Skip to content

A moi pour toujours de Laura Kasischke

30 octobre 2013

Titre : A moi pour toujours

Auteur : Laura Kasischke

Traductrice : Anne Wicke

Éditions : Christian Bourgois, 2007

376 pages en poche

 

 

 

 

Un jour, Sherry Seymour reçoit un billet dans son casier, à l’université où elle enseigne, sur lequel sont écrits ces mots : « Sois à moi pour toujours. »

Quand on connaît l’univers de Laura Kasischke, on devine, tout de suite, que ce ne sont pas les premières lignes d’une niaise histoire d’amour et qu’elles augurent même d’une fin tragique….

 

Elle nous emmène cette fois-ci sur une voie plus érotique que d’habitude où les fantasmes et la perversion ont la part belle.

J’avoue que cette fois, j’ai eu un peu de mal à entrer dans l’histoire, trouvant l’héroïne exaspérante. Mais après le premier tiers du livre, je n’ai pu le lâcher, prise dans l’engrenage des « jeux dangereux » joués par tous les acteurs de ce drame. Laura Kasischke aime gratter le vernis de ses personnages et révéler leur versant noir. Elle aime surtout tisser un climat de malaise qui va crescendo au fur et à mesure qu’on tourne les pages…

Expérience troublante à la fin du livre : le lecteur assiste, impuissant et médusé, à l’embrouillamini dû aux quiproquos créés par l’absence de communication entre les personnages… alors que lui, bien sûr (parce qu’il n’est pas idiot le lecteur !), a bien compris (depuis longtemps) qu’ils se fourvoyaient tous !

Heureusement cela n’enlève rien au machiavélisme de l’auteure qui ne laisse aucune chance à ses personnages, (et tant mieux ! je déteste les fins heureuses quand tout le reste du livre a été une descente aux enfers…), et qui leur laisse même croire que la situation s’arrange, pour mieux les enfoncer, et tout ça sous les yeux d’un lecteur averti.

 

Ce n’est pas le meilleur roman de Laura Kasischke, mais il a su me captiver.

 

Publicités
11 commentaires
  1. Je l’ai acheté mais je ne l’ai toujours pas lu.

  2. Tiens, tiens, comme c’est bizarre, tout pareil qu’Anis… 😉

  3. Pas sûr du tout que cette auteur me plaise un jour, tu as mis tous les mots qui me font fuir, malaise, etc…

    • J’ai lu de toi la même remarque sur un roman de Oates… chez Anne je crois. Effectivement, tu peux éviter ce genre d’auteurs si tu n’aimes pas ces ambiances pesantes mais tellement passionnantes, pour moi !

  4. Le premier que j’ai lu de Kasischke, il y a déjà un moment. J’en garde un merveilleux souvenir, même si j’ai de loin préféré « Les revenants ».

  5. Lequel me conseillerais tu pour ne pas rester sur ce demi-échec avec cette auteure?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :