Skip to content

Le faire ou mourir de Claire-Lise Marguier

13 mai 2013

Auteur : Claire-Lise Marguier

Titre : Le faire ou mourir

Éditeur : Rouergue

Date de parution : 2011

J’ai parlé de ce livre en mai 2012 sur mon ancien blog et plutôt que de le rapatrier ici à cette ancienne date, je le poste à nouveau aujourd’hui parce que je viens de lire son premier roman adulte que j’ai trouvé formidable. C’est une auteure à découvrir et à suivre ! Incontestablement. Elle a du talent et elle ose aborder des sujets très délicats sans tomber dans la facilité.

Un roman extraordinaire pour adolescents et …pour adultes convaincus que la littérature jeunesse a des choses à dire et qu’elle les dit bien !

Je ne dévoilerai pas grand-chose de l’histoire de ce petit livre d’une centaine de pages. Je l’ai lu sans savoir de quoi il parlait et tant mieux.Je l’ai reçu comme un coup de poing. Ce livre est d’une puissance incroyable. Sans trop en faire, l’auteure dresse le portrait d’un adolescent perdu, qui souffre au plus profond de son corps et de son âme. Il va apprendre, grâce à son ami, à se découvrir tout au long de ces pages percutantes. La fin (ou doit-on dire les fins ?) est particulièrement réussie et on la lit en apnée totale, cette fin qui nous éclaire sur le titre.

Tout semble juste dans ce roman qui ne force pas le trait, qui, avec pudeur, mais avec force, traite de sujets délicats : la différence, la scarification, l’homosexualité, l’amour, l’hyper sensibilité…

Un extrait représentatif du style, qui m’a particulièrement touchée parce qu’il a trouvé un écho en moi (je crois que je serai une adolescente toute ma vie…) :

« Je sais pas de quoi j’ai envie. Je sais jamais ce que je pense, ce que je ressens, ce que je dois décider ou choisir. Ca m’angoisse à mort de trancher. J’ai beau réfléchir, je sais pas qui je suis ni qui j’aimerais être. J’ai beau chercher j’ai pas de but, pas de projets. J’arrive pas à imaginer mon avenir comme si… comme si d’y penser ça pouvait le faire disparaître. J’ai beau essayer, Samy, je me sens vide et sans intérêt, y a qu’avec toi que j’y pense pas alors s’il te plaît, m’engueule pas comme les autres, je l’ai supplié. »

Son roman pour adultes : Les noces clandestines

Publicités
6 commentaires
  1. Je crois que je l’ai à la bibliothèque où je bosse, ce n’est pas moi qui m’occupe du fonds ado mais c’est vrai qu’il y a des romans qui sont vraiment de très grand qualité. Je vais lire celui – là.

  2. plus je lis de billets sur ce roman, plus j’ai envie de le lire!

  3. Oui c’est très beau et très fort, et la, les fins, m’on autant surprise qu’émue !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :