Skip to content

Silhouette de Jean-Claude Mourlevat

18 février 2013

silhouette

Auteur : Jean-Claude Mourlevat

Titre : Silhouette

Éditeur : Gallimard, collection scripto

Date de parution : février 2013

 

J’attendais non sans impatience le dernier roman de mon auteur de littérature jeunesse préféré… et voilà que surgit un recueil de nouvelles !

Succulentes ! Enfin un auteur qui ne prend pas les jeunes pour des personnages de bisounours et qui leur livre des récits cruels parce que la vie est ainsi… la vie ordinaire nous réserve souvent de mauvaises surprises, la mort, les coups bas de personnes sans scrupules, la perte de mémoire, la méchanceté, mais aussi de belles choses, émouvantes… parce que le monde n’est pas tout bon ou tout mauvais, parce que la mort côtoie la naissance, parce que les pauvres côtoient les riches…

Je vais me répéter mais Jean-Claude Mourlevat a une plume !… il sait raconter des histoires…

J’ai adoré Silhouette, celle qui ouvre le recueil, elle est finement construite, et le lecteur ne se doute pas un seul instant de la chute. J’ai bien ri à la lecture de L’accord du participe. La fin des jolis nuages a fait glisser quelques larmes sur mes joues… pour des raisons très personnelles, Mon oncle Chris m’a émue, Ouessant a flatté mon côté « femme en révolte permanente contre la société », j’ai aimé la juste cruauté de Love.

Et la toute dernière nouvelle… hop, la boucle est bouclée, de l’autodérision, c’est tout simplement jubilatoire.

Oui, je sais, je ne suis pas objective, depuis que j’ai découvert cet auteur, je dis et redis sans relâche les mêmes choses. Et alors ? C’est un auteur que j’ai fait découvrir à tous mes élèves de CM. Depuis que j’ai de plus jeunes élèves, je suis frustrée, alors, je prête mes livres de Mourlevat à tous les jeunes que je croise !!!

 

« Aux dix commandements de Dieu il en avait rajouté un, le onzième : »Tu accorderas correctement le participe passé employé avec les auxiliaires être et avoir » qu’il situait dans sa hiérarchie personnelle, tout juste après le « Tu ne tueras point ».

 

 

Publicités
2 commentaires
  1. Mais quand vais-je enfin me décider à découvrir cet auteur ? Je n’ai encore lu aucun de ses titres !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :