Scott Mc Cloud

8 janvier 2016

sculpteurTitre : Le sculpteur

Scénariste et dessinateur : Scott Mc Cloud

Editeur : Rue de Sèvres

Date de parution : 19 mars 2015

485 pages

 

 

 

 

D’après l’éditeur « une interprétation moderne, implacable et poétique du mythe de Faust. »

Je n’aurais pas dit mieux. Cette phrase résume à elle seule l’ouvrage.

On peut bien sûr en dire un peu plus (mais point trop non plus, sinon, ça gâche le plaisir), dire qu’il s’agit d’un jeune sculpteur en mal de création qui va signer un pacte avec le diable pour pouvoir réaliser toutes les idées qu’il a en tête. Un subtil mélange de fantastique et de romantisme pur et dur, et ça fonctionne plutôt bien.

Je sens bien que mes seuls mots ne suffisent pas à traduire l’émotion ressentie à la lecture, ils ne viennent pas sous ma plume ou plutôt sous les touches de mon clavier. Je balbutie, je cherche, j’hésite… Bah, euh… qu’ai-je à dire si ce n’est que j’ai plongé dans ce roman graphique avec un plaisir évident. Et même si ce jeune sculpteur n’est pas toujours sympathique, un peu (beaucoup) égocentrique, un peu (beaucoup) obsédé par sa réussite personnelle mais tellement nous, tellement humain.

Tout est réussi : le scénario est imparable, parfaitement huilé, magnifiquement orchestré, les dessins sont… parfaits. Le choix du noir et blanc bleuté est judicieux (ne me demandez pas pourquoi je ne pourrai l’expliquer, c’est juste un ressenti d’une lectrice néophyte en matière de BD).  Et puis j’adore le visage de David, le personnage principal, et ça, ça ne s’explique pas !

Bref, j’ai beaucoup aimé ! Tellement aimé que dès que je l’ai eu fini, je l’ai recommencé… Et à la seconde lecture, on comprend mieux, on est plus vigilant, on avance en sachant où on va et on admire !

Qu’est-ce que l’art ? Une œuvre qui doit rapporter beaucoup d’argent sur le marché ? Un événement artistique dont tout le monde parle ? Après quoi court cet autre David Smith ? Une reconnaissance ? Un aboutissement ? Une manière de conjurer le mauvais sort qui s’est abattu sur sa famille ? Autant de questions laissées  à la libre interprétation du lecteur.

 

Publicités

From → Bande dessinée

18 commentaires
  1. Je confirme, super lecture !

  2. Une BD que j’ai notée, yapluka… la trouver !

  3. Je tourne autour de ce gros roman graphique depuis un bon moment, va falloir que je me lance !

  4. une critique qui donne vraiment envie lire ce roman graphique. donc dans ma PAL

  5. Dur dur de ne pas trop en dire quand on a été émue …. Je sens ton plaisir , je regarderai ce roman graphique et je penserai à toi.

  6. Laure Micmelo permalink

    Très joli roman graphique, j’ai beaucoup aimé aussi.

  7. Scott McLoud est un des plus grands théoriciens de la BD. J’ai lu certains de ses essais sur le sujet, il est passionnant.

  8. je vais le piquer à la bibli celui-ci 😉 bonne année en passant Carole ! bises

  9. Je viens de le dévorer !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :