Skip to content

Le bleu est une couleur chaude de Julie Maroh

30 mai 2013

Titre : Le bleu est une couleur chaude

Auteur : Julie Maroh

Éditeur : Glénat

Date de parution : 2010

Adapté en 2013 par Abdellattif Kechiche sous le titre La vie d’Adèle, palme d’or à Cannes.

Je commence par ce qui fâche : n’y a-t-il pas de correcteur d’orthographe dans le monde de la bande dessinée (ou chez Glénat) ? Il y a vraiment trop de fautes dans cette BD pour ne pas le remarquer…

C’est dit !

J’ai beaucoup aimé le graphisme, les couleurs, ces pointes de bleu au milieu des gris. La couverture est, déjà, très belle. Et le titre est particulièrement bien choisi. Là-dessus, rien à redire. C’est magnifique !

Le thème m’attirait tout particulièrement et j’attendais de cette BD qu’elle me procure une forte émotion. Cela n’a pas été le cas.

Le scénario est assez simple : l’éveil d’une jeune fille à la sexualité et à l’amour. Ses interrogations, ses doutes, ses souffrances sont bien exprimés. Mais, bien évidemment, elle est rejetée par sa famille quand celle-ci apprend qu’elle aime une femme, par ses amies qui ont des préjugés sur les lesbiennes… bien évidemment aussi, elle a un ami homosexuel lui-même, qui l’aide à accepter son penchant sexuel. Je dis « bien évidemment » parce que je trouve que c’est très attendu, il n’y a rien d’original là-dedans, ça a un goût de déjà-vu…

On pourrait croire que je n’ai pas aimé cette bande dessinée. Que nenni ! Je l’ai appréciée, j’ai aimé son dessin subtil mais je pense qu’il raconte mieux l’histoire que le texte. Il y a de belles choses, comme le moment du coup de foudre (sur un passage piéton), une bien belle image… et tant d’autres aussi…

Mais le texte manque de densité (oui, je sais, c’est une BD !!!), et frise parfois la mièvrerie. Encore une fois, j’ai tendance à dire : on a le droit d’être niais quand on est amoureux, on n’a pas le droit de l’écrire pour le plus grand nombre… Quand on publie, il faut que les mots transcendent la réalité, qu’ils fassent rêver le lecteur, qu’ils décollent de la terre ferme. Je n’aime pas lire des choses banales… surtout dans le domaine de l’amour. Oui, je sais, j’exagère. D’autant plus que le texte est le journal intime de l’héroïne…

 

Pour conclure, c’est une très belle histoire d’amour, mais…

 

 « Mais mon amour, tu m’as déjà sauvée. Tu m’as sauvée d’un monde établi sur des préjugés et des morales absurdes, pour m’aider à m’accomplir entièrement. »

 

Ceci dit, j’ai très envie de voir le film d’Abdellatif Kechiche ! Même si son adaptation est très éloignée du texte original, même s’il n’a pas été très correct avec ses techniciens… par pure curiosité artistique…

 

 

Publicités

From → Bande dessinée

25 commentaires
  1. moi aussi j’ai bien envie de voir l’adaptation!
    cette BD a été un gros coup de coeur pour moi!
    je n’ai pas souvenir des fautes par contre… peut être trop prise par le truc? en tout cas je comprends, ça agace ^^

    • J’aurais tellement aimé que ce soit un coup de coeur… j’en attendais trop je crois… quelque chose de plus original, de plus puissant…

  2. J’ai vu une image de la Palme d’or, la fille aux cheveux bleus, et j’ai pensé à cette BD. C’est pour ça que j’ai reçu tant de visites sur cet article !!! Cela dit, je te trouve bien sévère envers le texte…c’est la vie de tous les jours, sans plus, et c’est tellement…

  3. Je ne suis pas BD pour le moment. Je l’avais vu chez Anne et l’avais noté pour le jour où je m’y mettrai, on verra donc 😀

    • Elle vaut le détour quand même ! Et puis l’avantage d’une BD, c’est qu’on la lit très vite !

  4. Hé bé… tu n’y vas pas de main morte. Tu seras sûrement une des seules à ne pas crier au génie! Tu assumes ton avis, ça ne me surprend guère de ta part 🙂 Du coup, je vais peut-être m’abstenir et attendre le film…

    • Non, non, ne t’abstiens pas ! Elle vaut le coup d’être lue. C’est beau. Surtout au niveau du graphisme. Je crois que j’y suis allée un peu fort… Tout en pensant ce que j’ai écrit. C’est bizarre parce que je critique mais en même temps, je l’ai appréciée. Paradoxe !

      • Parfois quand on aime un livre, on lui pardonne plus difficilement ses défauts aussi minimes soient-ils…

  5. effectivement, je te trouve dur coté texte (hé hé hé). alors même si ma lecture est lointaine à présent, j’ai trouvé l’histoire bien traitée et très juste. Le coup du copain homo qui l’accompagne vers le chemin de l’acceptation, quand tu dit que c’est déjà vu, et alors ? dans la vie, c’est souvent le cas pour beaucoup d’homos…chouette je sens qu’on va en reparler et moi je vais relire la bd tiens !

    • Ah oui on va pouvoir en reparler !!! Oui j’ai été un peu rude côté texte mais je m’attendais à beaucoup mieux, je voulais être emportée… et je n’ai été que séduite, sans plus, sans surprise… En fait, comme d’habitude, je m’arrête souvent à la qualité du style… et là, c’est une BD… j’ai bien aimé quand même !!! hein ? 😉

  6. Ayé, je l’ai lue ! J’ai bien aimé aussi. Mais pas non plus conquis. Je mettrai ma critique en ligne bientôt, disons la semaine prochaine, pour bien te faire attendre :p

    • C’est pas très gentil de me faire attendre comme ça… As-tu ressenti la même chose que moi ??? allez un petit indice !!! 😉

      • Disons que c’est pas sur la densité du texte ou le côté attendu que j’ai été déçu. Mais c’est beaucoup aimé le dessin.

  7. on est souvent d’accord ! Moi aussi j’ai aimé mais je n’étais pas 100% convaincue!

  8. Je l’ai réservé à la bibliothèque et je vais aller le chercher aujourd’hui !

    • Chouette, j’ai hâte d’avoir ton avis. je l’ai prêté à mon fils et à une amie qui ont eu un avis mitigé, comme moi, pour les mêmes raisons et pour d’autres aussi…
      Mais avec quand même une impression de « j’ai aimé » dans l’ensemble !

  9. J’ai aussi envie de lire cette BD, et de voir le film, malgré la polémique et le comportement un peu spécial du réalisateur… Après, si le texte est un peu pauvre, c’est dommage !

    • Je crois que j’ai un peu exagéré sur la pauvreté du texte… immature, peut-être ? j’ai aimé quand même…

  10. Très envie de lire ce livre dessiné avant de découvrir le film qui m’excite terriblement. J’espère une avant-première lors du Festival Paris Cinéma.

    • Oui moi aussi j’ai hâte de voir le film mais octobre c’est loin. Si tu arrives à le voir avant, j’en serais très jalouse !

  11. Dommage que tu sois passée à côté… J’ai adoré cette BD, un gros coup de coeur !

  12. J’attendrai qu’il soit à la médiathèque. la mièvrerie que tu soulignes me retiens de l’acheter !:)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :