Skip to content

La saison des mangues de Cécile Huguenin

14 février 2015

manguesTitre : La saison des mangues

Auteur : Cécile Huguenin

Éditeur : Héloïse d’Ormesson

Date de parution : 15 janvier 2015

176 pages

 

 

 

 

Je le savais ! Je savais que Cécile Huguenin était une romancière. Dans son récit Alzheimer, mon amour, que j’avais adoré pour de multiples raisons, j’avais déjà été séduite par son écriture.

Elle confirme donc, avec ce roman, qu’elle a un style sensible et que ses métaphores sont fines et intelligentes. J’ai pris plaisir à relire certaines phrases, certains passages. Je me suis surprise à m’exclamer : « Oui, c’est ça, c’est exactement ça, c’est comme ça qu’il fallait le dire ! L’image est juste ! » Le vocabulaire est recherché sans être pédant, chaque mot parait choisi, réfléchi et sonne comme une évidence.

Mais il ne suffit pas de savoir écrire, encore faut-il savoir raconter une histoire, ménager le suspense, soigner la construction pour que le roman soit totalement abouti. Et là encore, Cécile Huguenin sait faire. Ce n’était pourtant pas chose aisée.

Elle a choisi de raconter l’histoire de trois femmes : Radhika, l’indienne mariée de force à un anglais et obligée d’aller vivre dans le pays de son mari. Anita, la fille du couple, ayant vécu en Grande-Bretagne, puis en Inde et enfin en France. Et enfin, la fille d’Anita, Mira, née en France et partie vivre dans un pays d’Afrique. Trois femmes, trois continents, trois vies faites de souffrance, mais aussi de combats.

Des rebondissements, des surprises, des boucles et des déliés. Superbe construction qui ne perd jamais son lecteur et qui évite le piège ennuyeux de la linéarité.

Anita est le pivot de ces histoires. Sa vie est compliquée et malgré tout, sa tolérance est grande, sa douceur est infinie et on se surprend à l’aimer comme on aime une amie chère. Elle a un côté rassurant et elle est dépositaire d’un espoir.

Est-il utile d’en dire davantage ? Je ne crois pas. Lisez-le et vous ferez un magnifique voyage autour du monde, vous mangerez des mangues, vous vous enduirez le visage de curcuma, vous côtoierez des fous et des sages, vous frôlerez la mort, vous respirerez des saveurs variées et vous participerez à des rites traditionnels incroyables.

 

 

 

Publicités
16 commentaires
  1. Deuxième avis très positif sur ce livre, je sens qu’il doit croiser ma route un jour ou l’autre…

  2. Comme Anne…. 😉

  3. Manger des mangues, j’adore ça moi ! Et je trouve la couverture très belle. Si je rajoute ton enthousiasme, il y a là suffisamment d’arguments pour me convaincre.

  4. je dois moi aussi écrire sur son livre que j’ai terminé. J’ai bien aimé aussi et je trouve qu’il y a quelques fulgurances, des intuitions fondamentales. Et la femme, en plus, est absolument adorable.

  5. j’attends qu’il soit à la biblio mais ça va en attendant j’ai de quoi lire:)

  6. Quand tu aimes tu en parle sbien , et tu donnes envie, je note, il sera certainement en médiathèque

  7. J’avais beaucoup aimé « Alzheimer, mon amour »‘, et ton billet est vraiment convaincant !!! C’est bien noté 😉

  8. Il a tout pour me plaire; je note les deux titres et j’attendrai que celui-ci sorte en poche. En tout cas tu sais donner envie!!!

  9. Je l’ai noté, très envie de le lire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :