Skip to content

Vernon Subutex, tome 2 de Virginie Despentes

29 novembre 2015

subutex 2Titre : Vernon Subutex

Auteur : Virginie Despentes

Éditeur : Grasset

Date de parution : 10 juin 2015

383 pages

 

 

 

 

Alors, ce tome 2 ?

Virginie Despentes a toujours l’art de la formule, elle prête à ses personnages des répliques succulentes, on se sent bien dans ce tome-là comme dans l’autre. On sourit, on acquiesce et on relit une phrase particulièrement bien tournée.

Un petit bémol ?

Oui, j’ai eu un petit coup de mou au milieu, avec une impression de déjà-vu, déjà-lu. Une petite lassitude donc, due à la construction des chapitres toujours centrés sur un personnage, mais rien de grave, j’ai de nouveau tourné les pages avec délectation.

 

Des extraits pour me souvenir, pour vous souvenir, pour découvrir :

« Cette brute épaisse devenait tendre dès qu’elle se lovait contre lui. Ils se réussissaient. »

« Beaucoup de gens disent qu’ils s’assagissent avec l’âge. En vérité, ils se tassent, ils ralentissent. Ils perdent leurs saillances. Ils s’enlisent dans un sable mou et s’enfoncent en toute confiance. C’est ce qu’on appelle mûrir. »

« Elle n’a jamais été monogame. C’est bon pour les moches, ça. »

« Loïc souriait – il disait tu m’apprends rien, gars, dès qu’il y a une Renault dans un film, on sait déjà qu’on va se faire chier. »

« L’islam ne lui paraissait pas une religion plus conne qu’une autre. Mais pour la connaître mieux qu’une autre, Sélim savait à quel point elle réclamait le renoncement à tout sens critique. Que sa fille embrasse n’importe quelle religion l’aurait mis hors de lui. On ne restreint pas une intelligence comme la sienne. Cette mémoire, cette faculté de recouper, cette curiosité, que sa petite fille soumette sa pensée à n’importe quel système théologique le révulsait. On ne prive pas un esprit comme le sien de lecture, on ne peut vouloir l’empêcher d’embrasser la complexité au motif qu’il faut suivre des élucubrations obscurantistes… mais ça lui avait, tout de même, particulièrement déchiré le cœur de la voir se tourner vers une religion qu’il connaissait, et dont il avait passé une vie à s’affranchir. Il la voyait prendre conseil auprès d’ignares. Il l’entendait parler des scientifiques de l’islam, des demeurés capables de répéter que la Terre est plate. »

« Je ne peux pas passer l’aspirateur, ça fait pousser les seins. »

 

Publicités
14 commentaires
  1. Voilà notre « minimaliste » des blogs ! Tu n’en dis pas beaucoup, surtout sur une auteure qui ne me tente pas beaucoup! à cause du bruit médiatique

  2. Un choix de citations efficace! Ne pas trop en dire est judicieux, laissons parler l’auteure…Les médias en ont fait assez. Vivement le tome 3!

  3. keisha41 permalink

    Et on attend le tome 3, n’est ce pas?

  4. Plus envie de lire Despente. J’ai aimé pourtant mais là, je ne le sens plus.

  5. je n’ai pas encore lu le T1 que ta critique m’avait convaincue pourtant de me lancer dans un opus de Virginie Despentes….
    même souci avec « un amour impossible » de Christine Angot : ce sont 2 auteures vers lesquelles je sens qu’il faut lire un livre pour se faire une idée et sortir des a priori..
    mais je trouve toujours un prétexte, un autre livres pour différer…

    • Je déteste Christine Angot, ou plutôt son écriture… le personnage aussi d’ailleurs… Virginie Despentes c’est d’une autre qualité quand même ! Allez, lance-toi §

      • idem pour Christine Angot c’est presque viscéral… c’est François Busnel qui avait semé le doute dans mon esprit quand il l’a reçue à la grande librairie….
        mais pour virginie Despentes je vais y aller…

  6. Le premier tome m’attend toujours…!

  7. Ca s’essouffle un peu je suis d’accord. Mais quel plaisir avec le premier tome !

  8. J’ai un vrai respect pour cette femme et pour son parcours. Elle me fait souvent réagir mais c’est toujours pour mieux penser.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :