Skip to content

La littérature universalise

12 mai 2013

« Toute douleur déchire ; mais ce qui la rend intolérable, c’est que celui qui la subit se sent séparé du monde ; partagée, elle cesse au moins d’être un exil. Ce n’est pas par délectation morose, par exhibitionnisme, par provocation que souvent les écrivains relatent des expériences affreuses ou désolantes : par le truchement des mots, ils les universalisent et ils permettent aux lecteurs de connaître, au fond de leurs malheurs individuels, les consolations de la fraternité. C’est à mon avis une des tâches essentielles de la littérature et ce qui la rend irremplaçable : surmonter cette solitude qui nous est commune à tous et qui cependant nous rend étrangers les uns aux autres. »

Simone de Beauvoir    (Tout compte fait)

Publicités
2 commentaires
  1. Je vois que tu as franchi le pas et tu as changé d’hébergeur ! Pour ma part, maintenant que j’en ai enfin complètement terminé avec mon diplôme et que je le replonge dans les balades bloguesques, Overblog a choisi ce moment là pour basculer mon blog dans leur nouvelle version et ce n’est pas facile ! Mais bon… pour l’instant je suis trop fainéante pour changer.
    En tous les cas ton nouveau blog est très joli, bravo !

    • Oh une revenante ! Ah oui trop galère le nouvel overblog ! Alors, j’ai un travail de Titan pour récupérer mes articles, je n’aurai plus mes anciens commentaires. Mais tant pis. WordPress est bien mieux !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :