Skip to content

citation extraite d’une nouvelle d’Alice Munro

10 mai 2014

Amusant, ce passage extrait de la nouvelle Fiction d’Alice Munro :

 

« Comment faire pour vivre est donc le titre du livre. Un recueil de nouvelles, pas un roman. Voilà qui est déjà en soi une déception. L’autorité du livre en paraît diminuée, cela fait passer l’auteur pour quelqu’un qui s’attarde à l’entrée de la littérature, au lieu d’être assurément installé à l’intérieur. »

(Recueil de nouvelles intitulé Trop de bonheur, traduit de l’anglais par Jacqueline Huet et Jean-Pierre Carasso, éditions de l’olivier, 2013)

 

Quand on sait qu’Alice Munro n’écrit que des nouvelles… et avec quel talent ! Dès les premières lignes, on a l’impression d’embarquer dans la profondeur d’un nouveau roman…

 

trop de bonheur munro

Publicités
13 commentaires
  1. J’ai lu « secrets de polichinelle » et « Fugitives ». Je ne manquerai pour rien au monde celui-ci!

  2. amusante cette citation !!! un livre à me conseiller pour m’attaquer à l’œuvre d’Alice Munro? « Secrets de polichinelle » et « Fugitives » semblent les livres les plus lus…
    en suivant les blogs que j’aime, ma PAL devient impressionnante…
    merci d’avance.

  3. keisha41 permalink

    Je me souviens parfaitement de cette citation pleine d’ironie!

  4. luocine permalink

    en passant à la médiathèque , je me suis souvenue de ton billet et j’ai pris fugitive
    je suis très difficile pour les nouvelles , j’espère aimer
    luocine

  5. Ah enfin ! Entendre défendre la nouvelle,n ce n’est pas monnaie courante sur la Toile des livres. Merci à vous, je suis un féru de nouvelles, mais je trouve que parfois celles de Munro sont longues, avec beaucoup de digressions. Mais elle est un grande nouvelliste, qui le contredira ?
    J’ai lu comme Trop de bonheur.

    • Dans ce cas, j’espère que vous avez lu les nouvelles de Bruce Machart, que j’ai trouvées extraordinaires, parues en février dernier. Je commence à apprécier ce genre depuis peu et j’avoue qu’une bonne nouvelle vaut largement un roman.

  6. J’ai lu Trop de bonheur et c’était mon premier receuil de l’auteur. J’en garde le souvenir d’un univers assez spécial. Il faudra que j’en lise un autre.

    • Le souvenir que j’en garderai, je crois, c’est sa capacité à créer une ambiance en peu de mots et son talent pour donner une vraie profondeur à ses nouvelles. J’ai eu l’impression de commencer des romans à chaque fois.

  7. très belle écriture, je confirme !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :