Skip to content

Arrête, arrête de Serge Bramly

6 novembre 2013

Titre : Arrête, arrête

Auteur : Serge Bramly

Éditeur : Nil, 2013

117 pages

 

 

Voilà un petit livre efficace !

Une écriture magistrale (certaines phrases méritent plusieurs lectures, d’autant plus que le livre est très court… on ne perd pas son temps, on l’étire pour mieux déguster), une construction irréprochable et une intrigue prenante.

Que dire de plus ? Je ne veux surtout pas parler de l’histoire. Je l’ai lu sans en rien connaître, ignorant la quatrième de couverture, j’ai plongé dedans comme on plonge dans l’eau sans savoir si elle sera froide ou chaude.

Elle fut délicieuse, cette eau !

Et cerise sur le gâteau : la sublime photo de la couverture…

 

Merci à PriceMinister et aux éditions Nil, ce livre m’a été envoyé en cadeau de parrainage.

Et un de plus pour le challenge de la rentrée littéraire !

challenge 1%

 

Publicités
12 commentaires
  1. oui mais si tu n’en dis rien c’est difficile de se faire une idée
    sauf que tu as aimé c’est déjà ça
    Luocine

    • Je ne dis rien parce que j’ai aimé ne rien savoir de l’histoire avant… Ceci dit, il suffit d’aller sur babelio et tout le monde parle de l’histoire !

  2. jackycaudron permalink

    J’achète…

  3. Waouh c’est intriguant… La couv est en effet très belle, je vais essayer de résister à la tentation de la 4ème de couv avant de me plonger dedans 😉

    • Oui c’est très agréable de découvrir un livre sans en rien connaître du tout… On a presque l’impression de prendre des risques ! 😉

  4. Court et efficace, je suis preneuse !

  5. Eh ben, je n’ai pas trop aimé, j’ai trouvé que le personnage de Vincent aurait pu être plus fouillé.

    • C’est un roman court ! Ce qu’on en dit m’a suffi ! Bramly est allé à l’essentiel des choses… Ceci dit, chacun ressent les choses différemment.

  6. Je lis très souvent sans connaître les histoires et quasiment à chaque fois la surprise est totale : je me souviens même d’un roman dans lequel je n’ai su qu’au bout d’un moment assez long que le narrateur était en fait une femme, ce qui pouvait changer pas mal de choses !
    Pour ce petit roman de Bramly, je partage ton avis

  7. J’aime la couverture, tu n’en dis rien et je suis intrigué. Je le lirai.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :